Des psoques dans la maison ! Que faire ?

Aussi appelé ‘pou du livre’ ou ‘pou de bois’, le psoque est un insecte minuscule qui aime les atmosphères chaudes et humides. Il s’y multiplie rapidement, broutant tout sur son passage. Comment lutter contre les psoques dans la maison ?

Rédigé par Julien Hoffmann, le 28 Oct 2020, à 13 h 10 min

Les psoques sont des insectes de l’ordre des Psocoptera qui ne compte pas moins de 4.450 espèces dans le monde dont 116 recensées en France. Leur mode de vie et leur régime alimentaire font que nous les côtoyons assez facilement ce qui n’est pas sans poser quelques problèmes…

Les psoques se développent principalement en milieu chaud et humide ce qui est – de leur point de vue – assez courant dans nos intérieurs. Selon les caractéristiques du milieu (votre chambre par exemple), ils peuvent vivre d’un à plusieurs mois et se multiplier très rapidement. Heureusement, il existe quelques astuces pour lutter contre leur prolifération à condition de bien comprendre comment ils fonctionnent.

Qui sont les psoques ?

Pour combattre un ennemi, il faut le connaître ! Dans l’ordre des psoques français, seul 9 d’entre eux sont réellement considérés comme « pouvant occasionner des dégâts ».

C’est le régime alimentaire des psoques qui est la clé quand on veut comprendre comment ils deviennent si envahissants. En effet, ils se nourrissent d’algues, de bactéries, de moisissures ou encore de levures qui se développent sur un grand nombre de supports tels que le bois, le plâtre, le cuir ou les livres.

Broutant et broyant pour se nourrir il faut une grande quantité de psoques et donc de très bonnes conditions de reproduction pour eux pour que les dégâts qu’ils causeraient aux matériaux sur lesquels ils se nourrissent soient importants.

Piqûres de psoques ?

Non, les psoques ne piquent pas quoi que l’on puisse vous dire ou quoi que vous ayez pu lire ! Et ce pour la simple et bonne raison qu’ils n’en ont physiologiquement pas plus la capacité que nous.

A contrario, certains psoques peuvent créer des allergies ou des dermatoses chez les personnes sensibles notamment quand on parle de psoques alimentaires.

Psoques blanc sur une noix © Tomasz Klejdysz

Quelques astuces pour lutter contre les psoques

Baisser drastiquement le taux d’humidité de votre lieu de vie notamment si vous avez des psoques sur bois, est le meilleur moyen à la fois de réduire drastiquement la quantité de nourriture disponible pour les psoques (moisissures, algues, etc. sont très sensibles au taux d’humidité) et de carrément tuer les psoques eux-mêmes : en dessous de 35 % de taux d’humidité, les psoques meurent.

S’il vous faut un exemple par le fait, les psoques étant la plaie des collections de Muséums d’Histoires Naturelles ou de Musées en général, c’est bien en diminuant le taux d’humidité que ces mêmes collections sont sauvées.

Faire sécher son linge au bon endroit

À défaut de pouvoir faire sécher votre linge à l’extérieur, faites-le dans la pièce qui est déjà logiquement humide, à savoir votre salle de bain, pour limiter le risque de propagation.

Aérer son logement

Même s’il peut faire plus humide dehors qu’à l’intérieur, aérer votre logement évitera que l’air ne stagne trop longuement pouvant, selon les endroits, augmenter le taux d’humidité au-delà de la moyenne.

Aérer donc 10 à 15 minutes par jour, toutes fenêtres ouvertes, vous prémunira des psoques.

Munissez-vous d’un déshumidificateur

Si, pour des raisons structurelles votre logement est toujours à un taux d’humidité élevé, peut-être que vous munir d’un déshumidificateur sera un passage obligé. Non contente d’être efficace contre les psoques, cette solution sera aussi bonne pour vous, car un taux d’humidité trop élevé dans un logement n’est pas la chose la plus saine qui soit.

Utilisez de la terre de diatomée

Si vous repérez des endroits infestés par les psoques, vous pouvez les recouvrir d’une fine couche de terre de diatomée qui, par ses propriétés mécaniques (aucune action chimique dans cette poudre) rendra le milieu non seulement totalement inexploitable pour les psoques, mais surtout carrément hostile.

Encore un peu de patience pour être sûr que tout ce que vous avez mis en place à fonctionné car les psoques peuvent vivre jusqu’à 110 jours, et vous pourrez passer à autre chose.

Terre de Diatomée,

La Terre de Diatomée (dioxyde de silicium) est extraite de carrières naturelles, raffinée mécaniquement sans transformation chimique. Elle est composée de fossiles d’algues microscopiques marines très coupants. Son action biocide-insecticide est purement mécanique, sans effet secondaire et s’applique sur de nombreux parasites et insectes rampants.

À découvrir sur Bébé-au-naturel.com

 

Illustration bannière : Dans la Nature, un psoque vivant à l’extérieur et se nourrissant sur une feuille © thatmacroguy
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis