Une application mobile pour mieux choisir ses produits cosmétiques

Après avoir publié en juin 2017 une liste de 1.000 produits cosmétiques « indésirables », l’UFC-Que Choisir a lancé l’application smartphone gratuite « QuelCosmetic », qui permet de repérer la présence de substances nocives. Financée grâce aux dons des consommateurs, cette application est à la fois informative et participative.

Rédigé par MEWJ79, le 24 Mar 2018, à 10 h 50 min

L’UFC-Que Choisir propose une application pour repérer les produits cosmétiques contenant des substances nocives. Grâce à QuelCosmetic, le consommateur sait, en quelques clics, quels ingrédients contient son shampoing ou sa crème solaire.

Repérer les substances nocives dans les cosmétiques

Gels douche, shampoings, dentifrices, vernis à ongles… L’UFC-Que Choisir a lancé lundi 12 mars une application baptisée QuelCosmetic(1). Cette dernière permet, en quelques clics, de repérer les produits cosmétiques contenant des substances potentiellement nocives pour la santé. L’application est disponible sur l’App Store et Google play.

Totalement gratuite, elle est financée grâce aux dons des consommateurs. Au total, 6.000 produits y sont déjà référencés. Et elle est simple d’utilisation, comme l’explique sur France-Info Raphaëlle Vincent, chef de projet à l’UFC-Que Choisir : « On scanne son produit, on arrive sur la fiche produit. Et on voit très clairement s’il s’agit d’un produit à risque ou peu recommandé. Et on vous propose une liste de produits alternatifs ».

Une application cosmétique sur smartphone © nenetus

Des rubriques pour faciliter l’utilisation

Pour rappel, l’UFC-Que Choisir avait publié en juin dernier, une liste de 1.000 produits cosmétiques « indésirables », contenant des substances « préoccupantes », mais aussi pour certains de composés « rigoureusement interdits par la loi ». Cette liste, actualisée, est mise à disposition des consommateurs sur le site de l’association(2).

L’application QuelCosmetic est donc une suite logique, le prolongement sur mobile de cette base de données. Elle propose un classement des produits en huit rubriques : déodorants et parfums, crèmes solaires, soins du corps, maquillage, soins du visage, produits d’hygiène dentaire, produits pour bébés et enfants et soins des cheveux. Chacune des rubriques offre une liste à risque et une liste positive de produits ne contenant pas ces ingrédients à éviter.

Dentifrice © DUSAN ZIDAR

Différents pictogrammes pour alerter sur la dangerosité

Et l’application évolue grâce aux consommateurs. Ainsi, si le produit choisi n’est pas encore dans l’application, on peut l’ajouter en envoyant des photos avec son nom et sa composition. Il sera ensuite classé par différents pictogrammes, associant un code couleur par niveau de dangerosité pour les bébés et femmes enceintes, les enfants ou les adultes. Avec des alertes même pour des crèmes classées comme médicament.

Décrypter la composition des cosmétiques est d’autant plus indispensable que, parmi les produits signalés, près d’un sur deux (46 %) contient un ou plusieurs ingrédients indésirables tels que des perturbateurs endocriniens. Ces derniers sont en effet présents dans 55 % des maquillages. Des allergènes sont aussi trouvés dans 42 % des produits de soin des cheveux. Et des substances irritantes ont été relevées dans 72 % des dentifrices. Les produits cosmétiques destinés aux bébés ou aux enfants sont certes moins touchés, puisque 28 % contiennent une ou plusieurs de ces substances, mais cette proportion reste trop élevée.

Illustration bannière : Une appli pour choisir ses cosmétiques – © ADfoto
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Amazon Hub Login

Moi aussi je donne mon avis