Comment procéder pour semer des engrais verts ?

Les engrais verts sont des plantes qui ont la propriété de fertiliser les sols. En opposition aux engrais chimiques, les engrais verts ont été remis au goût du jour grâce à l’agriculture biologique qui les utilise pour maintenir un niveau de production tout en respectant la Nature. Alors comment procéder pour mettre en place des engrais verts ?

Rédigé par Julien Hoffmann, le 18 Feb 2020, à 17 h 10 min

Les engrais verts sont des outils forts efficaces pour enrichir sa terre et produire bio sans se ruiner mais il faut savoir comment les semer et faire en sorte qu’ils réussissent. La tenue des engrais verts n’est pas particulièrement compliquée si vous respectez quelques règles de base.

Comment semer un engrais vert

Pour bien vous préparer à cultiver vos engrais verts, il faudra que vous commenciez par définir le type du sol (sol lourd, argileux, sablonneux, etc.) que vous voulez cultiver. En fonction de cela, vous saurez aisément quels engrais verts disponibles sont adaptés ou non.

Ensuite, vous devrez définir quels sont vos objectifs avec cet engrais vert : à la fois en regardant les caractéristiques de votre sol et ses éventuels besoins, et en définissant ce qui favorisera la culture qui suivra.

Le Sorgho apprécie les sols légers qu’il assainit notamment sous serre © ToppyBaker

Une fois que tout ceci sera défini, vous pourrez choisir quel engrais vert correspond le mieux à vos attentes et attaquer la phase « terrain ».

Cultiver un engrais vert

Préparez un sol léger sans pour autant avoir besoin de le passer à la grelinette ou à la fourche-bêche, au contraire. Enlever toutes les adventices qui pourraient concurrencer votre engrais vert en germant entre temps, pour éviter leur prolifération.

Semez ensuite votre engrais vert à la volée en prenant garde de bien répartir vos graines, tout en respectant les préconisations de densité : trop semer peut nuire à tout le semis. Passez un coup de râteau pour bien répartir les graines et un coup de jet d’eau pour tasser le sol et activer la germination.

Attention ! Certains engrais verts, mais c’est plus rare, demandent d’être semés/enterrés plus profondément, comme la féverole (à 4 ou 5 cm) ou le sainfoin et la vesce (à 2 cm).

La rotation de culture

La rotation de culture est une technique qui consiste à réfléchir en fonction des caractéristiques des plantes, quelle culture va succéder à celle en place. La chose peut être réfléchie sur plusieurs années afin de ne pas épuiser les sols bien au contraire.

La règle de base en la matière consiste à faire succéder une culture de légumineuses à une culture gourmande en azote. À noter !

Comment entretenir ses cultures d’engrais verts

La plupart des engrais verts ne nécessitent pas du tout d’entretien surtout s’il s’agit d’engrais verts cultivés en hiver, et dont le rôle est essentiellement de protéger le sol.

Selon les saisons, vous aurez cependant peut-être besoin d’arroser votre engrais vert à des moments clefs comme la levée (lors des premiers centimètres de croissance pour éviter que les plantules ne souffrent trop du manque d’eau) ou juste avant leur floraison si l’année est vraiment sèche.

Association d’engrais verts

Vous pouvez associer plusieurs types d’engrais vert en même temps pour atteindre plusieurs objectifs en simultané. La chose n’est cependant pas très aisée car ils peuvent se concurrencer les uns les autres au point de les rendre tous inefficaces.

Comment finir la culture et éliminer les plantes servant d’engrais vert

En règle générale il faut attendre que votre engrais vert soit en bouton ou vienne tout juste de passer en fleur pour intervenir. C’est exactement le bon moment pour couper et broyer votre engrais vert car c’est là qu’il sera le plus riche en éléments fertilisés.

La fourche-bêche sera votre meilleur allié © sonsart

Une fois coupé, laissez votre engrais vert plusieurs jours au sol afin qu’il sèche au moins partiellement puis enterrez-le en mélangeant votre terre à l’aide d’une fourche-bêche sur 10 centimètres de profondeur maximum. C’est éventuellement le bon moment pour incorporer également votre composte.

Une fois la chose faite il vous faudra patienter 4 à 5 semaines avant de semer à cet endroit pour vous assurer que la technique fonctionne !

Illustration bannière : La phacélie, en plus d’être un engrais vert est une plante mellifère © Manfred Ruckszio

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis