Les cosmétiques à éviter lorsqu’on s’expose au soleil

Sous le soleil, attention à certains produits cosmétiques qui peuvent provoquer un effet de photosensibilisation : la peau réagit face à ces substances. Voici comment l’éviter.

Rédigé par Pauline Petit, le 6 Jul 2020, à 16 h 07 min

Rougeurs, brûlures, irritations… La photosensibilisation n’est pas à prendre à la légère. Elle peut entraîner des dommages sur la peau parfois irréversibles, comme l’apparition de taches brunes.

Certaines molécules contenues dans les cosmétiques, mais aussi dans les médicaments, peuvent avoir un effet photosensibilisant. Ce n’est pas l’apanage des produits industriels, puisque certaines plantes et huiles essentielles possèdent le même effet. Attention donc lorsque l’on utilise certains produits avant de s’exposer au soleil. Voici comment éviter tout problème de peau.

Photosensibilisation : éviter les réactions au soleil

Avant toute exposition au soleil, il est nécessaire de regarder la composition des produits et crèmes que l’on met habituellement sur la peau et le visage. Voici ce qu’il faut éviter :

Au soleil, éviter les produits anti-âge à base de rétinol et d’acides de fruits

Les crèmes à base de rétinol sont un must des produits anti-âge. Cependant, elles sensibilisent la peau et favorisent l’apparition de taches brunes sous l’effet du soleil. À éviter donc en été, du moins pendant la journée.

Une exemple de réaction photosensibilisation sur la peau © Irishasel

De même, il est important d’éviter les soins à base d’acides de fruits, qui ont un effet irritant sur la peau avec la photosensibilisation. Si on souhaite continuer en été, on privilégie une application le soir.

De façon générale, on évite tout ce qui va sensibiliser la peau, mise à rude épreuve au soleil. Ainsi, on diminue les gommages, exfoliants, peelings, lors de la période estivale afin de ne pas fragiliser son filtre protecteur naturel.

Les huiles essentielles photosensibilisantes et produits naturels à éviter au soleil

Il est recommandé d’éviter toutes les plantes qui contiennent une molécule appelée furocoumarine. Cette substance est particulièrement photosensibilisante.
La principale famille de produits à éviter est celle des agrumes. On évite donc tout produit à base d’huile essentielle de citron, mais aussi de pamplemousse, d’orange, de bergamote… et même tout contact avec des agrumes au soleil, sous peine de se retrouver avec de vilaines taches sur la peau.

Citron et soleil ne font pas bon ménage © SanniG

Voici d’autres plantes qui contiennent des furocoumarines : le millepertuis, l’anis, le céleri, le figuier, le fenouil, la livèche, le persil, le cumin ou la verveine citronnée.
On évite donc d’appliquer sur la peau une huile de millepertuis, par exemple, avant de s’exposer au soleil.

Les parfums : photosensibilisants ou non ?

La croyance selon laquelle le parfum possède un effet photosensibilisant n’est pas tout à fait fondée. Les produits photosensibilisants contenus dans les parfums ne sont plus aujourd’hui utilisés en parfumerie. Toutefois, l’odeur d’un parfum peut tourner avec la chaleur ou la transpiration, c’est pourquoi il est conseillé d’éviter de porter du parfum au soleil, ou d’opter pour une eau d’été plus fraîche.

Le gel hydroalcoolique : à éviter au soleil !

Pas tout à fait un cosmétique, mais un incontournable de la saison, le gel hydroalcoolique est également à éviter au soleil : il est source de risques de brûlures et de dessèchement importants de la peau, ou d’apparition de taches brunes.
Préférez un bon lavage de mains avec du savon.

Réaction de photosensibilisation : que faire pour la peau ?

En cas de réaction au soleil avec certaines substances, vous pouvez avoir plusieurs symptômes : une rougeur, comme un coup de soleil, des irritations qui ressemblent à de l’eczéma, des taches, des cloques…
Dans ce cas, nettoyez la peau avec un coton et de l’eau (ou une eau florale) pour retirer la substance photosensibilisante en question, couvrez-vous la peau et évitez l’exposition au soleil pendant au moins 24 heures.

En cas de symptômes persistants, ou de photosensibilisation liée à un médicament, n’hésitez pas à consulter un médecin ou un dermatologue qui vous prescrira des tests sous ultra-violets.

Hydrolat de Lavande fine du Quercy 100 % bio

En cosmétique, on recommande les extraits de lavande fine, vraie ou officinale (angustifolia) pour les irritations, les piqûres, la chute des cheveux, la peau mixte à tendance grasse…

À découvrir sur Slow-Cosmetique.com

 

Illustration bannière : Photosensibilisation soleil réaction ©Anna om
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



A la découverte du monde de demain, initiatives positives, personnalités inspirantes, nouveaux modèles économiques. Sans cesse dans les livres, sur le Net...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis