6 conseils pour se parfumer en été

En été, on ne se parfume pas comme en hiver : le soleil, la chaleur, modifient notre manière de se parfumer. Tous nos conseils.

Rédigé par Aurore, le 12 Jul 2017, à 16 h 55 min

Si l’on aime parfois faire place au naturel en été (exit le fond de teint et le sèche-cheveux), il lest parfois difficile d’oublier complètement le parfum.

Or se parfumer en été n’est pas chose aisée : les différentes notes se révélant au contact de la peau, le parfum peut avoir tendance à tourner sur une peau chaude et humide. L’alcool peut virer et faire des taches sur la peau, l’odeur peut vite devenir entêtante et vous donner mal à la tête…

Comment se parfumer en été ? Tous nos conseils

Si vous voulez sentir bon, même en été, il va falloir changer votre façon de vous parfumer.

Pour éviter les irritations sur la peau, un parfum qui tourne, des taches ou des maux de tête, on pense d’abord à avoir la main légère sur le parfum. Vous pouvez d’ailleurs opter pour une eau de parfum plus légère, moins entêtante. En parfumerie, vous trouverez ces eaux de parfum sous différentes appellations, eau d’été, eau fraîche, eau parfumée…

Conseil n°1 : avoir la main légère !

Vous le savez, la chaleur a tendance à diffuser plus largement les odeurs. C’est pour cette raison notamment qu’on vous conseille de mettre une gousse de vanille ou des épluchures d’orange dans votre four encore chaud pour parfumer la maison, ou de disposer 2 gouttes d’huile essentielle sur vos ampoules.

Mais quand il s’agit de parfum, la surchauffe n’est jamais bonne et l’odeur peut vite se révéler entêtante. La première règle pour se parfumer en été est donc d’avoir la main légère sur le parfum, au risque de vous provoquer un bon mal de tête. De même, parfumez-vous dans une pièce fraîche et pas avant de prendre la voiture si cette dernière était garée en plein soleil.

parfum été se parfumer

Pour se parfumer en été il fait déjà se poser la question des activités de la journée © Sveta Yaroshuk Shutterstock

Conseil n°2 : ne pas se parfumer la peau

Pour éviter les irritations ou des taches sur la peau en réaction à l’association soleil + alcool contenu dans le parfum, ne vous parfumez pas directement la peau.

Choisissez plutôt de vaporiser sur vos cheveux ou vos vêtements. Si vous choisissez de parfumer les tissus, évitez la soie et appuyez sur le vaporisateur assez loin du vêtement pour ne pas faire de taches.

Lire page suivante : d’autres conseils pour se parfumer en été

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

14 commentaires Donnez votre avis
  1. J’ai craqué pour Nuxe cet été mais je recherche un parfum qui sente un peu l’ambre solaire et impossible d’en trouver même à l’étranger. Jil Sander a un super parfum … sinon rien !

  2. La tendance 2016 sera peut être au parfum crème de vacances. J’ai lu que la créatrice Agathe de Ferlac lancera un parfum de vacances qui sentira le sable chaud et l’ambre pour toutes les nostalgiques des crèmes solaires des années 70. A suivre au Printemps 2016 !

  3. De grâce, supprimez cet accent circonflexe de « tâche » :
    – La tâche est une corvée, une action à effectuer.
    – La tache, sans accent, est le résultat d’une salissure…

  4. Article correct, notamment pour le fait de parfumer les vêtements et les cheveux (par tout temps d’ailleurs), mais attention…

    L’EAU DE PARFUM étant plus concentrée que L’EAU DE TOILETTE, contrairement à ce que raconte l’article, il conviendra au contraire de ne surtout pas l’utiliser par fortes chaleurs.

    Pour l’été, une EAU DE COLOGNE pendant la journée est un produit parfaitement adaptée du fait de sa concentration et sa composition. On réservera, si on le souhaite, Eau de Parfum ou Eau de Toilette pour le soir.

  5. Pourquoi pas ? Avec plaisir 🙂

  6. Avec plaisir Aurore !

    • Aurore

      Jules,

      Je vous invite donc à devenir rédacteur ! Pour cela, envoyez moi un mail via le formulaire de contact situé en bas de l’article, à côté de la vignette photo !

      C’est avec plaisir que je lirai votre article !

      Bonne journée

  7. il n’y a pas que des molécules chimiques, il existe les huiles essentielles, extraites des fleurs et plantes

    • Oui, mais 95% des parfums en circulation sont issus de la pétrochimie; les pires pour moi étant Angel (Homme et femme) de Mugler et le mâle de gaultier: Ils me font vomir. Le matin dans le métro c’est un calvaire de supporter des gens qui portent ça…

  8. Plutôt que d’inciter les gens à se parfumer à outrance je suis favorable à la décroissance du parfum !
    Pour ma part je recherche le maximum de produits sans parfum (lessive, déo, gel à rase, liquide vaisselle…) car nous sommes envahis par les molécules chimiques parfumées.
    Faites-donc un article sur les produits sans parfum: Chiche ! Et je vous donne un coupe de plume 🙂

    • je suis d’accord avec Jules ; moi aussi je recherche des produits sans parfum ; toutes ces saloperies chimiques finissent par se retrouver dans les nappes phréatiques

    • Ou dans notre sang…

    • Aurore

      Jules,

      Je vous prends au mot ! Cela vous dit d’écrire un article de votre plume sur les produits sans parfum ?

      Bonne journée

      Aurore

    • Oui produits sans parfum c’est mieux !
      J’essaie de faire pareil. A une exception : la lessive (que je prends en écologique) car mon compagnon (élevé à coup de Nutella, Chocapic, Ariel, Dop et autres joyeusetés du genre) a cédé du terrain sur bien des domaines (Nutella remplacé par équivalent moins nocif, céréales en bio, moins de viande, etc) mais trouve que le linge pas parfumé (ou même peu) ça sent pas le propre et que ça « gâche » l’intéraction sociale avec autrui (entre ne rien sentir et sentir la crasse, il y a un monde…). Ca me déprime un peu mais j’ai déjà pu éviter les marques de lessive qui craignent (et dont l’odeur me donne mal à la tête), sans parfum du tout…
      On a beau vouloir faire des efforts, des fois on est obligé de faire des concessions. (en attendant si le Français moyen consommé comme nous, il y aurait des poubelles moins remplies)

Moi aussi je donne mon avis