Pourquoi Renault Trezor est la voiture électrique du futur

Renault Trezor, le nouveau concept car 100 % électrique est la voiture du futur : grâce à son moteur de 260 kW, développant 350 chevaux, qui permet d’atteindre les 100 km/h en 4 secondes.

Rédigé par Jean-Baptiste Giraud, le 3 Oct 2017, à 11 h 10 min

Renault a dévoilé son Trezor au dernier Mondial de l’Auto à Paris : un concept car 100 % électrique révolutionnaire qui a tout pour plaire. Élu plus beau concept-car de l’année 2016 par le Festival International Automobile, le Renault Trezor fait la fierté de Carlos Ghosn.

On entre dans le Trezor comme dans une Formule 1, sans porte

Avec ses airs de Formule 1, ce deux-places hors norme, est aussi original à l’extérieur qu’à l’intérieur. Et comme un clin d’oeil à ces voitures de course, pour entrer dans le véhicule, finies les portes ! Ici, tout le capot, le pare-brise et les vitres latérales se lèvent et pour entrer, il faut sauter par le côté du véhicule… Peu pratique au quotidien, c’est ce qui fait le charme d’un concept car.

Comme cette voiture est décidément surprenante, le tableau de bord en bois rouge intègre le compartiment à bagages, à l’avant donc. Le volant, lui, est octogonal : il comporte des écrans tactiles qui remplacent les boutons actuels. Ces écrans permettent d’accéder aux trois modes : neutre, sport et auto-pilote. Tel un pilote d’avion, le chauffeur peut donc profiter du paysage. Le volant s’écarte horizontalement en deux parties lorsque le mode conduite autonome est activé. Cela libère la vision du conducteur sur la dalle numérique, qui se trouve juste derrière le volant, et il peut donc regarder un film.

Le Trezor peut atteindre les 100 km/h en 4 secondes !

Un vrai trésor de technologie sous le capot. La marque au losange a pu compter sur son département compétition e.dams, équipe deux fois championne de Formule E. Les ingénieurs ont ainsi intégré à l’arrière, le moteur de 260 kW de la monoplace, développant 350 chevaux, ce qui permet d’atteindre les 100 km/h en 4 secondes !

Le véhicule utilise également un système de stockage d’énergie rechargeable pour récupérer l’énergie pendant le freinage grâce à deux batteries intégrées – une à l’avant et une à l’arrière. Et pour les refroidir, sur le capot, les cellules hexagonales sont motorisées pour assurer une gestion parfaite du refroidissement. Renault et Nissan ont annoncé que ce modèle pourrait permettre de produire des voitures électriques à grande échelle dans un avenir proche. On peut se prendre à rêver donc de retrouver certaines particularités de ce bijou technologique dans les futures voitures de Renault…

Illustration bannière : capture d’écran Youtube
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. mais!!!!!au lieu de faire des bolides FAITES UNE VOITURE FAMILIALE QUI ROUEL A 130 KM/H EN TOUTE SECURITE ET QUI AVEC LA MEME CAPACITE DE BATTERIE AURAIT UNE ATONOMIE FORMIDABLE!!!!!!!!!MAIS NON IL FAUT TOUJOURS EPATER LE MONDE!!!!!!!QUAND EST-CE QUE L’HUMAIN REDEVIENDRA RAISONNABLE…………. INTELLIGENT QUOI…………..

Moi aussi je donne mon avis