Moins d’allergies chez les enfants vivant avec un chien

Parmi les facteurs provoquant des réactions allergiques, les poils de nos animaux de compagnie sont souvent pointés du doigt.

Rédigé par Perrine de Robien, le 10 Apr 2017, à 10 h 10 min

Une étude canadienne vient réhabiliter nos amies les bêtes : leur présence aux côtés des enfants en bas-âge permettrait de renforcer l’immunité infantile et réduirait même le risque de développer des allergies.

Les animaux de compagnie permettent de réduire les allergies des enfants

Les animaux de compagnie apportent de réels bénéfices au développement des enfants et ils sont souvent source de réconfort pour les petits patients malades. Néanmoins, ils sont parfois accusés de véhiculer des maladies et de poser des problèmes d’hygiène. Pourtant, une étude canadienne publiée en avril 2017 dans le journal Microbiome, vient de prouver que nos amies les bêtes permettent de réduire les allergies.

Cette enquête a été menée entre 2009 et 2012 auprès de 746 nourrissons vivant au Canada.  Afin d’effectuer des comparaisons, il a été demandé à leurs mères si elles avaient des animaux de compagnie pendant leur grossesse ainsi que trois mois après leur accouchement. Par ailleurs, des échantillons de selles des bébés ont été prélevés au cours de leur troisième mois afin d’analyser la présence des bactéries dans leurs intestins.

Une immunité renforcée pour les enfants vivant avec un chien

Qu’ils soient nés par voie basse ou par césarienne, les enfants qui ont été en contact avec des animaux après leur naissance ou bien alors qu’ils étaient encore dans le ventre de leur mère possèdent davantage de microbes intestinaux, de bactéries vivant dans leur flore intestinale comme l’Oscillibacter ou le Ruminococcus, que ceux qui n’en n’ont pas approchés.

L’étude affirme que le bénéfice immunitaire qu’apporte un animal de compagnie repose sur une hypothèse soulevée par David Statchan, professeur d’épidémiologie et directeur adjoint de l’Institut de recherche sur la santé de la population de Londres. En effet, ce chercheur a étudié l’effet de l’humidité intérieure et de la croissance des moisissures sur l’asthme chez l’enfance. En 1989, il a publié un article dans le British Medical Journal qui a spéculé que les infections pourraient protéger contre les allergies. Ainsi, il estime qu’un taux élevé d’allergies serait lié à un environnement trop aseptisé.

Par ailleurs, une enquête effectuée auprès de 7.000 familles a révélé que la présence d’un chien au cours des deux premières années de vie d’un enfant réduisait ses risques de développer des allergies. Ainsi, le contact des jeunes enfants avec des animaux de compagnie permettrait, à travers les bactéries qu’ils véhiculent, de renforcer l’immunité infantile.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. On est pas fait pour être axénique. Le jour ou on colonisera une autre planète, il faudrat bien évidemment emmené tous nos amies (bactérie, virus, autotrophe…).

Moi aussi je donne mon avis