TOP 10 des traditions du Nouvel An dans le monde

Dans tous les pays du monde, la célébration de la nouvelle année est synonyme de tradition. Et comme tous les ans, on flâne sur internet quelques semaines ou quelques jours avant pour trouver la destination insolite qui nous fera passer THE nouvel an : celui qui sera inoubliable et qui nous fera commencer l’année de la meilleure façon qui soit.

Rédigé par Isabelle Allard, le 30 Dec 2017, à 10 h 45 min

Si le réveillon de la Saint Sylvestre est une coutume désormais installée et bien établie en France, elle est tout aussi répandue et festive dans le monde entier. Que ce soit à Tokyo, Rio, ou Johannesbourg, tout le monde a sa propre manière de fêter le passage à la nouvelle année, de l’enchanter ou de le rendre mémorable.

Des traditions insolites pour le Nouvel An à travers le monde

Grâce aux fuseaux horaires, le changement d’année dure 24 heures ! Comment le passage à la nouvelle année est-il été célébré dans le reste du monde ? Voici un petit tour d’horizon des traditions les plus insolites de la Saint-Sylvestre !

Réveillon en Nouvelle Zélande : vacarme général

Les Néo-Zélandais sont toujours les premiers à ouvrir les festivités liées au passage vers la nouvelle année. Quelques dizaines d’heures avant nous, aux douze coups de minuit, la tradition invite les Néo-Zélandais à sortir leur plus belles casseroles et à les frapper sans retenue pour un concert aux allures de tintamarre général. Gare au niveau sonore dans les foyers !

Cette tradition ancienne permet aux Néo-Zélandais d’exprimer leur joie et leur espoir en la nouvelle année. Ce concert assourdissant est en général suivi de feux d’artifice.

Tradition néo-zélandaise de nouvel an

Tradition néo-zélandaise du nouvel an © George Rudy

Réveillon au Danemark : un rituel porte bonheur. très bruyant

C’est aussi dans un vacarme général que s’achèvent l’année chez les Danois. En effet, toute la vaisselle ébréchée pendant l’année est cassée par toute la famille, jetée au sol dans la maison et le jardin. Un bon moyen d’évacuer le stress accumulé !

Réveillon en Afrique du Sud : double dose de fête !

Les Sud-Africains célèbrent le nouvel an le 31 décembre à minuit mais fêtent surtout le 2 janvier en hommage aux esclaves noirs qui ne pouvaient participer aux festivités réservées aux blancs. Appelé « Coon Carnival » qui signifie carnaval noir, ce second nouvel an consiste à faire la fête, maquillé et déguisé, dans la rue toute la journée. Des parades dans des costumes extravagants et colorés s’enchaînent ainsi dans les rues jusqu’au bout de la nuit.

Tradition nouvel an coon carnaval

Tradition du nouvel an sud-africain : le coon carnaval © Ian Barbour on Flickr

Réveillon en Espagne : 12 grains de raisin pour les 12 mois de l’année

En Espagne, il est de coutume, de gober douze grains de raisin, dits « de la chance», au rythme des douze coups pour espérer prospérité et succès chaque mois de l’année. Cette coutume ancestrale espagnole n’a rien de religieux, elle remonte au début du XXe siècle où des producteurs de raisin réussirent ainsi à écouler un excédent de production en inventant cette tradition.

Depuis, la tradition se perpétue chaque année et elle s’est même étendue à certains pays d’Amérique latine. Attention cependant de ne pas vous étouffer : les plus malins enlèvent peau et pépins pour aller plus vite !

Pour être en forme après les fêtes, drainez votre corps avec une cure de raisin.

Réveillon en Équateur : l’année écoulée part en fumée

Dans tout le pays, des poupées à taille humaine, parfois à l’effigie de célébrités de la politique nationale ou internationale et faits de papier ou de carton sont brûlées pour symboliser la fin de l’année. C’est une tradition chez les équatoriens qui laissent ainsi derrière eux tout ce qui a été négatif pour démarrer la nouvelle année d’un bon pied.

Réveillon au Japon : cartes de voeux, grand ménage et coups de gong

Au Japon, depuis la fin du XIXe siècle, la tradition veut que l’on adresse ses voeux par carte postale interposée (dite nengajô) le 1er janvier. La poste met en oeuvre un service efficace pour que la tradition soit bien respectée. On dépose ensuite devant sa porte un kadomatsu, c’est-à-dire une couronne décorative en bambou et pin, pour accueillir les dieux. On accroche ensuite un shimenawa sur sa porte pour protéger l’intérieur des démons.

Il est enfin de coutume, durant les derniers jours de décembre de nettoyer sa maison de fond en comble, une sorte de rite de purification baptisé ôsôji.

Et le jour J, tout le monde se rend dans un temple bouddhiste pour assister à la frappe des 108 coups de gong annonçant le passage à la nouvelle année et qui d’après la légende purifient les âmes. Synonyme de prospérité la nouvelle année est aussi l’occasion pour les japonais de savourer des “kuromame”, des haricots sucrés censés donner bonne santé.

Tradition japonaise du nouvel an : kadomatsu

Tradition japonaise du nouvel an : Kadomatsu © hichako

Réveillon au Québec : on inverse les rôles pour le réveillon

Autre pays, autre tradition : au Québec, la tradition veut que les hommes s’habillent en femmes et les femmes en hommes le soir du réveillon.

La coutume invite aussi à boire du rhum venu de Terre Neuve, mais on peut aussi vous proposer un « Sour Toe cocktail », littéralement un cocktail aigre à l’orteil. Il s’agit en fait d’une tradition qui remonte aux années 20, on vous apportera alors un cocktail dans lequel flotte un véritable gros orteil et il convient de l’avaler jusqu’à ce que les lèvres touchent l’orteil. C’est une tradition un peu gore mais qui fait beaucoup rire les Québécois.

Réveillon en Allemagne : lire son avenir dans du plomb fondu

La tradition allemande s’appelle le « Bleigiessen ». Elle consiste à verser du plomb fondu dans un saladier d’eau froide pour y distinguer les formes obtenues et en prédire les événements heureux ou malheureux de l’année qui commence. Des kits divinatoires sont même disponibles sur internet ou en supermarchés !

Tradition allemande du nouvel an Bleigiessen

Tradition allemande du nouvel an : Bleigiessen © roosterteeth.com

Réveillon au Pérou, on enfile ses gants de boxes pour régler ses comptes

Au Pérou, il est de coutume de régler ses différends avec ses voisins avant la nouvelle année. Pour ce faire, on enfile des gants de boxe dans l’intention d’aller échanger quelques coups bien placés. Mais la tradition veut aussi que le soir du réveillon, chacun porte un vêtement dont la couleur symbolise ce qu’il souhaite pour l’année à venir : le rouge pour l’amour, le jaune pour l’argent, etc.

Enfin, chaque maisonnée confectionne un épouvantail habillé avec de vieux vêtements et à minuit, on l’enflamme avant de s’élancer dans les rues pour y jeter des pétards.

Réveillon en Écosse : un shot de whisky, main dans la main

Quand minuit retentit, c’est, pour les écossais, l’heure de partager du whisky ! Cette coutume appelée « first footing » est très répandue. L’idée est d’être le premier à passer le seuil de la maison d’un ami ou d’un voisin et de lui offrir du whisky et des shortbreads (biscuits sablés) ou un gâteau aux fruits afin de leur souhaite le meilleur pour cette nouvelle année.

Découvrez la consommation de whisky dans le monde via le Planetoscope

Toutes les coutumes et rituels de la nouvelle année permettent de mieux comprendre l’intérêt que les sociétés humaines, de manière générale, apportent à ce passage d’une année à l’autre, et tous les espoirs qui les animent pour avancer dans ce monde très incertain.

Toute l’équipe consoGlobe.com vous adresse ses meilleurs voeux pour cette nouvelle année !

Illustration bannière : Feu d’artifice du Nouvel An – © Scharfsinn
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Végétarienne et contemplatrice de naissance, attirée depuis mon plus jeune âge par les lettres et les âmes de papier, j’ai assez naturellement opté...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis