Etonnant

Pour les scientifiques, les chiens aiment plus les humains que les chats

D’après une étude très sérieuse, révélée dans le documentaire ‘Cats vs. Dogs’ diffusée au Royaume-Uni, il semblerait que les chiens aiment plus leur maître que les chats.

Pour les scientifiques, les chiens aiment plus les humains que les chats

Les propriétaires de chiens ne diront pas le contraire, le chien est bel et bien le meilleur ami de l’homme et cette étude le démontre.

Dans l’émission, diffusée par la chaîne britannique BBC Two, les experts animaliers Chris Packham et Liz Bonnin ont analysé et comparé les comportements de dix chiens et dix chats. Ils ont ainsi effectué un test salivaire sur les animaux pour mesurer leur niveau d’ocytocine, une hormone associée au lien qui unit les couples.

L’ocytocine, l’hormone par laquelle les chiens aiment

L’ocytocine, également appelée « hormone de l’amour » ou du plaisir est libérée pendant les relations sexuelles, par la femme lors de l’accouchement et l’allaitement, « mais aussi lors de contacts avec la peau ou lors d’un regard », détaille Kerstin Uvnäs Moberg, spécialiste de l’ocytocine.

Elle ajoute : « Elle a beaucoup plus de fonctions qu’être une hormone de l’amour, elle diminue les niveaux de stress, augmente les niveaux de substances liées à la récompense, détend et stimule la bonne santé de notre corps ».

Après le premier prélèvement, les propriétaires des animaux ont été invités à jouer avec eux pendant dix minutes. Une fois la récréation terminée, de nouveaux tests salivaires ont été réalisés et sans surprise, le taux d’ocytocine a augmenté.

Ainsi, ce sont les chiens qui affichent une meilleure progression avec une augmentation de 57,2 %, alors que les chats n’étaient qu’à 12 %. De quoi se poser des questions sur la sympathie des chats.

chiens-humains-chats

D’autres études de ce type ont déjà été menées et ont mesuré le taux d’ocytocine chez le chien en présence de son maître. Le taux augmente quand le chien est caressé ou qu’il échange un regard avec son maître. Pour l’heure, aucune étude ne s’est intéressée au niveau de l’hormone de l’amour chez le chat. Mais pour Kerstin Uvnäs Moberg, « Je suis convaincu que les chats libèrent beaucoup d’ocytocine, par exemple lorsqu’ils ronronnent ».