En Italie, les parents vegans pourraient finir en prison

On ne le dira jamais assez, manger des fruits et légumes frais au quotidien est bon pour la santé, de nombreuses personnes ont adopté ce régime alimentaire. Néanmoins, en Italie, imposer une diète sans apports animaux à ses enfants pourrait emmener les parents vegans et végétaliens en prison. Rien que ça !

Rédigé par Hugo Quinton, le 14 Aug 2016, à 12 h 53 min

L’idée sort tout droit de la tête de la députée conservatrice Elvira Savino, qui a réagit suite à quatre cas connus d’enfants ayant été hospitalisés pour malnutrition parce qu’ils suivaient un régime végétalien ou vegan.

Les parents vegans et végétaliens pourraient risquer deux ans de prison

Si le projet de loi de cette députée est voté, les parents peuvent encourir une peine de deux ans de prison. Ce projet concerne les parents qui obligent leurs enfants de moins de 16 ans à suivre « un régime alimentaire déficient en éléments essentiels pour une croissance saine ». En effet, pour cette députée, « le régime vegan entraîne des carences en zinc, en fer, en vitamine D, B12 et oméga-3 ».

italie-regime-vegan

Andrea Ghiselli, président de la Société italienne de nutrition, a critiqué les déclarations de la députée, et a affirmé que les régimes contenants trop de sucre et de graisses étaient plus dangereux qu’un régime végétalien/vegan : « non seulement, il n’y a aucune preuve qu’un régime végétalien est moins bon qu’un régime omnivore, mais aussi, il n’y a aucune preuve que le régime végétalien expose à un risque plus élevé de carence », a-t-il déclaré au journal La Repubblica(2).

Pour rappel, le régime végétalien/vegan exclut tout produit animal : viande, poisson, crustacés, oeufs, lait d’animaux, miel. En règle générale, les vegans essaient dans la mesure du possible, de consommer des végétaux issus de l’agriculture végétalienne, qui exclut le recours aux produits animaux pour assurer la fertilité du sol, ainsi qu’aux pesticides. De nombreuses personnes sont adeptes de ce régime qui leur apporte une alimentation tout à fait saine, sans risque pour leur corps et leur santé.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je suis passionné par le web et tout ce qui entoure, de près ou de loin, les réseaux sociaux. A ce titre, j'ai contribué à plusieurs media en ligne, en...

11 commentaires Donnez votre avis
  1. le prince Charles d’Angleterre est vegan ; il n’a pas l’air de se porter si mal ; et l’athlète américain qui vient d’obtenir la médaille de bronze en altérophilie en soulevant 357 kg est végétalien, c’est-à-dire qu’il ne mange ni chair animale, ni aucun produit dérivé !

  2. Le végan c’est pas mal tant qu’il n’est pas imposé, libre à quiconque de l’adopter ou pas. Mais n’oublions pas que l’être humain serait toujours une proie envers les carnivores, s’il était resté cueilleur mangeur de baies et de végétaux. C’est lorsqu’il a commencé à chasser et se nourrir de viande et de protéines animales que son cerveau c’est développé sa musculature, sa morphologie. Il est passé de gibier à prédateur. Puis aussi l’homme est omnivore, mais ne consomme pas de cadavres comme le dit quelqu’un, ce n’est pas un charognard !

    • FAUX LA MORPHOLOGIE DE L HOMME EST CELLE D UN HERBIVORE
      LA LOGEUR DE L INTESTIN LE PROUVE MAIS COMME CERTAINS SCIENTIFIQUE
      SONT DOGMATIQUE ILS NE VEULENT PAS QUE SE SOIT DIT

  3. si on ne mettaient pas autant de conneries dans la tête de gens on n’en serait pas là . La vérité c’est que si tu bouffes ou pas tu crèves quand même.

  4. On lit partout que les régimes vegans nécessitent des compléments alimentaire.
    donc il sont déséquilibrés.

    • Plus que les régimes McDo et cie. ?
      Alors on enferme aussi les parents qui crient sur leurs enfants, les manouches qui envoient pas leurs gosses à l’école, ceux qui vont voyager dans des zones à risques avec leurs enfants, ceux qui fument chez eux, etc… ?
      C’est l’éducation des enfants par l’école, et l’éducation des parents, seules, qui peuvent aider à diminuer les risques inhérents à certains choix de vie.

      Et puis, sérieusement, qu’est ce que quelques cas de malnutrition, sûrement bien guéris, face aux millions d’enfants sur Terre qui en meurent chaque année… Réveillez vous.

    • Faux et archi-faux la seule chose à laquelle il faut faire attention est la B12.
      Je ne connais pas un seul végétarien ou lien qui prend des complexes multivitaminés comme de très nombreux omnivores !
      Et il y a plus d’enfants omnivores ayant des problèmes de santé – notamment d’obésité – à travers le monde que d’enfants végés malades.
      Tout comme un omnivore peut souffrir de malnutrition, un végé aussi si on fait n’importe quoi, mais le mode d’alimentation en lui même est beaucoup plus sain que de manger du cadavre !
      Et j’en suis depuis 25 ans alors je sais de quoi je parle

    • @ XIF :
      Ni plus ni moins, comme en toute chose, c’est l’abus qui nuit.
      Quant au reste, c’est sortir du sujet.

      @ michel33 :
      C’est l’abus comme la carence qui nuit.
      Mais la carence est plus probable en niant que l’Homme est omnivore et que son équilibre alimentaire implique la diversification.
      Prétendre combattre la malnutrition par le véganisme, c’est combattre la soif en imposant l’eau comme seule boisson.
      Ensuite, que savez-vous de la souffrance des végétaux que l’on coupe, arrache, cuit à vif… Cette posture relève plus de la croyance que de la science. Libre à vous de croire.

    • FAUX LA MORPHOLOGIE DE L HOMME EST CELLE D UN HERBIVORE
      LA LOGEUR DE L INTESTIN LE PROUVE MAIS COMME CERTAINS SCIENTIFIQUE
      SONT DOGMATIQUE ILS NE VEULENT PAS QUE SE SOIT DIT

    • NON CAR UN EXEMPLE SIMPLE
      LA CONSOUDE A PLUS DE VITAMINES B12 QU UN STEAK C EST QUE JUSTEMENT ON NE SAIT PLUS QUELS LÉGUMES MANGER
      LE PISSENLITS QUE L ON NE VEUT PLUS CONSOMMER STIMULE LE PANCRÉAS
      SANS OUBLIER LES VITAMINES QUELLE CONTIENT.
      DÉCOUVERTE IL Y A PEUT ELLE SERAIT TRÈS UTILE VOIR COMPLÉMENTAIRE LORS DE CHIMIO

  5. Il suffit d’y croire, et dans qu’il n’y a pas de problème de santé, iml n’y a rien a dire.
    Mais quand un médecin constate une carence alimentaire et que les parents résident à ses conseils, qui est fautif, qui est responsable?

Moi aussi je donne mon avis