Pesticides, « Permis de tuer » obligatoire

Pesticides, "Permis de tuer" obligatoire
Réagissez :
Donnez votre avis
Partagez :

Un certificat d’aptitude va être demandé aux professionnels pour acheter et/ou utiliser les pesticides. Une sorte de « permis de tuer » pour les James Bond ruraux, spécialistes de la sulfateuse.

« Certiphyto » devient obligatoire pour l’achat et la vente de pesticides

agriculture-pesticides-01

(© CC, Alex B., AgriParisPictures)

Le gouvernement français a estimé que de nombreux produits phytosanitaires sont source de pollution et portent atteinte à l’environnement (quelle découverte !).

Ainsi, pour distribuer, acheter ou utiliser ce type de produits il sera bientôt nécessaire de posséder Certiphyto, un certificat d’aptitude dédié. Cette mesure a été décidée afin de réduire les dérives. De nombreux produits phytosanitaires se retrouvent toujours dans l’environnement et l’alimentation : fongicide, insecticide, rodenticide, molluscicide, herbicide, …

Certiphyto, un certificat d’aptitude dédié aux pesticides

Ces produits sont utilisés de manière courante dans les exploitations agricoles et ce malgré un encadrement européen strict, renforcé en France par Certiphyto, un certificat d’aptitude personnel obtenu par QCM et formation. Certiphyto peut être obtenu par équivalence avec un diplôme obtenu dans les cinq dernières années. Dans le cas contraire, une formation adaptée à l’activité doit être effectuée. Un délai est d’ailleurs à prendre en compte puisque, à la suite de la formation, un justificatif est délivré. A partir de là seulement, Certiphyto peut être demandé sur monservicepublic.fr. 3 à 6 mois sont ensuite nécessaires pour qu’il soit délivré.

Certiphyto désormais obligatoire

Certiphyto était depuis 2009 fortement recommandé aux professionnels du monde agricole, afin de les former à une meilleure utilisation des produits phytosanitaires et aux méthodes alternatives. Le certificat devient obligatoire et devra être présenté pour acheter des pesticides.

certiphytoCertiphyto : dates à retenir

  • octobre 2013 : Certiphyto obligatoire pour les conseillers et distributeurs.
  • octobre 2014 : Certiphyto sera obligatoire pour les autres professionnels utilisant des produits phytosanitaires (forestiers, salariés agricoles, agriculteurs et aussi agents des collectivités territoriales).
  • 2015 : le certificat sera obligatoire pour acheter des pesticides à usage professionnel.

Que pensez-vous de ce nouveau « permis » : encore un domaine où on doit subir la lourdeur de l’administration ou bien, une mesure bienvenue pour minimiser l’emploi de produits dangereux ?

bannière : © CC, Alex B., AgriParisPictures

*
Je réagis

A lire sur les pesticides

Jardiner écolo :

Réagissez :
Donnez votre avis
Envoyer cet article par e-mail


5 commentaires Donnez votre avis
  1. Bien d’accord avec l’avis général. C’est tellement plus facile que d’interdire des produits que l’on sait toxiques mais qui rapportent du fric aux multinationales de la chimie et aux gros agriculteurs productivistes.

  2. Foutaises : c’est comme pour les autres interdictions (tabac , alcool …) il suffit d’envoyer celui qui en a le droit, faire les courses; comme le droit de polluer (on rachète les droits des autres) et rien ne bouge.
    Les politiques déplacent effectivement la responsabilité, au lieu d’interdire les substances dangereuses.

  3. étonnant comme des gens ici peuvent émettre des avis dans le vide; sans rien y connaître..

    quand on ne sait rien, mieux vaut ne rien dire.

    avec un peu d’intelligence, on sait déja que les agri en « bio » n’ont pas besoin de ce permis de tuer.
    et que, d’ici quelques décennies, l’ensemble de l’agriculture sera devenue bio, avec grand succès.

    signé. un paysan

  4. Avant de se prononcer, il faut déjà connaître la teneur de ce « permis », il n’est pas du tout exclu que sa finalité soit d’accroître encore les quantités de pesticides et autres intrants utilisés !

    • peut êtres encore pire ! Cela permettra au « deciduers » de ce dédouaner de leur responsabilité de ne rien interdire de ces saloperies en arguant que maintenant les produits sont utilisés en connaissance de cause !! belle pitrerie comme toujours !! raisonnement est maniére de faire de faux-jetons !!

Moi aussi je donne mon avis