Pesticides, nous sommes plus exposés en France qu’ailleurs

Rédigé par Emma, le 24 May 2013, à 13 h 26 min

Des pesticides qui s’accumulent dans le sang et y restent

Bébés, alerte aux pesticides !

Ce rapport de l’InVS se penche aussi sur la présence dans le sang des Français de produits de synthèse qui ont longtemps été été utilisés dans les encres et les peintures avant d’être progressivement délaissés : il s’agit des polychlorobiphényles non dioxin-like (PCB NDL).

Developpement durable articleLe taux de PCB NDL dans le sang est important à suivre, même si on les a plus ou moins abandonné car ces PCB NDL tendent à s’accumuler dans l’organisme au cours du temps, principalement via l’alimentation.

Conclusion n°1 : on est plus exposé en France qu’en Amérique du Nord,  au Canada ou encore l’Allemagne.

Conclusion n°1 : la concentration sanguine de PCB NDL mesurée dans la population française est légèrement supérieure à ce qui est mesuré dans les autres pays européens, et 5 fois plus élevée que celle relevée aux États-Unis.

*

Repère : Les pesticides, un mal français

Déjà en 2008, l’INCS avait fait un point sur la France et les pesticides : placée au 2ème rang des utilisateurs de pesticides avec près de 78.000 tonnes utilisées par an, la France est tout à fait concernée par les maladies professionnelles liées à l’emploi de pesticides. En effet, la population exposée aux pesticides est très nombreuse : 664 000 exploitations agricoles, représentant une population active familiale de 1 155 000 personnes employant environ 154 000 salariés permanents.

*

Je veux témoigner

(1) 2ème tome du rapport « Exposition de la population française aux substances chimiques de l’environnement consacré aux pesticides et aux polychlorobiphényles non dioxin-like (PCB-NDL) », publié le 29 avril 2013 par l’Institut national de Veille Sanitaire (InVS). Le Le tome 1 du rapport fait une présentation globale de l’étude (personnes de 3 à 74 ans incluses en 2006-2007) et offre des fiches détaillées pour les 11  métaux ou métalloïdes incriminés : antimoine, arsenic, cadmium, chrome, cobalt, étain, mercure, nickel, plomb, uranium, vanadium.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

4 commentaires Donnez votre avis
  1. Il y a des millions de personnes qui sont victimes de ces pesticides. Mais personne n’a levé le petit doigt pour fermer les usines qui fabriquent ces poisons, interdire leur commercialisation et leur utilisation. On se plaint depuis des années mais les cultivateurs continuent à utiliser des tonnes de ces saloperies. Les paysans sont de moins en moins nombreux mais de plus en plus polluants. A quoi sert le mandat européen à des élus comme José Bové ? Qu’est-ce qu’il a fait pour supprimer ce poison ? Rien ! Il touche sa paye et se contente, de temps en temps, de dire qu’il n’est pas d’accord. Ce n’est pas suffisant.

  2. Bien sur les amies que le bio semble bien, mais quel bio? Celui que nos fonctionnaires acceptent de cautionner pourtant venant d’Espagne ou du Maroc et plein de pesticides ou encore celui que nos industriels nous font gober comme etant du bio alors que c’ est aussi pourri que le reste ??
    Bref difficile de manger correctement et surtout de faire manger nos enfants correctement dans ce monde de mensonge ….

  3. voiçi la raison pour laquelle cela me fait doucement rire chaque fois que je vois des aliments étiquetés « origine France » comme si tous ces aliments parce que : produits en France seraient meilleurs pour notre santé et notre porte-monnaie. Si on veut manger sainement on ne peut vraiment compter que sur le BIO.

    • bravo seranne je suis tout à fait d accord avec toi il faut du BIO au maximum qu on peut ! et puis les prix vont baisser si on s y met tous !! Bonne continuation

Moi aussi je donne mon avis