Balnéo, Snoezelen : les maisons de retraite développent la relaxation

Rédigé par Alan, le 22 Nov 2013, à 17 h 29 min

Les questions d’alimentation, de bientraitance, de médicalisation sont bien entendu essentielles dans la recherche d’une maison de retraite. Il est pourtant aussi important de prendre en compte ce que celle-ci peut apporter en terme de relaxation. Sur ce plan, si certains pataugent, d’autres innovent en s’inspirant de méthodes testées et approuvées en Scandinavie par exemple.

Quand la maison de retraite propose la relaxation

Quand vient la question du choix d’une maison de retraite à Paris ou en province, de multiples questions se posent : le confort, l’attitude du personnel, l’alimentation, mais également les activités proposées et notamment le bien-être.

fleche-suiteParmi les interventions proposées en maison de retraite, une frange se développe de plus en plus : les techniques de relaxation. Et pour cause : le corps a besoin de se détendre complètement, tout comme l’esprit, et ces fonctions ne s’arrêtent pas avec l’activité professionnelle.

Pourquoi pratiquer la relaxation en maison de retraite ?

maison-de-retraite-vieillesse-vielle-femme-01La relaxation réduit l’anxiété et le stress, bien entendu, et de fait renforcer le système immunologique. Un autre avantage non négligeable est celui d’améliorer la régulation tonique, problème récurrent chez les personnes âgées et difficile à gérer. Enfin, la relaxation contribue à améliorer la relation de la personne âgée avec son corps.

Les professionnels travaillant en maison de retraite sont unanimes : la relaxation complète bien la prise en charge plus classique et est particulièrement indiquée en cas :

  • de dépression, neurasthénie, hypocondrie, et autres épisodes psychopathologiques comme les phobies, les TOC et l’angoisse en général ;
  • d’hypertonie (qui atteint spécifiquement la nuque et la zone dorso-lombaire) ;
  • d’insomnie ;

La relaxation ne résout cependant pas tous les problèmes et est même contre-indiquée en cas de dépression lourde ou d’hypertension artérielle.

Trois techniques mises en oeuvre dans les établissements français

Bien entendu, de nombreuses méthodes de relaxation existent. Vous aurez l’occasion de vous en apercevoir en vous renseignant sur les établissements, par exemple sur Medipages. Examinons trois méthodes choisies par des maisons de retraites, associant les sens et le mental.

Le massage : une évidence ?

etoileLe massage bien-être fait partie des interventions courantes en maison de retraite et les soignants comme les familles peuvent constater les effets positifs jour après jour. Le massage permet en effet de :

  • procurer la sérénité, tant celle du corps que celle de l’esprit,
  • favoriser la stimulation sensorielle,
  • activer les sens.

Une bonne manière de rassurer, d’apaiser, d’accorder un moment privilégié à une personne.

La balnéothérapie

jaccuzi-balneo-balneotherapie-bainUn problème posé par le massage est qu’il nécessite l’intervention de personnel et reste limité en terme de temps. Si le contact humain est important, des maisons de retraite ont donc fait le choix de s’équiper d’ateliers de balnéothérapie. Cela permet :

  • d’augmenter le temps de contact physique réconfortant en proposant un massage complet du corps qui dure en général une heure,
  • la relaxation et la détente, la diminution de l’angoisse,
  • de faire diminuer les raideurs musculaires,
  • sur un plan mental de demander à la personne de faire des choix et donc maintenir cette capacité,
  • de stimuler les personnes dépendantes qui restent beaucoup en chambre.

La balnéothérapie concerne en effet la plupart des résidents, à l’exception des personnes contaminées.

> Suite : L’espace Snoezelen : tous les sens en éveil !

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

8 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour,

    Article très intéressant cependant si je peux faire une petite rectification… Concernant la salle snoezelen, il s’agit bien en effet d’un espace multi sensoriel. Toutefois, le but initial de cette salle n’est pas la relaxation mais bien une stimulation sensorielle c’est à dire mettre tous les sens en éveil…

    Bien souvent pour ses bulles et autres éléments, on l’utilise à tord alors qu’avec des personnes formées pour l’utilisation de cette salle, celle ci peut entrainer de très gros progrès notamment pour les personnes polyhandicapées.

    Bonne continuation

  2. Il faut prendre soin de nos vieux du moment qu’on a les moyens, et plus à cet âge cela peut être bénéfique ce genre de soin.

  3. ne serait ce que de passer un moment de détente à faire du balnéothérapie, ça vaut le coût!!

  4. Nos ancêtres restaient dans les familles faisant de menu corvée a la hauteur du possible, transmettaient leur savoir, et tout le monde si retrouvait …

  5. Cette pratique n’est reservée que pour ceux qui peuvent payer énormement. des résidences dans le 92 et e 94 coutent plus de 3000 euros par mois.
    La maison de retraite ou ma mère réside coute 2300 euros par mois. Heureusement, nous versons qu’un complément par rapport à ses revenus.

    • La maison de retaite où je travaille coûte moins de 2000 euros par mois en Limousin et peu importe la situation financière du résident pour cette prise en charge, c’est moi avec le Médecin Co et le cadre de santé qui décidons de mettre ces actions en place.

  6. désolée pour les fautes , je ne me suis pas relu avant de poster …

  7. Bonjour , je suis animatrice en maison de retraite et je pratique, des séances dans l’espace multisensoriel de l’établissement où je travail j’ai aussi à ma disposition une grande salle de bain avec une grande baignoire où je donne des bains au résidents, effleurages avec des produits aux huiles essentielles,musique de relaxation, c’est un moment qui est particulièrement apprécié par le résident , mais il s’agit de résidents volontaires, il faut savoir que souvent les familles souhaitent, pour leur parent ,cette prise ne charge mais ce n’est pas toujours le souhait du résidents, et çà peut être très angoissant pour le résident qui à peur de l’eau, où qui n’aime pas l’eau.
    A ma connaissance il y a peu d’animateur qui pratique des bain , j’ai pour ma part une formation d’aide-médico-psycologique, je serai contente de trouver d’autres témoignages de professionnels qui pratiquent ce genre de soins.

Moi aussi je donne mon avis