Les perruques enfin remboursées pour les malades du cancer

À compter d’avril prochain, les prothèses capillaires des patientes sous chimiothérapie seront prises en charge par la Sécurité Sociale, avec un tarif de remboursement fixé à 350 euros.

Rédigé par Paul Malo, le 27 Dec 2018, à 11 h 40 min

Enfin ! La Sécurité Sociale va prendre en charge, à compter d’avril prochain, le remboursement des perruques de classe 1 pour les patientes sous chimiothérapie.

Remboursement des perruques : un combat de l’association RoseUp

On aurait pu croire que c’était déjà le cas. Mais il aura fallu que ce soit annoncé pour réaliser soudain que, non, les perruques destinées aux femmes sous chimiothérapie n’étaient toujours pas remboursées. C’était pourtant une mesure prévue parmi les engagements du Plan Cancer du précédent quinquennat, et qui plus est rédigée par Agnès Buzyn elle-même, alors qu’elle présidait l’Institut national du cancer.

perruque

La chimiothérapie fait tomber les cheveux des patient(e) atteint(e)s d’un cancer © MaeManee

Il aura fallu que l’association RoseUp, consacrée à La défense des droits des femmes touchées par le cancer, monte au front pour que la situation se débloque enfin. En juin dernier, une pétition avait été lancée et la ministre de la santé s’était engagée à  ce que le remboursement de ce qui est tout sauf un luxe soit enfin pris en charge.

Un tarif de remboursement à 350 euros

Désormais, les patientes « auront une perruque de bonne qualité entièrement remboursée, sans aucun reste à charge ». Une  mesure qui, finalement, « va au-delà des engagements du Plan Cancer, qui était de doubler le remboursement des perruques ». Elle entrera en vigueur en avril prochain et prévoit une prise en charge intégrale des prothèses capillaires, « avec un tarif de remboursement qui sera fixé à 350 euros, contre 125 euros aujourd’hui », détaille le Ministère de la santé.

perruque

Une perruque pour aider les malades du cancer à garder le moral © Photographee.eu

Les patientes sous chimiothérapie pourront donc s’acheter les perruques de classe 1 composées de fibres synthétiques. Un bien-être esthétique qui ne pourra que soutenir leur moral au quotidien et les aider dans leur combat contre la maladie. En ce qui concerne les perruques de classe 2, avec au moins 30 % de cheveux naturels, elles seront quant à elles plafonnées à 700 euros et remboursées à hauteur de 250 euros.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis