Identifier les mauvaises herbes

Les herbicides contiennent souvent des produits chimiques très nocifs pour la santé et l’environnement. Avant de recourir à ces méthodes, apprenez à identifier les mauvaises herbes et les herbes utiles. Les usages du trèfle blanc ou des orties vous surprendront.

Rédigé par Jean-Marie, le 17 Jul 2016, à 10 h 14 min

On trouverait en moyenne 5.000 pousses de mauvaises herbes par m2 selon l’Institut de Recherche Agronomique (Inra).

En 30 ans, le nombre moyen de mauvaises herbes par mètre carré a diminué de 67 %. Pour l’Inra, ce déclin du nombre d’espèces est préoccupant car il prive certains oiseaux ou insectes, comme les abeilles, pourtant bénéfiques dans le fonctionnement des écosystèmes agricoles, de sources de nourriture.

Il est donc important de savoir identifier les mauvaises herbes, et de laisser les herbes bénéfiques pour la biodiversité. Dans cette fiche, vous pourrez découvrir des vertus insoupçonnées de certaines « mauvaises » herbes.

guide-mauvaises-herbes

Vous pouvez télécharger cette image au format pdf pour l’imprimer.

Lutter contre les mauvaises herbes

Concernant les plantes qui endommagent le jardin, il faut privilégier des désherbants naturels, qui ne pollueront pas, ni les autres plantes ni l’environnement. Dans la plupart des cas, un bon entretien suffit pour éviter la prolifération d’herbes indésirables.

Le chardon, le plantain et les pissenlits doivent être arrachés à la main en coupant la racine dans le sol, car la tondeuse ne les élimine pas complètement.

Les chénopodes et le pied-de-coq disparaissent lorsque la pelouse est tondue régulièrement à 7 cm.

Les mauves négligées, le pourpier et les sétaires sont présents dans les nouvelles pelouses, mais ils disparaissent lorsque la pelouse devient dense et touffue.

La présence de mauvaises herbes est souvent l’indice d’un problème d’entretien ou de fertilisation du sol. Avant d’agir, vérifiez si un traitement s’impose. L’herbe trop courte favorise aussi leur apparition.

Image de bannière © Rob Bayer
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

3 commentaires Donnez votre avis
  1. ces herbes doivent être eleminer à tout pris

  2. JE SUIS TRES MAUVAIS PARCE QUE JE N AIME PAS LES HERBES MAUVAISES QUI

  3. …. il y a des « mauvaises herbes » qui sont bonnes! le pourpier, par exemple, est excellent en salade, il dégage une saveur de noisette… on le coupe, il repousse à foison.. autant l’utiliser!

Moi aussi je donne mon avis