Planter un arbre ou un arbuste, une activité d’automne

Planter un arbre n’est pas très compliqué si on a la chance de posséder un grand (ou même un petit) bout de terrain. On peut le faire pour marquer un événement, espérer récolter des fruits, pour s’en mettre plein les yeux au moment de la floraison ou tout simplement pour profiter de son ombre aux beaux jours. Et l’automne est un bon moment pour démarrer.

Rédigé par Mark, le 27 Sep 2019, à 15 h 45 min

Planter un arbre est à la fois une façon de se projeter dans le futur et donc un geste plein d’espoir, et un beau moyen de comprendre ce que sont les choses qui poussent. Que ce soit pour « marquer le coup », pour embellir votre extérieur, pour favoriser la biodiversité ou pour produire des fruits, l’automne est le moment idéal pour planter un arbre ou un arbuste.

Si on plante un arbre à l’automne, de préférence à la fin de l’automne et après avoir bien préparer la démarche, c’est surtout parce que les plantes sont en « repos végétatif ». La sève est descendue dans les racines permettant aux branches de résister au gel et la plante est totalement au repos ce qui diminue son stress à être plantée.

Si on vous parle d’automne, ce n’est pas complètement un hasard : généralement les gestes au jardin en octobre et novembre sont un peu moins intenses qu’au printemps et qu’en été. En effet, en automne, on va plutôt s’occuper du terrain, imaginer un nouveau potager par exemple, avant de préparer le jardin avant l’hiver.

planter un arbre

Fin de l’automne, le moment idéal pour planter un arbre © Guas

C’est un geste ancestral : quand les feuilles commencent à tomber, on plante les végétaux avec leurs racines et on perpétue ainsi une tradition plutôt efficace.

Planter un arbre ou un arbuste demande de la préparation

Pour planter, qu’il s’agisse d’un arbuste ou d’un arbre, il va falloir préparer le terrain en conséquence. Cela sous-entend notamment qu’il va falloir vous renseigner, comme pour tout autre végétal, sur la surface dont il a besoin, ses habitudes en termes d’eau et de nutriments, le type de sol qu’il préfère ou qu’il nécessite et la place que vont prendre les racines.

D’une manière générale, qu’il s’agisse de rosiers ou d’un arbre fruitier, on prévoit large ! On réfléchit au fait qu’un arbre près d’une clôture va peut-être à long terme déborder chez le voisin ou que certains buissons ont tendance à s’étendre. En creusant large, on évite aussi que les herbes folles ne s’invitent trop tôt.

Ameublir le sol

Le premier geste à faire au jardin est, plus d’un mois à l’avance, d’ameublir le terrain sur 20 cm de profondeur en plus de la taille de la motte de votre future plante, et de retirer toutes les adventices. Il y a plusieurs écoles mais la fourche-bêche est plutôt efficace, même si cela n’est pas sans conséquence sur la microfaune locale.

Ameublir le terrain est important car les racines vont ainsi mieux pénétrer le sol et cela aura des conséquences positives sur la force du végétal. L’arbre ou l’arbuste bénéficiera d’une meilleure résistance au vent et également d’une meilleure résistance à la sécheresse puisque les racines pourront puiser les nutriments en profondeur.

Travaillez aussi en fonction du pH du sol  : selon que vous ayez un sol pauvre, un terrain acide ou un terrain basique, vous n’installerez pas les mêmes végétaux, et vous ne travaillerez pas le sol de la même manière.

Si le sol est vraiment lourd, vous pourrez vous permettre de garder les petits cailloux de manière à drainer naturellement le sol.

Et les Shadoks creusaient, creusaient…

Ensuite, sans surprise, on va creuser un ou plusieurs trous, selon ce que l’on veut planter. On effectue cette opération un mois avant la plantation à proprement parler, c’est pourquoi il faut bien réfléchir à l’opération avant d’acheter les plants.

L’avantage de l’automne est que les pluies vont travailler naturellement le fond du trou. Si la terre évolue en profondeur, distinguez bien les différentes couches, en faisant de petits tas séparés.

planter un arbre

Préparez l’endroit où vous désirez planter un arbre au moins un mois à l’avance ! © Pavel L Photo and Video

La taille du trou dépendra bien évidemment de la nature du végétal planté  :

  • Pour un arbre, prévoyez un carré d’un mètre sur un mètre, pour environ un mètre de profondeur.
  • Pour un arbuste, comptez environ 60 centimètres.

C’est le bon moment pour incorporer du compost, de la tourbe jaune, ou tout autre engrais naturel sur 10 à 50 centimètres en fonction de la profondeur, avant de reboucher le trou avec les différentes couches de terre.

Installer l’arbre ou l’arbuste

Une fois que vous avez acheté le ou les plants à racines nues, amenez-les près du ou des trous. La première chose à faire sera de praliner les racines.

L’opération est assez simple : préparez un seau contenant de la boue plutôt épaisse réalisée avec la terre que vous aurez décaissé et que vous pourrez mélanger à de la bouse de vache. Il faut ensuite vous munir d’un sécateur et vous débarrasser des racines blessées ou déjà cassées.

Plongez ensuite les racines dans cette boue une petite demi-heure, en remuant de temps en temps. La boue enveloppera les racines et la prise du végétal sera plus aisée, car cette boue aura donné la possibilité à votre plante de se réhydrater.

planter un arbre

Dans certains cas, pour de plus grands arbres, il faut sortir les gros moyens © Kaca Skokanova

Rouvrez ensuite le trou de manière à ce que l’engrais soit en dessous des racines mais pas en contact direct. Et là, on plante : facile ! Disposez votre arbre ou arbuste, remblayer avec de la terre,   tassez au pied et arrosez abondamment avant de pailler pour le protéger pour l’hiver.

Si nécessaire, installez un tuteur avant la plantation pour ne pas blesser les racines de votre nouveau plant, un peu en décalage par rapport au centre du trou.

Pensez aussi à vous occuper de vos arbustes, que ça soit la taille et ou l’apport de nutriments.

Illustration bannière : Planter des arbres – © rangizzz
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Quand il n'écrit pas, Mark jardine ! Partageant son temps entre Dijon et Londres, il met au service ses compétences pour faire avancer le monde vers un...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Mais comment fait on pour faire pousser une graine d’arbre, ou une petite pousse d’arbre ? J’ai essayé d’en planter une et j’ai fait mourir ma petite pousse…. Comment faire ?

Moi aussi je donne mon avis