Terre de Liens lutte contre la disparition des fermes

Rédigé par Jean-Marie, le 15 Oct 2013, à 13 h 40 min

La désertification agricole n’est pas un mythe. Une étude récente montre que le nombre d’exploitations agricoles continue à baisser en France et qu’un agriculteur se suicide tous les deux jours. La Fondation Terre de Liens apporte un moyen original de contrer cette évolution qui semble ne pas vouloir s’arrêter.

Deux constats déprimants pour le monde agricole

1 – Les espaces agricoles et naturels disparaissent peu à peu grignotés par l’artificialisation des sols ou par les friches. En France, l’équivalent d’un département est grignoté tous les sept ans.

2 – Un agriculteur se suicide tous les deux jours en France ; c’est ce que montre l’étude de l’Institut de veille sanitaire (InVS) publiée le 10 octobre. Les jeunes exploitants ont de plus en plus de mal à s’établir ; leurs aînés, peu prospères, ne trouvent pas de successeurs.

Alors que diverses études soulignent l’augmentation du nombre de suicides chez les agriculteurs, nombre sans cesse croissant depuis 2008, un plan de prévention du suicide a été lancé par le ministère de l’agriculture. Il sera appliquée par la MSA.

Des fermes en héritage et en location

terre-de-liens-fermeL’association Terre de Liens, devenue Fondation et basée à Crest dans la Drôme, a été créée il y a dix 10 ans. Inspirée de la National land trust en Grande-Bretagne qui existe depuis longtemps, Terre de Liens n’a pas attendu le gouvernement pour agir et tenter d’enrayer l’hémorragie agricole :

Pour lutter contre la disparition des terres agricoles, Terre de Liens reçoit de l’épargne solidaire et reçoit des fermes en héritage. Ces fermes sont ensuite louées à de jeunes agriculteurs qui peuvent . En dix ans, la fondation a investi dans plus de 150 exploitations à travers la France.

Le directeur de Terre de Liens, Jérôme Deconink, explique : «Face à la disparition des fermes et des terres agricoles nous avons voulu mettre en place un conservatoire des espaces agricoles afin de préserver leur vocation pour les générations à venir. Nous recevons en don ou en legs des fermes dans lesquelles nous installons des fermiers avec lesquels nous passons des baux ruraux environnementaux »

 

disparition-surface agricoles

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. dans ma ville il y avait plein de fermes avant, maintenant il n’y en a plus qu’une qui d’ailleurs fait un appel au secours car ils ne vont pas tenir encore bien longtemps, cela dit juste à côté en belgique il y en a plein encore

Moi aussi je donne mon avis