Les bons gestes pour désinfecter en évitant les accidents

Avec l’épidémie de coronavirus, on a tendance à multiplier les gestes de désinfection. Au risque de provoquer des accidents, prévient l’ANSES.

Rédigé par Pauline Petit, le 17 Apr 2020, à 16 h 35 min

Entre le 1er mars et le 4 avril 2020, les appels aux Centres Antipoisons se sont multipliés, a averti l’ANSES dans un communiqué. En cause, l’utilisation de produits liée à l’épidémie de coronavirus, employés parfois à mauvais escient. Voici comment éviter les accidents domestiques avec les produits de nettoyage ou de désinfection(1).

Multiplication des accidents domestiques en période d’épidémie

Il est important de maintenir une hygiène irréprochable en période d’épidémie, et de nettoyer régulièrement mains et surfaces avec des produits adaptés comme un désinfectant naturel. Cependant, gare aux mésusages et aux manipulations hasardeuses.
Les Centres Antipoisons identifient quatre types de produits à risque : les gels hydroalcooliques, les nettoyants/désinfectants, les huiles essentielles et les anti-inflammatoires.

Désinfecter la maison en toute sécurité

Inhalation ou ingestion de produits toxiques, allergies, intoxications des jeunes enfants… Il convient de manipuler les produits nettoyants ou désinfectants avec précaution, surtout l’eau de Javel. Voici quelques consignes rappelées par l’Anses pour éviter les accidents.

  • Tenir les produits dangereux hors de portée des enfants.
  • Ne pas mélanger les produits nettoyants/désinfectants entre eux et ne pas transvaser les produits d’un contenant à l’autre.
  • Ne pas laver les aliments à l’eau de Javel, éviter tout contact direct avec le corps.

Concernant les solutions comme le gel hydroalcoolique maison, il est nécessaire d’étiqueter soigneusement les produits et respecter les consignes de fabrication de l’OMS.

désinfection

Les solutions hydro-alcooliques doivent être gardées hors de portée des enfants © Ecaterina Glazcova

Pour les huiles essentielles, l’ANSES conseille aux personnes souffrant de troubles respiratoires ou d’allergies de les éviter, et de ne pas les utiliser pour désinfecter un masque par exemple.

Enfin, l’ANSES constate « un fort besoin d’information autour de l’utilisation des médicaments anti-inflammatoires ». Elle conseille de ne pas arrêter un traitement anti-inflammatoire en cours sans consultation d’un médecin.

En cas d’intoxication, appelez sans délai le Centre Antipoison le plus proche pour connaître les démarches à suivre : retrouvez toutes les coordonnées sur centres-antipoison.net. L’ANSES met en garde : « ne refusez pas une consultation nécessaire aux urgences par peur d’être infectés par le virus » !

Illustration bannière – Désinfection : attention aux accidents avec les produits nettoyants – © Africa Studio
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



A la découverte du monde de demain, initiatives positives, personnalités inspirantes, nouveaux modèles économiques. Sans cesse dans les livres, sur le Net...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis