Partez à la découverte d’un tiers-lieu

Aussi varié qu’il ne compte d’avatar, le tiers-lieu est un espace d’échanges ! S’y croisent des travailleurs indépendants ou en groupe en espace de coworking, des jeunes, des vieux, des inactifs. Tous amènent leurs idées au service d’un projet pensé en commun.

Rédigé par Annabelle Kiéma, le 17 Sep 2019, à 16 h 00 min

Les principes du tiers-lieu

1. Le tiers-lieu est un lieu neutre

Le tiers-lieu est un endroit où les gens vont et viennent à leur guise. Ici, personne ne joue les hôtes ou les invités. Chacun se sent chez soi.

2. Aucune différence entre les individus

Une autre caractéristique importante du tiers lieu est qu’il nivelle les différences entre les gens. Le lieu est accessible au Grand Public, sans considération de classe sociale, sans discrimination. Il ne s’agit en aucun cas d’un club qui demande à ses futurs membres d’adhérer.

Cela représente un grand avantage par rapport aux associations par exemple qui ont tendance à fédérer des gens qui se ressemblent. L’intérêt du tiers-lieu est d’élargir le cercle. C’est un exemple typique de démocratie.

3. Un lieu où l’on parle

Le tiers-lieu peut notamment comporter un espace de coworking. – © 4 PM production

La principale activité dans un tiers-lieu serait : la conversation.

4. Le tiers-lieu est accessible

Pour qu’un Tiers-Lieu soit efficace, il doit être accessible au plus grand nombre, en termes de temps et de distance.

5. Un tiers-lieu a ses habitués

Tout lieu d’échange, qu’il s’agisse d’un petit commerce ou d’un restaurant, a ses habitués. Le tiers-lieu ne fait pas exception. Les habitués sont ceux qui « donnent le ton » et qui insufflent la dynamique.

6. Un tiers-lieu fait profil bas

Tout en contraste avec le clinquant voire le bling-bling ou le côté provocateur de certains endroits, le tiers-lieu se fond dans le paysage et dans le quotidien des individus qui le fréquentent.

7. Une atmosphère ludique

On se repose aussi dans un tiers-lieu ! – © Photographee.eu

Dans un tiers-lieu, on ne fait pas que travailler ! On s’y amuse aussi ! Pour que le succès soit au rendez-vous, le tiers-lieu doit obligatoirement donner envie d’y retourner.

8. Un prolongement de son foyer

Oldenburg utilise l’expression home-away from home, c’est-à-dire un second chez soi. Il prolonge la maison vers l’extérieur.

Le tiers-lieu est donc un lieu convivial où l’on vient pour travailler à distance dans un environnement coopératif. Il ne se limite pas au coworking, même si ce dernier en fait obligatoirement partie. En effet un espace de coworking est un lieu qui rassemble des travailleurs indépendants ou des petites entreprises qui souhaitent profiter d’une structure et qui veulent rompre avec l’isolement.

Les espaces de coworking mettent des bureaux à disposition, en général une connexion internet et souvent une pièce commune pour faciliter les échanges. Les travailleurs indépendants, les petites entreprises ou les associations viennent pour côtoyer d’autres personnes et créer un réseau.

Le tiers-lieu va au-delà en incluant d’autres composantes typiques de la consommation collaborative comme un Fab-Lab – des ateliers qui mettent à disposition des machines-outils pilotées par ordinateur capables de fabriquer toute sorte de biens – une crèche associative, une AMAP, etc.

Lire page suivante : les tiers-lieux en France

Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je fais partie de ce qu’on appelle désormais les « slasheurs » : je suis rédactrice / sophrologue / et j’enseigne le français comme langue...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Merci pour l’article que je viens de découvrir.
    Je rajouterai simplement que ces Tiers-lieux participent à l’émergence d’une dynamique locale pour la co-création de projets comme OpenFactory, le FabLab stéphanois qui est entrain de voir le jour.

    Exercice réussi de résumé une dynamique aussi vaste que les Tiers-lieux!

  2. Super article !
    Merci +++
    B

Moi aussi je donne mon avis