La route solaire Wattway a soufflé sa première bougie. Bilan

Fin 2016, le projet de route solaire mené par Colas voyait la jour dans l’Orne. Un an plus tard, où en est Wattway ?

Rédigé par Séverine Bascot, le 26 Dec 2017, à 10 h 45 min

Inaugurée après deux mois de travaux le 22 décembre 2016, Wattway, la première route solaire a fait la fierté de Ségolène Royal qui avait fait le déplacement pour l’occasion. Le but du projet : profiter de la surface des routes pour placer des panneaux solaires et produire de l’énergie d’origine renouvelable.

Le projet d’autoroute solaire Wattway

À la sortie du petit village de Tourouvre, dans l’Orne, c’était l’ébullition il y a un an déjà :  2500 dalles photovoltaïques ont été installées au sol sur 2.800 m2, soit un tronçon d’un kilomètre pour créer la plus grande autoroute solaire du monde. Un projet, financé par l’État, à hauteur de 5 millions d’euros, qui devait permettre d’alimenter l’éclairage public d’une commune de 5.000 habitants.

Lire aussi :  Ségolène Royal inaugure une autoroute solaire

Bilan après un an d’exploitation

Étienne Gaudin, directeur de ce projet réalisé par la filiale routière du groupe Bouygues, Colas, et le CEA Tech a déclaré à l’AFP : « On est très satisfait ».  Cependant, le premier bilan laisse apparaitre quelques problèmes.

Une production d’électricité revue à la baisse

Wattway a produit cette année passée 149,4 MWh d’électricité, ce qui ne représente que 53 % des objectifs fixés à l’origine par le constructeur (280 MWh). Mais selon Colas, il faut tempérer ce résultat, car toutes les panneaux solaires n’ont pas fonctionné en continu. En outre seul 5 % des dalles ont dû être remplacées : la solidité est donc au rendez-vous.

Lire aussi : Nouveau en France : une route-radiateur qui emmagasine la chaleur l’été pour la restituer l’hiver

Un dispositif bruyant pour les riverains

Lorsqu’on roule sur ce revêtement original, il se produit un bruit semblable à celui des pavés et suite aux plaintes de riverains, la municipalité a décidé de limiter la vitesse à 70km/h sur cette portion.

Lire aussi : Aux Pays-Bas, une autoroute cyclable à partir de papier toilette recyclé

Colas planche dès à présent sur ces problèmes de rendement et d’insonorisation et des solutions. Si la route solaire de Tourouvre est la plus longue de ce genre, elle n’est pas unique car Colas teste le concept sur plusieurs sites à travers le monde : une portion de Wattway a été installée pour test au Japon au début du mois de décembre(1) : une première en Asie !

Illustration bannière : Route solaire, Wattway à Tourouvre – Capture d’écran Youtube
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageuse insatiable, j'ai parcouru le monde autant pour des raisons personnelles que professionnelles : rien de mieux pour prendre la mesure de l'état de la...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. 5% d’équipements remplacés en 1 ans, je ne trouve pas que cela soit négligeable. Cela signifie que l’ensemble de l’équipement risque de devoir être remplacé à l’échelle d’une vingtaine d’année. On a vu plus écologique…

Moi aussi je donne mon avis