Que faire des pieds de tomates avant l’hiver : les arracher, les conserver ? – Conseils essentiels

À l’approche de la saison hivernale, les pieds de tomates demandent des soins particuliers. Que faire avant les premières gelées, faut-il les arracher ou continuer à les cultiver après l’automne ? Tous nos conseils pour savoir comment s’occuper des plants de tomates en fin de saison et durant tout l’hiver.

Rédigé par Cecile, le 22 Nov 2022, à 18 h 04 min
Que faire des pieds de tomates avant l’hiver : les arracher, les conserver ? – Conseils essentiels
Précédent
Suivant

Lorsqu’arrive l’hiver au potager, une question se pose : que faire de ses plantations ? Si la réponse paraît plus simple pour les légumes ne se cultivant que durant certains mois l’année, pour les tomates, c’est un peu plus complexe. En effet, les tomates peuvent se cultiver toute l’année, en respectant certains conseils.

Évidemment, en hiver, vous n’obtiendrez pas une production aussi généreuse qu’en été, mais vous pourrez quand même récolter de belles tomates, à condition de les faire pousser à l’abri du froid. Dans le cas contraire, mieux vaut arracher les plants de tomates, là encore en suivant quelques recommandations.

Quelle température minimale peut supporter un plant de tomates ?

Un plant de tomates peut supporter une température minimum de 8 °C, en dessous, le pied arrête sa croissance et prend généralement une teinte bleutée, signe d’une mauvaise absorption du phosphore. Des nécroses fatales peuvent survenir en dessous de 5 °C, car les tomates craignent particulièrement le froid. En fin d’automne, avant que le thermomètre ne chute, mieux vaut alors rentrer en intérieur les plants ou les protéger.

Comment garder un plant de tomates en hiver ?

Protéger les pieds de tomates du froid

Pour garder un pied de tomates en hiver, celui-ci doit donc impérativement être protégé du froid. Dans le cas contraire, il y a fort à parier que vous parviendrez à les cultiver sans dommage irréversible jusqu’à la mi-novembre, guère plus. Pour prolonger leur espérance de vie, couvrez vos plants de tomates d’un voile d’hivernage, d’une housse ou d’un abri mobile, s’il ne vous est pas possible de les cultiver en serre. Pensez également à pailler généreusement leurs pieds, pour protéger leurs racines du froid hivernal.

Protéger les plants de tomates en hiver : hivernage des tomates

Diminuer l’arrosage

L’arrosage est à diminuer dès l’automne : apporter de l’eau une fois par semaine s’avère alors généralement suffisant, en fonction des conditions climatiques. Pensez à soulever le paillage avant d’arroser les pieds, de manière à ce que ce dernier conserve bien son rôle isolant.

Attention aux excès d’arrosage, de même qu’au feuillage à ne pas mouiller, pour ne pas favoriser l’apparition de maladies.

Soigner le feuillage

Pour prolonger la durée de vie de votre pied de tomates, qui peut atteindre deux ans, supprimez les fleurs en formation. Procédez également à l’étêtement des plants, afin de ne pas stimuler la croissance de la plante en hiver.

Il est également recommandé d’effectuer un effeuillage progressif des pieds, en retirant notamment les feuilles atteintes par le mildiou. En laissant le plant de tomates presque à nu, celui-ci pourra pleinement profiter des quelques heures d’ensoleillement hivernal.

Hiverner les plants de tomates : est-ce que les pieds repoussent au printemps suivant ?

S’il est donc possible d’hiverner les plants de tomates pour profiter, même en hiver, d’une récolte néanmoins plus faible, les pieds ne repousseront pas au printemps suivant. La tomate, originaire d’Amérique centrale et du Sud, est une plante vivace à l’état naturel. Mais cultivée sous nos latitudes européennes, elle devient une plante annuelle. Après récolte des fruits, qu’il est donc possible de prolonger au maximum, les plants ne repousseront généralement pas l’année suivante.

Il est toutefois possible de cultiver un pied de tomates deux ans d’affilée, mais le rendement sera de plus en plus faible, car la plupart des variétés sont conçues pour connaître une fin de cycle après l’automne.

Que faire des pieds de tomates en hiver ?

À lire aussi : Un potager d’hiver productif en légumes, c’est possible avec ces conseils essentiels !

Doit-on arracher les pieds de tomates en fin de saison ?

C’est pourquoi de nombreux jardiniers ne cultivant pas la tomate en serre font le choix d’arracher les plants en fin de saison. Il faut alors veiller à le faire en ôtant bien les racines de la terre. Il est aussi important de ramasser l’ensemble des feuilles tombées au sol, ainsi que les dernières tomates, pour éviter toute propagation de maladies l’année suivante. Ne mettez pas au compost les plants de tomates arrachés, sauf si vous êtes bel et bien certain qu’ils sont dénués de toutes infections comme le mildiou.

Si vos plants de tomates sont encore productifs, récupérez les derniers fruits, même lorsqu’ils ne sont pas encore mûrs. Il est tout à fait possible de faire mûrir ses dernières tomates en automne, pour ne pas les perdre.

Faire mûrir ses tomates en fin de saison

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis