Des chiens pour diagnostiquer les cancers du sein ?

Des chercheurs français travaillent aujourd’hui à une méthode simple, économique et 100 % efficace pour diagnostiquer un cancer du sein : utiliser le flair des chiens.

Rédigé par Sybille de la Rocque, le 3 Mar 2017, à 10 h 35 min

Et s’il suffisait d’un chien pour détecter un cancer ? C’est l’idée qu’ont eu les chercheurs français qui se sont lancés dans l’aventure KDog, une expérience qui vise à utiliser le flair des chiens pour diagnostiquer un cancer du sein. Les premiers résultats sont très concluants.

Les chiens du projet KDog ont diagnostiqué 100 % des cancers qui leur ont été soumis

Le projet est insolite et suscite l’intérêt de la Science depuis plusieurs mois. L’enjeu est en effet, de taille puisqu’il permettrait à de nombreuses femmes de se voir diagnostiquer leur cancer du sein et ce, bien avant que les premières tumeurs ne soient observables grâce aux techniques actuelles d’imagerie médicale. À l’Institut Curie, à Paris, deux chiens sont actuellement entraînés à utiliser leur flair pour détecter des tumeurs cancéreuses grâce à des lingettes imprégnées d’odeurs corporelles.

Ils s’appellent Thor et Nykios. Ces deux bergers malinois ont été sélectionnés pour participer au projet KDog qui a été lancé il y a cinq mois. Un projet semble-t-il concluant puisque les premiers résultats, présentés le 21 février dernier, ont montré que les deux chiens obtenaient désormais un taux de réussite de 100 % dans la détection de cellules cancéreuses.

Les auteurs de l’étude veulent étendre le champ d’action de ces chiens

Autour de ces deux chiens, de nombreux acteurs entrent en scène pour élever ces malinois, déjà habitués au métier du dépistage puisqu’ils étaient, auparavant, spécialisés dans la détection de stupéfiants et d’explosifs pour l’armée. Les soignants de l’Institut Curie et les chimistes de l’ESPCI et de Chimie Paris Tech ont tout mis en oeuvre pour que cette expérience soit concluante.

« Les malinois semblent particulièrement indiqués pour ce travail : leurs très bonnes capacités d’apprentissage et de concentration, ainsi que leur endurance, en font d’excellents collaborateurs », expliquent les acteurs du projet KDog sur le site dédié à l’étude. Une expérience qui ne manque pas d’ambition puisque les responsables ont d’ores et déjà indiqué que face à leurs résultats très encourageants, le talent des chiens allait être mis à contribution pour détecter d’autres types de cancer.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis