Laver son masque de protection : nos conseils pour le réutiliser

Porter un masque de protection est fortement recommandé. Les modèles en tissu, réutilisables, peuvent se substituer à ceux en papier, difficiles à se procurer. Encore faut-il savoir bien les laver pour qu’ils restent efficaces.

Rédigé par Agathe Perrier, le 27 Apr 2020, à 19 h 00 min

Il n’empêche pas d’être contaminé au Covid-19 – hormis les modèles spécifiques – mais évite que l’on propage le virus si l’on est infecté : le masque de protection. Bien utile mais presque impossible à trouver depuis le début du confinement. Heureusement, le masque en tissu fait- maison peut le remplacer. Les tutoriels pour le confectionner fleurissent sur la toile. L’Afnor, l’organisation officielle en charge des normes en France, propose d’ailleurs des patrons pour un masque à réaliser soi-même. Reste ensuite à savoir comment le réutiliser en toute sécurité. On a la réponse.

Comment nettoyer son masque en tissu réutilisable contre le coronavirus

Pour éliminer le virus de son masque en tissu, il est possible de le passer au four pendant 30 minutes à 70°C. Rien de mieux toutefois que de l’eau et du savon pour le désinfecter. Un petit passage en machine à 60°C en cycle coton et le tour est joué. C’est ce que recommandent aussi bien l’Afnor que les scientifiques.

Concernant le séchage, l’air libre fait parfaitement l’affaire. Le sèche-cheveux également, si besoin de gagner du temps.

Si cette bonne vieille méthode du lavage s’impose comme la plus efficace, c’est pour deux raisons principales. D’une part parce qu’elle débarrasse le tissu de l’éventuelle présence du virus et, d’autre part, car elle le nettoie. En effet, en portant le masque, on le salit, ne serait-ce qu’un minimum. Tous les autres procédés préconisés afin de pouvoir le réutiliser – à l’image du passage au four par exemple – ne le permettent pas. Pire encore, certains ne fonctionnent pas ou peuvent se révéler dangereux.

comment nettoyer son masque en tissu

Les masques en tissu sont recommandés contre le coronavirus – © Sergey Chebakov

Bon à savoir : le masque en tissu ne doit pas se porter trop longtemps. Deux heures maximum. Simplement parce que, en respirant, une certaine humidité se crée, favorable au développement des bactéries. La solution est d’en avoir un petit stock et d’assurer un roulement régulier quotidiennement, en lavant ses masques de protection après chaque utilisation.

Les erreurs à ne pas commettre

  • Mettre son masque au congélateur : il ne faut absolument pas le faire. Déjà car, pris au piège dans le froid, le virus ne mourra pas ! C’est donc inefficace et, surtout, l’humidité qui va s’y installer pourra abîmer les fibres du tissu.
  • Désinfecter son masque de protection à l’alcool ou à l’eau de javel : si ces détergents tuent les bactéries, ils risquent fortement d’abîmer le tissu du masque et donc ses capacités de filtration. Ils peuvent aussi être très nocifs pour notre santé.
  • Passer son masque au micro-onde : la chaleur générée est susceptible de tuer le virus, mais aucune étude n’a défini la puissance à laquelle l’appareil doit fonctionner. Certains tissus ne sont en plus pas adaptés à cet usage.
  • Repasser son masque ou le soumettre à la vapeur : l’exposition à ce type de source de chaleur ne sera pas suffisamment longue pour tuer le virus. Pire, cela pourrait endommager les composants du masque de protection, notamment les brides en élastique. Un coup de fer à repasser n’est pas déconseillé dans l’optique de retirer d’éventuels plis. Il ne peut cependant se substituer au lavage en machine.
comment nettoyer son masque en tissu

Selon la matière de votre masque certaines méthodes peuvent être contre-productives ou endommager le masque – © Lubo Ivanko

Masques chirurgicaux à usage unique : réutilisables sous certaines conditions

Le masque chirurgical, à savoir celui en papier, est censé être jeté après chaque utilisation. Face à la pénurie toutefois, l’UFC-Que-Choisir a récapitulé les mesures à prendre afin de pouvoir s’en servir plusieurs fois.
Son lavage n’étant pas possible, la méthode la plus efficace est de le passer au four à 70°C pendant 30 minutes. Attention à ce qu’il ne soit pas en contact avec une surface métallique au risque de le voir fondre.

Autre astuce : le suspendre (à un crochet ou un cintre par exemple) quelques heures voire jours. Cela garantit normalement la disparition du virus d’après l’association.

Illustration bannière : Comment nettoyer son masque en tissu – © Lubo Ivanko
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste indépendante, j'aime découvrir et faire découvrir des projets et initiatives qui veulent faire bouger les choses. Particulièrement au niveau...

18 commentaires Donnez votre avis
  1. Je regarde souvent le magazine de la santé qui dit tout le contraire de cet article ( émission du 7 mai): pas de four ni micro-onde, lavage à la main dans eau chaude et du savon permet au masque de garder cette pellicule de savon, les mettre en machine le jour où vous avez à laver des serviettes de bain, un petit coup de fer à repasser.Le poser dans un endroit désinfecté (ou sur un cintre) quand il est utilisé moins de 2 heures pour pouvoir le remettre. J’ai un petit contenant avec de l’alcool et huile essentielle de tea tree que je mettrai parfois sur le masque en fonction des sorties

  2. bizarre c est bien du n importe quoi le soir quand vous laver votre slips et soutien gorge a part si vous n en mettez pas la je comprendrais mieux faut pas en avoir dans la tète pour racontez des bètises pareil votre masque en tissu se lave quand vous avez plus besoin au savon ou autre pas de lessive par contre moi je prend mon produit qui peut me servir aussi bien pour ma douche puisque c est du produit pour peau fragile dont je lave slip et soutien gorge parce que moi j en porte merci d avoir lu autant de conneries

  3. Je suggère de laver le masque sous le robinet à l’eau et au savon, puis si on estime nécessaire de le désinfecter pour avoir côtoyé des personne extérieures,-ce n’est pas toujours le cas, on ne prends pas tous le RER- le mettre dans le cuit-vapeur, faire bouillir l’eau et arrêter le feu.
    Le sèche-cheveux est un aspirateur sans filtre qui fonctionne à l’envers.
    Il aspire tous les pollens et poussières et les projette avec force sur votre masque que vous avez consciencieusement fait tourner une heure au lave-linge .
    Pas de contaminants dans l’air chez vous? Qui fait le ménage à la maison ?

  4. Vous me rassurez! On se lave les mains avec du savon pendant 30 secondes et c’est bon. Je veux bien admettre que c’est lus compliqué pour les masques, mais quad même!!!!
    Je mets à tremper une nuit dans de l’eau et du savon ou du liquide vaisselle. Je frotte et rince. Je mets à sécher puis je repasse. Pas question de faire tourner une machine de 6 kilos pour 200g de masques.

    • c’est exactement ce que je me dis… et en plus je suis en panne de lave linge……comme je suis seule avec une toute petite retraite, je ne peux pas et ne veux pas en acheter une autre : toute mon enfance j’ai aidé ma grand mere à laver le linge au lavoir, après ébullition au savon de Marseille, dans une petite lessiveuse où on mettait aussi les mouchoirs , pourtant certainement contaminés par nos nombreux rhumes et autres bronchites etc… ! Faire ainsi la lessive me rappelle ce bon vieux temps…pas si facile à vivre !… Et pour les draps et autres grandes pièces, il y a les machines libre service du supermarché du coin… Donc, mes masques iront dans la lessiveuse comme le reste qui doit etre aussi contaminé…si contamination il y a … c’est aussi sécure , plus économique et plus écologique…

  5. J’ai fait moi-même des masques en tissus, je les lave à la main avec du liquide vaisselle. Comme le coronavirus est une protéine entourée de lipides, le liquide vaisselle le détruit. En plus, je passe du savon de Marseille. Et aussi j’ai un produit bactéricide levuricide et virucide acheté à ALDI en pulvérisateur. J’en passe sur le masque avant même de le laver et je laisse agir un bon moment. Je rince bien Je ne mets pas de l’eau trop chaude, sinon les élastiques ne tiennent pas
    J’essore avec une essoreuse centrifuge, je met à sécher, ensuite, je passe le fer doux que je laisse un petit moment pour que la chaleur pénètre. Ainsi on est sûr qu’il n’y a plus ni bactéries ni virus.

    A noter que j’ai essayé de laver à la main de la même façon que ci-dessus les masques de chirurgie et je les ai séchés en plein soleil. Je n’ai pas passé le fer à repasser. Ces masques sont intacts. Mais bon, il ne faut pas le dire, car tout le monde veut en vendre, donc il faut les mettre direct poubelle.

    • Et aussi, avec les masques jetables, comme ça revient cher, les gens vont les garder très longtemps, ce qui n’est pas bon. Alors qu’avec les masques tissus, si on en a 4 ou 5 pourvu qu’on les lave chaque soir, on ne sera jamais à cours, et on pourra les changer aussi souvent que nécessaire.

    • Exact ! J’ai aussi testé le lavage des masques « jetable »… A la machine c’est un peu violent (chiffonnés) et ils n’aiment pas le repassage,à quoi bon car ils sèchent très vite et c’est comme neuf ! Dans tous les cas : Une casserole d’eau chauffée + savon de Marseille : flacon 1L pur et naturel, fabriqué en France, acheté en pharmacie autour de 5€, en plus parfum agréable!

  6. on entend tout et n’importe quoi, voir le contraire ….comment faire les bons gestes ?
    Alors il reste le bons sens.
    Denrée extrêmement bafouée, et pour cause elle n’est pas côtée en bourse.
    Restons sérieux.

  7. moi je lave mon masque en tissu avec de l’eau chaude et du savon et fait sécher à l’air libre. arrêtons de raconter tout et n’importe quoi,le masque en tissu protège avant tout les autres de nos postillons éventuels!!! mettons le , lavons le simplement et déposez le dans un endroit propre pas n’importe ou sur un meuble plus ou moins poussièreux !!

  8. A mon sens, tout cela est ridicule! Ne pourrait-on simplement faire bouillir son masque en tissu pendant 3 à 5 minutes, plutôt que de dépenser l’eau et l’électricité d’une machine à laver vide ! Gaspillage et contraire aux consignes écologiques! Aberrant!

    • Fair bouillie s’est masque est la mélieur solution ,tout le masque résiste à l’ébouillition
      Esplication ,malté vos masque dans une casserole renpli d’eau froide ?sans les froissé .
      maitre le couvercle ,chauffé ,quand la vapeur sur du couvercle ,vous aitre sur que vos masque son stérilisé ? lassé refroidir avent de enlevé le couvercle .
      Ne pas compressé le masque pour les égouter ,le temps plu long de sésage permet une
      rétraction des fibre qui rent le masque plus efficace .

      Une autre solution de fabrication ,prener des penperce ?

  9. Consoglobe qui recommande à chaque foyer de faire quotidiennement des cycles de machine à 60°C (quasiment à vide puisque pour quelques masques seulement). C’est le monde à l’envers.

    • oui, et ça arrive assez souvent sur divers sujet !… on se demande des fois ???

  10. Quelle température pour laver son masque ? Des 30° indiqués par le CHU Grenoble, aux 60°, 75°, 90°…. pendant 30′ ou même au four, on trouve tout. Mais on n’oublie jamais de vous dire de bien vous laver les mains pendant 40″ avec de l’eau (froide ?) et du savon. ??????

  11. Faire une machine à 60° pour un masque ? Super.

    • Et oui, un grand n’importe quoi… comme tout le reste et maintenant il faut les mettre au sèche linge ou les sécher au sèche cheveux… on se moque de qui ?

    • Diable ! Mais comment ces pauvres humains faisaient avant l’invention de la MAL ???
      J’ai connu la « lessiveuse »… chez mes grands parents, il y a 65 ans… et pourtant on n’était plus au moyen-âge ! LOL
      Pour 1 ou quelques masques une simple casserole suffit ! Je viens de le faire ce matin pour ceux que j’ai fabriqué mais qui n’ont pas encore servi.

Moi aussi je donne mon avis