Le monoxyde carbone, se protéger de l’invisible danger

Rédigé par Jean-Marie, le 2 Nov 2012, à 15 h 51 min

Inodore, invisible, sournois, ce gaz, le monoxyde de carbone est la première cause de mortalité par intoxication en France. Et on se demande bien pourquoi car il n’est pas bien difficile d’éviter de s’intoxiquer à ce fameux monoxyde de carbone.

Le monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone (CO ) est un gaz inodore, invisible et mortel parfois en moins d’une heure. Le monoxyde de carbone (CO) est en effet indétectable et asphyxiant. Un vrai sujet car on passe, dans notre mode de vie moderne, 80 % de notre temps à l’intérieur de bâtiments.

Quel est le risque du monoxyde de carbone ?

  • Gaz inodore, invisible, non irritant, toxique et mortel, le monoxyde de carbone résulte d’une combustion incomplète due au manque d’oxygène au sein d’un appareil utilisant une énergie combustible (bois, charbon, gaz, essence, fuel ou éthanol).
  • Le monoxyde de carbone agit comme un gaz asphyxiant et prend la place de l’oxygène dans le sang.
  • Le monoxyde de carbone provoque maux de têtes, nausées, fatigue (à faible dose), et dans les cas les plus graves le coma voire le décès.

Le monoxyde de carbone, 1ère cause de mortalité par intoxication

Le monoxyde de carbone représente la 1ère cause de mortalité par intoxication en France. Indétectable sans appareil spécial, il cause également plusieurs milliers d’intoxications qui sont la cause de milliers d’arrêts de travail, hospitalisations. Parfois il en résulter des séquelles irréversibles.

D’ailleurs, insérée dans la loi de santé publique du 9 août 2004 (objectif n° 23), la lutte contre la mortalité liée au monoxyde de carbone est devenue une des priorités nationales en santé environnementale (source INVS). Un risque domestique d’autant plus tragique que dans le cadre de son propre logement, on a tendance à se sentir protégé.

Or le monoxyde se diffuse très vite dans l’environnement, provoque une « asphyxie » des cellules du sang, en prenant la place de l’oxygène et peut s’avérer mortel en moins d’1 heure (source : INPES).

L’intoxication au monoxyde de carbone

Tout le monde peut être victime d’une intoxication au monoxyde de carbone.

Cheminée bio à éthanolUne intoxication au monoxyde de carbone se produit fréquemment quand on pratique des gestes simples de la vie quotidienne, comme la mise en route du chauffage ou de l’eau chaude.

Une intoxication au monoxyde de carbone peut se présenter sous une forme aiguë et nécessite alors une prise en charge d’urgence, ou sous une forme chronique, beaucoup plus difficile à repérer.
Les symptômes sont toujours les mêmes : maux de tête, nausées, vomissements, fatigue, confusion, battements rapides du cœur, jusqu’à un état inconscient, des convulsions et une défaillance cardiorespiratoire conduisant au décès en cas de forte exposition.

Qui appeler en cas d’intoxication au monoxyde de carbone

En cas d’intoxication au monoxyde de carbone , contactez les Centres Antipoison et de Toxico-vigilance.

ANGERS 02 41 48 21 21
BORDEAUX  05 56 96 40 80
LILLE 0 825 812 822
LYON 04 72 11 69 11
MARSEILLE 04 91 75 25 25
NANCY 03 83 32 36 36
PARIS  01 40 05 48 48
RENNES  02 99 59 22 22
STRASBOURG  03 88 37 37 37
TOULOUSE  05 61 77 74 47

Quelles sont les causes d’émission de monoxyde de carbone ?

L’émission de monoxyde de carbone peut être provoquée par :

  • Une évacuation défectueuse des produits de la combustion via les conduits.
  • L’entretien insuffisant des appareils de production d’eau chaude et de chauffage.
  • Une ventilation ou aération insuffisante du logement, surtout dans la pièce où est l’appareil à combustion.
  • Une mauvaise utilisation de certains appareils (chauffages d’appoint mobiles utilisés sur de longues durées, braseros utilisés comme mode de chauffage, groupes électrogènes placés à l’intérieur…).

Les appareils à combustion ou chauffages d’appoint en cause

L’émanation de monoxyde de carbone (CO) est très souvent lié à un mauvais entretien des installations domestiques ou à des négligences. Il est produit par des appareils ou des véhicules qui brûlent des combustibles tels que du charbon, de l’huile, du gaz naturel/en bonbonne, de la paraffine, du bois, de l’essence, du diesel, etc… Les principaux responsables sont les appareils à combustion ou les chauffages d’appoint mal installés ou fonctionnant dans des pièces qui ne sont pas correctement aérées. Ainsi, ils deviennent très dangereux, surtout l’hiver, du fait que l’on pousse leur fonctionnement en continu.

Alors pourquoi continuer à courir un tel risque en France ?

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. je voulais dire MONOXYDE DE CARBONE !!!!

  2. un détecteur de gaz et de fumée ne détecte pas le MONOXYDE D’AZOTE

    attention BEZET, c’est un détecteur encore différent !

    attention aux maisons BBC et aux VMC lorsque vous avez une cheminée ou un poêle à bois, si la VMC pompe trop, elle peut faire circuler les gaz de combustion à l’envers et provoquer l’intoxication.

    Le problème est encore accru avec les maison trop étanche à l’air de type BBC, d’où la nécessité parfois, de percer une arrivée d’air frais directement à proximité du poêle à bois ou de la cheminée

  3. Bonne idée cadeau pour Noel… quand onn aime, on protege !!

  4. il est pourtant tres facile d’acheter un detecteur de gaz et de fumée pour etre a l’abri;j’ai deux détecteurs chez moi et je suis tranquille.pour le reste il faut respecter les consignes de sécurité.bonne journée a tous.

Moi aussi je donne mon avis