Après les steaks sans viande, des escalopes de poulet à l’eau pour les plus démunis

Nouveau scandale après les steaks hachés sans viande vendus par une entreprise polonaise en juillet dernier, ce sont cette fois, 360 tonnes de volaille gorgée d’eau ont été écoulées auprès des associations humanitaires.

Rédigé par Paul Malo, le 10 Sep 2019, à 10 h 05 min

Le scandale des steaks hachés sans viande n’avait donc pas suffi : des tonnes d’escalopes de poulets gorgées d’eau ont été vendues à des associations caritatives pour être distribuées aux plus démunis.

Des escalopes de poulet avec une teneur en eau exagérée

Les Restos du Coeur et le Secours Populaire avaient-ils vraiment besoin de cela ? Des mois après, le scandale alimentaire des 780 tonnes de steaks hachés sans viande, qui leur avaient été vendus, coûte encore des centaines de milliers d’euros en stockage. Et déjà un nouvelle découverte accablante les frappe : ces associations caritatives, et d’autres se sont vues livrer pas moins de 360 tonnes de volaille gorgée d’eau.

En effet, l’eau a un poids : ces escalopes surgelées présentaient une teneur en eau supérieure à la norme européenne autorisée. Résultat : une fois cuites, elles fondaient dans la poêle. Sans être dangereuses en soi, ces escalopes constituent une véritable tromperie. Vendre de l’eau au prix de la viande n’est rien d’autre qu’une tromperie afin d’augmenter ses marges.

Une aberration : on a vendu de l’eau a prix du poulet à des associations d’aide aux plus démunis © kuvona

Une enquête à mener au Danemark

Les associations caritatives avaient pu acheter la volaille dans le cadre du programme Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD). Eu égard au fait que c’est une entreprise danoise qui avait remporté ce marché public, ce sont donc les autorités danoises qui vont se voir charger de cette enquête. Elle devra déterminer si la société ayant remporté ce contrat, a délibérément ajouté de l’eau à ses produits avant de les vendre au prix de la viande.

Comment peut-on faire cela aux plus démunis, juste pour augmenter ses bénéfices ? Telle est la question d’un point de vue moral. D’autant plus que, si la distribution de ces escalopes à l’eau a été suspendue le temps de réaliser des tests, ces escalopes à l’eau ont finalement été distribuées aux usagers de ces associations d’aide.

Quant au cahier des charges de tels appels d’offres, il faudra sans doute les revoir. Affaire à suivre donc !

Illustration bannière : Usine de poulets – © David Tadevosian

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




3 commentaires Donnez votre avis
  1. je crains que le poids ajouté ne soit moindre, laisser le poulet sans refrigeration ne fait qu’accumuler de bacteries pour l’oxydation et mal cuites peuvent causer de problemes graves avec le temps

    • Quand on vendait les lentilles, dans l’ancien temps, il fallait les contrôler avant de les cuire car il y avait des petits cailloux mélangés aux lentilles. Là aussi le poids ajouté était moindre, mais on vendait des Kilos de petits cailloux au prix des lentilles…..c’est exactement ce qui se passe avec les poulets ou les poissons qui reviennent de Chine, on paye des kilos d’eau au prix de la viande……. quant à la question de la refrigeration vous pensez que toutes ces marchandises qui vont en Chine et reviennent de Chine, sont refrigerées ???? MDR

  2. Tout le monde connaît cette arnaque venant des éleveurs de volailles qui envoient leur production en Chine pour la réduire en viande prête à la vente chez nous, où elle vient remplie d’eau avant de l’expédier pour la rendre plus lourde et pour se remplir les poches en vendant de l’eau au prix de la viande !!!!! ce qui est le plus répugnant c’est de continuer à envoyer nos produits partout dans le monde et la revendre à des associations, alors que chez nous on paye des gens au chômage qui restent chez eux SANS RIEN FAIRE !!!!!

Moi aussi je donne mon avis