Mon beau sapin… sans les épines !

Difficile d’imaginer un Noël sans sa bonne odeur de forêt et ses guirlandes qui clignotent ! Oui mais… il faut le dénicher, l’acheter, le transporter, le déballer, le décorer… et refaire toute l’opération à l’envers pour s’en débarrasser ! Voici de nouvelles façons de se procurer cet arbre des fêtes, sans que cela devienne une corvée… pour ne garder que le plaisir !

Rédigé par Brigitte Valotto, le 1 Dec 2017, à 14 h 40 min

On l’adopte… et on le laisse vivre !

Oscar, Arthur, ces sapins là sont vivants, portent des prénoms et on connaît presque tout… leur arbre généalogique ! On sait quel âge ils ont, où et quand ils ont été plantés, leur race (épicéas ou Nordmann). On les commande, ils arrivent en pots et en pleine forme… On les adopte le temps des fêtes, puis on les rend et ils sont replantés dans leur habitat naturel, où ils continueront à grandir. Lorsqu’ils auront repris des forces (deux ans après, minimum), ils seront à nouveau déplantés pour la période de Noël… et s’ils ne survivent pas à leur passage dans votre maison bien chauffée, ils seront alors transformés en copeaux de bois pour embellir les parterres fleuris…

sapin

© Treezmas

Treezmas (en partenariat avec Botanic®) s’occupe de tout, de la livraison jusqu’à la récupération : une nouvelle façon de consommer le sapin de Noël, un service de qualité qui limite le gaspillage… mais qui a un prix, assez élevé.

À partir de 54 euros le sapin Oscar de 70 à 90 cm (3 ans).

Pour en savoir plus, www.treezmas.com

Lire page suivante : Louer un sapin tout décoré

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste free-lance, Brigitte Valotto est notamment une collaboratrice régulière des pages enfants, société, pratique, tourisme et actu de...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis