Stars écolo : Redford, l’homme engagé

Rédigé par Jean-Marie, le 3 Jun 2011, à 9 h 13 min

Homme en colère et engagé

Redford inquiet pour l'avenir

Redford inquiet pour l'avenir

Fidèle à sa logique, Robert lance la Sundance Channel, une chaine de télévision indépendante dont la vocation pédagogique est claire : préserver notre mère nourricière, la Terre.

Sa préoccupation croissante est de laisser une planète en bon état à nos enfants et descendants.

Bien plus tard, en  2008, il lance un site web sur le réchauffement climatique  issu du projet The heat is on (ça chauffe !) dédié au réchauffement climatique dont il mesure les ravages.  Il s’est intéressé aux « Natives » des États-Unis, autrement dit, aux descendants des Indiens et leur ghettoïsation.

Le réalisateur du film The Conspirator (avec Evan Rachel Wood) sait s’engager : il se bat pour interdire l’abattage des arbres en Utah, pour contrôler l’approvisionnement des villes en eau,  se penche sur des projets immobiliers à Salt Lake City. A cette occasion, il montre combien les pollutions générées par l’homme moderne le hérisse.

Cela ne l’empêche pas d’avoir un style de vie américain, et des déplacements de star hollywoodienne… mais sans cela, Robert Redford ne serait pas connu et son engagement n’aurait pas de poids.

Le combat pour l’eau dans le Grand Ouest

Redord et la nature
Redord et la nature

Robert Redford est également le fondateur de  l’IRM,  Institute for Resource Management.

Cette association veut aider à résoudre les problèmes écologiques de l’Ouest américain de plus en plus menacé par un stress hydrique alarmant et des programmes d’urbanisme incohérents.

En 2011, année branchée, il s’insurge contre la déforestation massive en Indonésie et dans le monde : lui qui a trouvé son premier job d’été parmi les arbres majestueux du parc Yosemite, déclare : « Je suis comme les arbres, ma peau est aussi râpeuse qu’un tronc. En revanche, à l’intérieur, je suis encore très vert. »

Bilan  : Son engagement de longue date, continu et non démenti depuis 40 ans, nous pousse à donner une très haute note à Robert Redford, un des premiers « people » réellement engagé pour la planète, même si comme il le dit : « Je vais à New-York ou Los Angeles, non pas sur le dos d’un mulet, mais en avion comme tout le monde ».

La note de Mister Redford  : 16 / 20

*

A suivre  : Ces « green stars » qui aiment l’écologie
La prochaine : Marion Cotillard


Les stars écolo : posture ou imposture ?

  • 1- Natalie Portman
  • Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
    consoGlobe vous recommande aussi...



    Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...
    
    2 commentaires Donnez votre avis
    1. c’est bien de parler de site web dédié au réchauffement climatique, mais ce serait sympa de mettre le lien vers ce site !

      • Jean-Marie

        oui, vous avez raison … un petit oubli : vous pouvez voir cette vidéo sur ce lien http: //wn.com/The_Heat_is_On_introduction_narrated_by_Robert_Redford

    Moi aussi je donne mon avis