Le pourpier : une plante d’ornement pour fenêtres et balcons

Les pourpiers sont des plantes méconnues, particulièrement rustiques et résistantes, ce qui rend leur culture facile en plus d’offrir de très belles fleurs ! Alors, laissez-vous tenter par le pourpier fleur sur votre rebord de fenêtre ou votre balcon !

Rédigé par Julien Hoffmann, le 25 May 2020, à 16 h 16 min

Trouver des variétés de fleurs qui peuvent être cultivées dans des conditions relativement simples sur des rebords de fenêtre ou sur un balcon, n’est pas toujours facile. Pourtant les pourpiers ont absolument tout ce qu’il faut pour vous séduire !

Qui est le pourpier fleur ?

Il existe plusieurs variétés de pourpier à commencer par le pourpier sauvage. Ce dernier est souvent considéré comme une herbe folle dérangeante alors qu’il n’en est rien. Il ne consomme pas d’eau, couvre le sol sans étouffer les autres plantes et ses fleurs sont en prime comestibles !

Pour ce qui est des pourpiers qui nous intéressent à savoir les ornementaux, aucun n’a de fleurs comestibles, mais les deux variétés existantes ont tout pour plaire, notamment d’un point de vue purement esthétique.
La première
variété est dite « à grandes fleurs » et la seconde est vivace ce qui a ses avantages.

pourpier fleur

Le pot est parfait pour cultiver des pourpiers © Tanyata

Il existe aussi un pourpier potager comestible

Comment planter le pourpier fleur ou ornemental

Les deux variétés de pourpiers ornementales se sèment au mois de mars quand la nature se réveille. Vous en sèmerez donc à la volée dans une jardinière que vous recouvrirez d’un couvercle transparent pour faire effet de serre.

Une fois vos petits pourpiers arrivés à la taille de trois centimètres, plantez-les en godets et attendez fin avril, début mai pour les planter dans vos jardinières.

Vos jardinières, qu’elles soient destinées à vos rebords de fenêtres ou à vos balcons, doivent être extrêmement bien drainées et le terreau que vous choisirez ne doit pas être trop riche sans quoi vos pourpiers ne vont pas forcément s’y plaire.

Astuce : le pourpier ornemental, star des lieux insolites

Les pourpiers, et leurs caractéristiques notamment de résistance à la sécheresse, peuvent vous permettre quelques folies comme par exemple de les posant directement sur un muret ou tout autre endroit où la terre ne tient que difficilement.
Les joubarbes et autres succulentes les accompagneront dans ces mêmes endroits ensoleillés et vous permettront d’habiller des lieux incongrus.

Entretien de vos pourpiers de fenêtres et de balcons

C’est très exactement à ce moment là que le pourpier ornemental devient tout bonnement magique : il ne lui faut pas grand-chose.

Veillez surtout à ce que vos pourpiers soit dans un endroit le plus ensoleillé possible sans vous demander une seule seconde s’il ne fera pas trop chaud car ce ne sera pas le cas.
Ne l’arrosez que rarement, quand vous estimez que la terre est entièrement sèche, en moyenne une fois tous les dix jours. Ce rythme d’arrosage vous assurera aussi que vos pourpiers produiront des fleurs… car c’est de sécheresse dont ils ont besoin.

N’exagérez cependant pas non plus car il est souvent dit que les pourpiers n’ont pas du tout besoin d’eau ce qui n’est pas totalement vrai  : toute plante en a besoin, sans quoi les pourpiers seraient de tous les déserts du globe.

Multiplication et bouturage du pourpier fleur

La plante en pot sera rempotée tous les 2 ou 3 ans entre avril et juillet

Graines

Laissez vos pourpiers fleurir et être pollinisés avant de produire des graines que vous récolterez. La chose est délicate car il faut être présent au bon moment pour les récupérer et éviter qu’elles ne tombent en hors du pot.

Quand la chose est faite stockez les graines à l’abri de la lumière et de l’humidité dans un sac hermétique et ce jusqu’au mois de mars suivant.

pourpier fleur

Il en faut peu pour les pourpiers ! © Hecos

La multiplication par motte

Si votre pourpier ornemental est vivace, il prendra certainement de l’ampleur avec les ans, du moins s’il en a la place. Au bout d’un certain temps vous pourrez donc rempoter votre pourpier, en en profitant pour lui enlever une motte et la planter dans un autre pot.

Le tour est joué, vous avez deux pourpiers.

Le bouturage

Le bouturage est un peu à l’image du pourpier : facile. Il vous suffit de couper une branche de pourpier de bonne taille et de la poser de côté pendant 48 heures pour que la partie coupée cicatrise.

Une fois la chose faite, plantez le tout dans un terreau un peu humide et votre bouture prendra racine dans les deux semaines. Une belle idée cadeau ?

Illustration bannière : Les pourpiers et leur multitude de couleurs © Natasha Riha
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis