Perturbateurs endocriniens : avant ‘Détox&vous’, des élus font tester leurs cheveux

Alors que vendredi s’ouvriront les journées parisiennes de la santé environnementale « Détox&Vous » sur les perturbateurs endocriniens, des élus parisiens se sont soumis à un test hier matin : un prélèvement de cheveux afin de connaître leur taux d’exposition aux phtalates.

Rédigé par Séverine Bascot, le 26 Sep 2018, à 8 h 00 min

Les vendredi 28 et samedi 29 septembre prochains, la Ville de Paris, France Nature Environnement Ile-de-France et de nombreuses associations organisent « Détox&Vous », une grande rencontre de sensibilisation sur les perturbateurs endocriniens.

Détox&Vous : pour un monde sans perturbateurs endocriniens

Cet événement s’ouvrira sur un colloque, organisé en partenariat avec le Réseau Environnement Santé et Élus, Santé Publique et Territoires, qui présentera des expériences novatrices de villes françaises et européennes. À cette occasion, la ville de Paris, aux côtés d’autres communes comme Strasbourg, signera une charte « Villes & Territoires sans Perturbateurs Endocriniens ». En acceptant ce texte, les communes signataires s’engagent à restreindre les produits contenant des perturbateurs endocriniens sur leur territoire pour finir, à terme, par les éliminer.

Pendant les 2 jours qui suivront, stands associatifs, conférences, ateliers seront mis en place en faveur du public pour permettre de comprendre et d’apprendre comment réduire ces polluants dans notre environnement.

Ces journées « Détox&Vous » s’inscrivent dans la dynamique lancée par le Plan Paris Santé Environnement de décembre 2015 et favorise la mobilisation et les synergies de tous les acteurs associatifs, institutionnels, politiques et citoyens de l’Hexagone.

En marge du Détox&vous, une action originale

Afin de voir à quels degrés les Parisiens sont exposés aux perturbateurs endocriniens, des élus de tous bords, dont la maire de Paris Anne Hidalgo, qui assistaient au Conseil de Paris, ont accepté de voir 3 à 4 centimètres de leurs cheveux prélevés en vue d’analyses.

C’est à l’appel d’Anne Souyris, adjointe à la Maire de Paris en charge de la santé, que certains conseillères et conseillers de Paris ont volontairement participé à cette opération qui vise à détecter la présence de phtalates – des perturbateurs endocriniens pouvant avoir des effets nocifs notamment sur la fertilité, dans une mèche de leurs cheveux.

Lire aussi : Perturbateurs endocriniens : on en trouve même dans les cheveux des écolos

Menés par le Réseau Environnement Santé (RES), cette opération, qui a aussi eu lieu à Strasbourg, cherche à mettre la problématique de cette pollution invisible au coeur du débat public sur la santé.

Pour en savoir plus sur Détox&Vous au Ground Control qui se tiendra ce week-end à Paris, rendez-vous ici

Illustration bannière : Détox&Vous – © Réseau Environnement Santé
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageuse insatiable, j'ai parcouru le monde autant pour des raisons personnelles que professionnelles : rien de mieux pour prendre la mesure de l'état de la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis