Port du masque obligatoire : Jean Castex durcit le ton

S’exprimant devant les personnels du CHU de Montpellier, Jean Castex, le Premier ministre, a rappelé l’accélération de l’épidémie de Covid-19 en France et a prévenu les Français d’une quasi-généralisation prochaine de l’obligation du port du masque.

Rédigé par Anton Kunin, le 12 Aug 2020, à 11 h 50 min

Au cours d’un discours à l’issue d’un Conseil de défense, le Premier ministre a rappelé les Français à l’ordre en ce qui concerne le respect des gestes barrière, sans toutefois annoncer de mesures radicales.

Les préfets ont été chargés de demander aux maires d’étendre le port du masque

Alors que plus de 2.000 nouveaux cas de Covid-19 par jour sont recensés en France depuis quelques jours, Jean Castex, le Premier ministre, a appelé les Français à respecter les gestes barrières. Tout en constatant la multiplication de rassemblements familiaux, amicaux et festifs depuis le déconfinement, il n’a cependant pas appelé les Français à s’en abstenir. « Je fais le constat d’une moindre vigilance, d’une moindre discipline », s’est contenté de dire le Premier ministre.


Jean Castex a en revanche fait savoir que l’obligation du port du masque serait prochainement étendue. Mais, là encore, ce n’est pas le gouvernement qui agira : le Premier ministre a demandé aux préfets de se rapprocher des maires pour que ces derniers étendent l’obligation de port du masque. Pour rappel, à ce jour seule la ville de Troyes a rendu le port du masque obligatoire dans la rue comme dans les lieux publics, le reste des villes qui l’ont adoptée ont mis en place une telle obligation uniquement sur les marchés et dans certaines rues.

En images – Laver son masque de protection : nos conseils pour le réutiliser

Le dépistage renforcé dans les zones touristiques

Les tests se multiplient sur la route des vacances © michelmond – Shutterstock

Le Premier ministre a également annoncé que des mesures seraient prises prochainement pour « assurer l’effectivité de la quatorzaine » pour les personnes qui ont l’obligation de s’isoler. Sont concernées les personnes dont le test PCR a été positif ou qui présentent des symptômes caractéristiques du Covid-19 ainsi que les voyageurs revenant de certains pays considérés à risque et n’ayant pas sur eux de résultat de test PCR négatif réalisé dans les 72 heures précédentes. Et pour identifier au plus tôt le cas de contamination résultant du brassage des populations induit par le tourisme au sein de l’Hexagone, des capacités de dépistage dans les zones touristiques et balnéaires seront renforcées.

Sondage – Craignez-vous un redémarrage de l’épidémie de coronavirus en France cet été ?

« Si nous ne réagissions pas collectivement, nous nous exposons à un risque élevé de reprise épidémique, qui sera difficile à contrôler. Elle mettra à nouveau sous tension l’ensemble de la chaîne de santé », a mis en garde Jean Castex. Rappelons que, contrairement à ce qu’a déclaré le Premier ministre, la reprise épidémique n’est pas un risque, mais une réalité : d’après les bulletins hebdomadaires de Santé Publique France, le nombre de nouveaux cas identifiés chaque semaine en France augmente sans cesse depuis la mi-juin 2020.

Illustration bannière : visite de Jean Castex et Olivier Véran au CHU de Montpellier – Capture d’écran
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

5 commentaires Donnez votre avis
  1. Cette bande d’incapables, devrait écouter les spécialistes épidémiologistes, qui disent que le port du masque en milieu ouvert est complètement inutile, que jamais des virus ne se sont propagés à l’air libre, par contre en lieu clos, OUI, et ne pas se fier aux distances, car une seule personne contaminée rend toute l’atmosphère contaminée et ce n’est pas un virus qui contamine, mais une saturation (grande quantité dans l’air) qui est dangereuse car dans un lieu clos où l’air n’est pas suffisamment renouvelé pour un brassage efficace la quantité de virus devient important et contaminera tout le monde, donc en entreprise port du masque pour tout le monde et pas à l’extérieur …!!!

  2. il sort des cas positifs (qui ne sont pas malades) comme le magicien sort des lapins de son chapeau. 2000 nouveaux cas par jour, pourquoi pas par heure? les tests actuels sont pour la grande majorité négatifs ou faux-positifs (un antigène positif sur trois) et les contacts sont négatifs. Le résultat sera une catastrophe financière et économique, alors que les masques courants ne protègent pas et coûtent chers. la DGS ne dit rien du tout aux médecins au sujet d’un risque quelconque en ce mois d’août pour le virus, et n’informe qu’à propos de …. la canicule

  3. Quel est le seul qui ne met pas de masque : faites ce que je dis, pas ce que je fais !!!!
    Il est venu la semaine dernière à Lille, par mesure écologique je suppose qu’il a pris le train (1h de trajet) et son ministre de l’intérieur est venu dans cette même ville le lendemain, je suppose qu’il a pris le train aussi ? je doute, je reviens toujours à mon premier paragraphe !!!!

  4. Il y en a mare de la propagande gouvernementale
    Chacun est capable de prendre ses responsabilités, personne n’a à m’obliger !
    Je le mets quand je vois que c’est nécessaire et le retire ou le baisse pour respirer sans avoir besoin d’être contrôlé par des « shérifs » débiles qui ne font aucune différence selon le lieu ou l’opportunité et qui applique bêtement, qu’il y a-t-il de plus bête ? Un Préfet, peut être (et même surement, vu toutes les pétitions qui circulent à l’encontre de leurs décisions souvent débiles et sous influences)
    Et tant pi pour les imbéciles, que les flics agissent quand le danger est flagrant, mais là, on ne les voit pas (surtout quand la météo leur fait peur …)

  5. Citoyens, à vos muselières !

Moi aussi je donne mon avis