Scandale en Italie : les vaches produisant Parmesan et Grana Padano maltraitées en Italie

L’ONG Compassion in World Farming (Compassion dans l’agriculture mondiale) a diffusé des images choc sur la maltraitance des vaches laitières en Italie.

Rédigé par Marine Tertrais, le 27 Nov 2017, à 9 h 55 min

La fabrication du Parmesan et du Grana Padano, deux fromages italiens appréciés dans le monde entier, se ferait au prix du sang des vaches laitières. Explications.

Des vaches en grande souffrance

Visiblement, la question du bien-être animal ne concerne pas uniquement les abattoirs français. En Italie, les vaches qui produisent du lait pour la fabrication du Parmesan et du Grana Padano seraient victimes de maltraitance. C’est ce que révèle l’ONG Compassion in World Farming (CIWF), dans une vidéo où l’on peut voir des bêtes à bout de forces, vivant dans des conditions hygiéniques déplorables.

Lire aussi : Recette de fromage vegan à tartiner aux noix de cajou

Les auteurs de ce film se sont rendus dans neuf exploitations de la vallée du Po. Et force est de constater que les images qu’ils rendent publiques sont particulièrement choquantes. Certaines vaches ont des plaies ouvertes qui ne sont pas soignées, d’autres apparaissent amaigries et en très mauvaise santé, d’autres encore pataugent dans leurs excréments. « La qualité nécessite la compassion », note l’ONG en commentaire.

Vidéo qui montre la maltraitance des bovins en Italien(en anglais)

La France est le premier importateur de Parmesan

Pour dénoncer cette maltraitance, CIWF a lancé le hashtag #HardCheeseHardLife sur Twitter. Les vaches « n’ont aucun accès aux pâturages, surexploitées, émaciées et parfois blessées et attachées », dénonce l’ONG. C’est « la triste réalité de produits qui se veulent de qualité ». Nous sommes directement concernés par cette question car « la France est le premier importateur de Parmesan au monde ».

Lire aussi : Locavore jusqu’au bout : du fromage à partir de bactéries du nez

Au total, environ 40 % de la production de ces deux fromages sont exportés. Pour pousser les producteurs à prendre davantage en compte le bien-être animal dans la fabrication de ces fromages, l’ONG a également lancé une grande campagne de sensibilisation intitulée #notonmypasta (« pas sur mes pâtes »). Selon elle, les producteurs de Parmesan et de Grana Padano bio ne font pas attention à leurs bêtes, et il est donc temps que cela change.

Illustration bannière : parmesan – © HandmadePictures
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste web depuis 2010

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Et c’est dans tous les pays la même rengaine…! l’être humain est une espèce à éradiquer… Les animaux seront heureux lorsque nous ne seront plus là pour les faire souffrir…! ils pourront reprendre leurs droits!!!

Moi aussi je donne mon avis