Octobre rose : les radiographies sont-elles dangereuses pour la santé ?

Chaque année, le mois d’octobre est consacré au cancer du sein, d’où le nom Octobre Rose. L’occasion pour les médias d’évoquer l’évolution des traitements, de la recherche mais également de la prévention et de la nécessité du dépistage du cancer du sein, notamment par mammographie.

Rédigé par Alan, le 5 Oct 2016, à 15 h 25 min

Si l’utilité de la radiographie peut sembler évidente, elle n’est pas sans provoquer des inquiétudes. Revenons ici sur une question courante : la radiographie est-t-elle dangereuse pour la santé ?

Radiologie et radiographie : quelques termes techniques

  • La radiographie désigne la formation sur un film photographique de l’image d’un objet (ici, un corps humain) qui a été interposé entre le film et une source de rayons X (ou gamma).
  • On obtient ainsi une image appelée radiogramme
  • La radiologie désigne, elle, l’utilisation des rayons X dans un but médical, de diagnostic radiographique, ou encore thérapeutique (dans le cas des cancers)

À l’heure actuelle, on a tendance à désigner par « radiographie » la fois le processus, l’image obtenue et le support, on parle même volontiers de « radio ».

Ce qui se passe lors d’une radiographie

Concrètement, des photons, les ondes électromagnétiques à haute énergie qui composent la lumière, sont envoyés au travers de l’organe ou du tissu examiné, avant d’arriver sur le film photographique.

Pourquoi pratiquer la radiographie ?

Pour voir ce qui n’est pas visible à l’oeil nu, diagnostiquer à temps un mal et mettre en place un traitement. Le dentiste, par exemple, aura recours à la radiographie panoramique dentaire pour vérifier les atteintes aux dents cachées. Nous l’évoquions : la radiographie sert également à dépister les cancers.

Vous l’aurez noté : les campagnes de prévention incitent fortement à la mammographie systématique pour les femmes à risques (âgées de 50 à 74 ans, ou antécédents familiaux par exemple).

octobre-rose-cancer-sein

Ce n’est pas par hasard : c’est l’examen de référence, qui permet de détecter des cancers de  petite taille avant même l’apparition de symptômes, qui indiquent un stade plus avancé de cancer. La radiographie permet également de vérifier des symptômes, éventuellement constatés par palpation, pouvant évoquer un cancer. Une action nécessaire, donc, mais la mammographie n’est pas sans provoquer des débats.

La pratique de la radiographie est-elle dangereuse ?

Si l’idée des photons passant à travers votre corps vous effraie, sachez que nous recevons bien moins de rayons X que nos grands-parents lors d’une radioscopie.

L’imagerie médicale a beaucoup évolué, spécifiquement ces vingt dernières années. Selon la partie du corps observée et sa mollesse, les rayons sont plus ou moins absorbés. L’exposition aux rayons X n’entraîne pas de conséquences immédiates pour la santé de l’organisme.

Pour autant, ce n’est pas anodin et c’est pourquoi la radiographie n’est pratiquée qu’en cas de nécessité. Une exposition réellement fréquente peut entraîner des inflammations plus ou moins sévère des tissus organiques.

octobre-rose-radiographie

Précautions à prendre

Inutile de paniquer : la radiographie offre plus de bienfaits que de mal. Il paraît cependant utile de distinguer la radiographie d’autres examens radiologiques, comme l’IRM (qui utilise les propriétés d’un aimant) ou l’échographie (qui utilise les ultrasons). Dans le cas de la radiographie, des précautions sont à prendre dans certains cas de figure, notamment pour une femme enceinte. Pensez donc à signaler tout état particulier à votre médecin traitant.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

7 commentaires Donnez votre avis
  1. l’irradiation à doses ou importantes ou répétées peut avoir “des inconvénients” incontestables. c’est particulièrement vrai pour le scanner et chez l’enfant. mais un examen prescrit à bon escient après un raisonnement clinique bien conduit peut sauver des vies en faisant un diagnostic parfois “à temps”. j’ai aussi en mémoire le cas de cet homme chez qui une radio faite après un trauma crânien a révélé une tumeur préexistante “prise à temps”…

  2. Evidemment, un article écrit avec un partenaire a de bonnes chances d’être un tout petit peu orienté :). C’est vrai qu’affirmer que la radiographie “sauve des vies” est assez limite en terme de vérité. Ca ne fait que révéler un problème en cours, ça ne donne ni sa cause ni les moyens de le corriger…

  3. Bonjour, votre article d’information sur la technique est plutôt bien fait et dédramatise l’examen radiologique.
    Je me permettrai deux remarque toutefois.
    D’abord se baser sur le dépistage systématique du cancer du sein me semble mal choisi, c’est un dépistage et un examen plutôt contreversé. Il amènerai peu de bénéfice et beaucoup de faux positifs pouvant avoir des effets indésirables importants. Le fait qu’il soit systématique est à remettre en question.
    Enfin, la radio est un examen irremplaçable dans beaucoup de cas, mais il ne faut pas négliger la quantité de rayon reçu. Si vous êtes travailleur exposé aux rayonnements ionisant par exemple vous savez que la dose d’une radio, mais surtout d’un scanner est quand même assez élevé.

    • Alan

      Bonjour,
      merci pour vos remarques.
      – oui, j’en ai conscience et c’est pourquoi j’ai renvoyé vers l’article du Monde faute d’un avis de spécialiste pour le moment.
      – tout à fait, l’article précise bien que ce n’est pas anodin, spécifiquement dans le cas où il est répété régulièrement.
      Bonne journée !

  4. En lisant cet article, on se demande “pour qui roulent” ses rédacteurs ?
    Il reprend en effet toutes les idées reçues de la médecine classique, avec ses approximations et ses lacunes (qui ressemblent plutôt à des gouffres…
    Pour vous faire une idée un peu plus précise de ce qu’est réellement le “dépistage systématique” du cancer du sein, voyez donc les divers articles que vous trouverez ici :
    //infoalternative.over-blog.fr/article-octobre-rose-invitations-mediatiques-au-depistage-du-cancer-du-sein-110743250.html

    et là :
    //infoalternative.over-blog.fr/article-les-risques-reels-de-cancers-du-sein-dus-aux-mammographies-97442681.html

    Bonne lecture

    • Alan

      Bonjour,
      nous “roulons” pour l’information, sans forcément être pour autant spécialistes des sujets que nous traitons. Nous sommes donc reconnaissants que des personnes qui connaissent les sujets, comme vous ici par exemple, contribuent à l’amélioration de l’article initial. Et dans le cas présent, vous avez peut-être noté qu’il s’agit d’un article sponsorisé ?
      Bien cordialement

    • Bonsoir,
      Je partage totalement votre commentaire. Malgré mes bonnes références sur le sujet, je ne connaissais pas encore ce blog et je voulais vous remercier d’avoir partagé ces liens.
      Il faut de plus en plus que les gens prennent conscience que ce que l’on déverse dans les médias est loin d’être la vérité vraie. Et vous Consoglobe, pour quelle information roulez-vous ? Ne pourriez-vous pas aller vers plus d’investigation ?
      Encore un article qui porte la mention écrite en tout petit : (article rédigé en partenariat) ; qui est le partenaire ??

Moi aussi je donne mon avis