Les Français de moins en moins favorables au nucléaire

Une enquête révèle l’opinion des Français sur les enjeux de la politique énergétique. 83% des sondés pensent que la France ferait mieux d’investir dans les énergies vertes plutôt que dans le nucléaire.

Rédigé par Aurélien Savart, le 12 Dec 2017, à 13 h 00 min

Alors que s’ouvre aujourd’hui à Paris le One Planet Summit qui vise à accélérer la mise en oeuvre du plan climat, un sondage réalisé par l’institut de sondage Harris Interactive, commandé par la Fabrique Ecologique et la Fondation Heinrich Böll (proche des Verts allemands) démontre l’intérêt croissant des Français pour les énergies renouvelables et la méfiance grandissante vis-à-vis du nucléaire.

Priorité aux énergies renouvelables

L’enquête(1) vient confirmer une tendance de plus en plus lourde : 83 % des sondés pensent que la France devrait investir en priorité dans les énergies renouvelables plutôt que dans le nucléaire. Quant à ceux qui souhaitent la modernisation et la prolongation de la durée de vie des centrales nucléaires, ils ne représentent que 12 % des personnes interrogées. Et parmi eux, seuls 34 % d’entre eux se disent favorables à la construction de nouvelles centrales nucléaires.

Lire aussi : Le démantèlement nucléaire, un chantier de longue haleine en Europe

Plus d’actions pour lutter contre le changement climatique

Pour une majorité de Français, les actions menées par le gouvernement pour lutter contre le changement climatique restent trop timides. 76 % d’entre eux estiment que son implication n’est pas à la hauteur de l’enjeu et 77 % jugent qu’il communique plus qu’il n’agit réellement. Autre chiffre révélateur : 60 % de Français estiment que les projets ayant un impact positif pour l’emploi mais négatif sur le climat devraient être refusés. Preuve que l’urgence climatique prend la pas sur l’emploi, malgré un contexte particulièrement compliqué.

Lire aussi : La transition énergétique est possible : le scénario NégaWatt montre à nouveau la voie

La transition énergétique au coeur des attentes des Français

Les enjeux climatiques sont au coeur des préoccupations des Français. Par conséquence, ceux de la transition énergétique également. Ils sont 91 % à considérer la transition énergétique comme un enjeu prioritaire (47 %) ou important (44 %). À l’inverse, on constate que seuls 8 % des personnes interrogées estiment l’enjeu secondaire (6 %) voir pas important du tout (2 %). Des statistiques encourageantes quant à l’avenir des énergies renouvelables en France.

Illustration bannière : éoliennes panneaux solaires – © haryigit
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis