Terre de Liens lutte contre la disparition des fermes

Rédigé par Jean-Marie, le 15 Oct 2013, à 13 h 40 min

Céder sa ferme – des motivations multiples

Cinq exploitants privés, qui n’avaient pas de successeurs et soucieux d’aider les jeunes, ont déjà fait don de leur ferme à Terre de Liens, un patrimoine évalué à 1 million d’euros.

Les exploitations données sont réparties dans 5 régions de France : Normandie, Pays de la Loire, Limousin, Auvergne ou Bourgogne.

champ-pomme-de-terreDes Collectivités locales qui donnent : en 2008, le département de la Creuse a donné une ferme de 7,5 hectares. « Le conseil général s’est vu rétrocéder en 2008, 200 hectares de terres agricoles (…). Après les avoir revendu à des agriculteurs locaux, il nous restait une ferme de 7,5 ha. Nous avons souhaité la donner à la Fondation car le Département n’a pas vocation à rester propriétaire et souhaitait que le lieu s’inscrive dans une dimension environnementale.

Confier du foncier agricole à Terre de Liens, c’est une façon pour nous de rendre ce bien inaliénable et d’affirmer que la terre est un bien commun à transmettre aux générations futures. Espérons que cette première nationale fera des émules. » a souligné Éric Jeansennetas, vice-président du conseil général de la Creuse, dans le quotidien Le Figaro. En octobre 2013, la Fondation serait en discussion avec 2 autres Collectivités locales près de Rennes.

Les motivations des donateurs sont multiples :

terre-liens-fermesAbsence de successeur lors du départ à la retraite, pratiques agricoles respectueuses de l’environnement ou aide à l’installation des jeunes, ce sont les 3 motifs les plus souvent évoqués pour léguer son exploitation à Terre de Liens.

Certaines locations de ces fermes sont assorties d’une condition : poursuivre les pratiques écologiques de l’exploitant donateur. Dans ce cas on ajoute au un bail rural de location classique   des clauses environnementales définissant des pratiques interdites ou obligatoires. En effet dans 99 % des cas, les fermes louées par la Fondation sont cultivées en BIO.

Faire un don à Terre de Liens

Terres de Liens peut recevoir de l’épargne des particuliers, de l’épargne solidaire sous forme de don en numéraire (à ce jour 2.200 personnes auraient donné environ 250.000 euros par an). Cet argent a permis d’investir dans 150 fermes.

*

Je veux témoigner

Sur l’agriculture :

Sur l’alimentation bio et les AMAP :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. dans ma ville il y avait plein de fermes avant, maintenant il n’y en a plus qu’une qui d’ailleurs fait un appel au secours car ils ne vont pas tenir encore bien longtemps, cela dit juste à côté en belgique il y en a plein encore

Moi aussi je donne mon avis