Un nouveau virus s’attaque aux tomates

L’agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) sonne l’alerte : un nouveau virus risque de réduire à néant les plants de tomates, piments et poivrons…

Rédigé par Paul Malo, le 5 Feb 2020, à 11 h 25 min

Alerte : un nouveau virus, le ToBRFV, menace les plants de tomates. Et il n’existe aucun traitement efficace contre lui.

Un virus particulièrement dangereux pour les tomates

Le coronavirus n’est pas le seul virus dont il faut se soucier… L’agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) vient de donner l’alerte quant à un nouveau virus, le ToBRFV, qui s’attaque aux tomates, piments et poivrons. Signe particulier : il n’existe à l’heure actuelle aucun traitement efficace ni de variété résistante pour lutter contre ce virus.

Le tomato brown rugose fruit virus (ToBRFV) est particulièrement dangereux pour les plantes qui y sont sensibles. Il peut se transmettre par les semences, les plants et les fruits infectés, et survit longtemps à l’air libre. 

Le tomato brown rugose fruit virus (ToBRFV) est particulièrement dangereux pour les plantes qui y sont sensibles. Il peut se transmettre par les semences, les plants et les fruits infectés, et survit longtemps à l’air libre.
explique l'Anses

 

L’Allemagne est parvenue à l’éradiquer

Tant les cultures de plein champ que celles sous serre peuvent ainsi être contaminées. Les premiers signalements proviennent de tomates sous serre en 2014 en Israël et en 2015 en Jordanie. Parti à la conquête du monde, le virus avait déjà été signalé dans les pays voisins de la France. L’Allemagne est pour sa part parvenue à éradiquer les foyers de virus détecté en arrachant et détruisant les plants, et en allant jusqu’à désinfecter le sol.

Lire aussi  : La tomate va-t-elle disparaitre de nos jardins ?

Les plants atteints présentent décolorations, marbrures et déformations au niveau des feuilles comme des fruits. « En tant que pays producteur de tomates, la France risque de subir des conséquences économiques importantes dans les filières de production, mais aussi dans les productions familiales dont la surface cultivée est estimée comme étant du même ordre de grandeur que la production industrielle en plein champ », précise l’Anses.

Illustration bannière : Alerte : un virus s’attaque aux tomates © NeydtStock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. J’en connais aussi un autre, qui s’attaque aux yeux: le LBD40…

Moi aussi je donne mon avis