Les smartphones d’Apple presque aussi écolo que les Fairphone ?

Évalués sur trois critères (énergie, ressources et produits chimiques), Fairphone et Apple raflent le haut du palmarès des fabricants les plus « verts ».

Rédigé par Anton Kunin, le 18 Oct 2017, à 11 h 40 min

Greenpeace présente l’édition 2017 de son rapport annuel sur le respect de l’environnement par les fabricants de smartphones. Le paysage est très contrasté selon les firmes.

La fabrication d’un smartphone engendre des dégâts environnementaux et humains

L’industrie du téléphone portable a fait un pas de géant depuis une décennie, et pourtant, leur modèle économique « reste ancré dans le passé », basé sur « un système linéaire de production qui nécessite une consommation constante, tout en dégradant l’environnement et la santé des salariés », peut-on lire dans le dernier rapport de Greenpeace USA intitulé Le guide d’une électronique plus verte(1). Bien qu’il génère à court terme des profits très importants pour les fabricants de téléphones, ce modèle n’est pas viable sur une planète où les ressources sont limitées et les températures augmentent.

iphone

Iphone ©Hermiadi Eher / Shutterstock.com

Un smartphone, aussi « écologique » soit-il, nécessite énormément d’énergie. Mais il ne s’agit pas uniquement de la façon dont vous l’utilisez, loin de là. De nos jours, 70 à 80 % de l’empreinte énergétique d’un téléphone est due à son processus de fabrication. Par ailleurs, les 100 grammes environ de minéraux qui sont nécessaires pour la fabrication d’un smartphone nécessitent, quant à eux, l’extraction de 30 kilos de roche en moyenne, un travail que les mineurs (y compris des enfants) effectuent souvent au péril de leur vie. Exposés à l’air libre lors du recyclage d’un smartphone en fin de vie, des composants chimiques dangereux peuvent endommager de façon irréparable la santé des ouvriers qui les manient.

Fairphone et Apple font des progrès notables dans la « fabrication verte »

Mais parmi les fabricants de smartphones, il y en a qui font mieux que d’autres. Fairphone, qui se classe premier parmi les fabricants les plus responsables, commercialise des téléphones dont les composants peuvent être changés ultérieurement, limitant ainsi la nécessité d’acheter un nouveau téléphone tous les ans. La firme publie la liste complète de ses fournisseurs, en précisant la nature des produits qu’elle achète auprès d’eux. Et même si des efforts restent encore à faire dans le domaine, Fairphone explore l’emploi de matériaux recyclés avec, pour première étape, l’emploi de tungstène recyclé.

Apple, qui se classe juste après Fairphone, s’est récemment engagé à utiliser de l’étain et de l’aluminium de récupération et a exclu l’utilisation du PVC et du BFR, deux composants chimiques dangereux. Pour ses besoins en électricité, la firme a recours exclusivement aux énergies renouvelables et a demandé à ses fournisseurs de s’y reconvertir également dans un avenir proche.

Toutefois, dans le même temps, la marque à la pomme a augmenté le nombre de parties propriétaires, compliquant ainsi toute réparation en dehors du circuit officiel, et déploie des efforts de lobbying afin d’empêcher l’adoption de lois qui obligeraient les fabricants à concevoir des produits facilement réparables. Pour un smartphone vraiment écologique, préférez encore Fairphone à Apple…

Illustration bannière : Smartphone – © CapturePB
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

3 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour
    Le principe de base de la sobriété est de ne pas taper dans les réserves de la planète, et se demander si un objet manufacturéest vraiment vital.
    A part en usage professionnel je pense que l’on peut très bien se passer de smartphone. Je ne vois pas l’utilité de recevoir ses mails n’importe où, ni d’échanger des photos dans la seconde où on vient de les prendre. Je ne compte plus le nombre de gens que je vois regarder sur leur écran des vidéos dépourvues d’intérêt au restaurant ou dans le train, alors qu’ils pourraient avoir une conversation sympa avec leurs voisins.
    Il n’y a pas longtemps au bistrot je voyais la compagne d’un jeune gominé qui ne la regardait pas tellement il était occupé à pianoter en rigolant tout seul, elle levait les yeux au ciel régulièrement et nous avons échangé un sourire triste mais complice. La prochaine fois, je griffonerai un lieu de rendez-vous sur un coin de nappe.

  2. Le Fairphone est facilement réparable et il est est un vrai choi éthique mais le service après-vente est plus que défaillant !

  3. Bonjour,
    C’est dommage de faire croire que Apple fournisse des produits « verts » : il n’y a pas que l’énergie ! Apple force l’obsolescence programmée avec son système, aucun composant n’est remplaçable, la réparation est impossible, et bien sûr le côté éthique de la fabrication laisse à désirer…
    Il aurait fallut insister dans l’article sur le fait que seul le côté énergie et ressources durant la fabrication est abordé ici.
    Bonne journée !

Moi aussi je donne mon avis