Les Nouveaux Animaux de Compagnie (NAC) : Comment en prendre soin

Les NAC, ou Nouveaux Animaux de Compagnie, ne sont pas nés de la dernière pluie – le terme est apparu en 1985 – et pour certains vivent à nos côtés depuis des décennies… Mais ces dernières années ont vu un engouement tout particulier pour ce petit bout de « faune sauvage » chez soi. Or vivre dans de bonnes conditions avec un animal qui n’est ni un chat, ni un chien nécessite d’avoir des connaissances spécifiques et de prendre certaines précautions. Avant d’en adopter un, comment apprendre à s’occuper d’un NAC ?

Rédigé par Julien Hoffmann, le 25 Oct 2019, à 16 h 35 min

Si chats et chiens ont toujours eu la part belle à nos côtés en qualité d’animaux de compagnie, de nombreuses autres espèces élisent aussi domicile chez nous : poissons, hamsters, furets, canaris… Les nouveaux animaux de compagnie ont le vent en poupe. Il ne faut pourtant jamais oublier qu’avoir un NAC chez soi c’est aussi assumer une responsabilité allant de sa bonne santé à son bien-être. Alors, que faut-il bien considérer avant d’adopter ? Pourquoi et comment trouver un vétérinaire NAC ?

« Nouveaux animaux de compagnie » : qu’est-ce qu’un NAC ?

Les NAC ne s’appellent pas « nouveaux » animaux de compagnie pour rien. Ce sont des animaux qui n’ont pas, historiquement, eu pour destination la compagnie humaine, et vice et versa. On peut ainsi y retrouver des animaux destinés à la ferme (cochons, chèvres…). Mais aussi des espèces anciennement utilisées en laboratoire (poissons, souris…), ou des espèces plus insolites (scorpions, grenouilles, serpents, tortues, lézards…).

vétérinaire NAC, nouveaux animaux de compagnie

Le cochon nain a de plus en plus sa place dans les foyers français © N_o_a_n_a

Ce sont désormais des dizaines de millions d’animaux de ce type qui ont pris place dans nos foyers pour la plus grande joie des grands comme des petits !

Une responsabilité morale

La possession de n’importe quel animal de compagnie est de la stricte responsabilité de son propriétaire qu’il s’agisse de chats, de chiens ou de n’importe quel NAC.

À l’heure de la prise de conscience écologique, il s’agit aussi de prévoir l’arrivée d’un NAC dans la famille de la meilleure façon possible. Notamment en se projetant sur la durée de vie de l’animal et en réfléchissant sérieusement à la provenance de celui-ci.

En effet certains NAC sont prélevés dans la nature et, même si la chose est légale, car l’espèce visée n’est pas inquiétée de disparition, cela pose la question essentielle de l’intérêt d’une telle démarche.

Une responsabilité juridique

Pour les espèces non domestiques

Certains animaux de compagnie peuvent être soumis à autorisation préfectorale quant à leur détention et du fait qu’ils soient sauvages ou dangereux. Ces autorisations, comme le certificat de capacité, voient le futur propriétaire élaborer un dossier de compétence qu’il soutiendra devant un jury de personnes compétentes en la matière.

Le propriétaire d’un NAC non domestique devra pouvoir prouver qu’il s’attache effectivement à son bien-être et à sa santé. Mais il devra également :

  • pouvoir présenter un certificat de cession de l’animal prouvant qu’il ne l’a pas acheté illégalement
  • faire identifier l’animal chez un vétérinaire NAC
  • veiller à ce que l’animal ne soit jamais laissé divaguant dans l’espace public ou non

Selon le code de l’environnement, le nom respect d’une ou plusieurs de ces obligations peut valoir au propriétaire deux ans de prison et 15.000 euros d’amende. Pour connaître les règles de détention d’un nouvel animal de compagnie, rendez-vous ici.

vétérinaire NAC, nouveaux animaux de compagnie

La perruche veuve adore la compagnie de l’Homme © Veera

Pour les espèces domestiques

La loi du 28 janvier 2015 a définitivement reconnu dans le droit français les animaux comme étant des êtres vivants doués de sensibilité. C’est sur cette phrase en particulier du code civil qu’il faut que tout propriétaire se base pour savoir s’il prend son animal correctement en charge ou non. C’est ce même code qui définira les sanctions en cas de non-respect des obligations du propriétaire.

Le saviez-vous : Pour savoir si votre nouvel animal de compagnie est considéré comme un animal domestique ou non, vous pouvez consulter ici l’Arrêté du 11 août 2006 qui fixe la liste des animaux domestiques. Par exclusion, tout animal qui ne figure pas sur la liste n’est pas considéré comme un animal domestique.

Zoonoses & compagnie : de l’importance du vétérinaire NAC

Une zoonose est une maladie transmise par les animaux aux humains. Les risques d’attraper une maladie par son chien ou son chat sont (relativement) bien connus. Ceux liés aux nouveaux animaux de compagnie le sont bien moins.

Avec les NAC ne viennent pas que de potentielles nouvelles maladies, les allergies sont à prendre en considération. L’arrivée d’un nouveau membre dans la famille se prépare aussi sur ce terrain-là.

La personne la plus à même de vous renseigner sur le sujet est définitivement le vétérinaire NAC avec lequel vous aurez choisi de vivre cette aventure. Car il ne faut pas se leurrer, anticiper le fait d’avoir besoin d’un vétérinaire spécialisé NAC, c’est vous assurer de bien moins de stress le jour où il y aura un couac !

Trouvez votre vétérinaire NAC

Le site de l’ordre des vétérinaires répertorie les professionnels. Vous pouvez faire une recherche géolocalisée par spécialité.

Se préparer à en prendre soin

L’arrivée d’un NAC dans la famille se prépare, s’anticipe et se réfléchit au-delà du coup de tête (oubliez le cadeau !). C’est une petite vie qui entre sous votre toit et qui méritera votre attention pendant des années.

vétérinaire NAC, nouveaux animaux de compagnie

Les écureuils sont mignons, mais ont surtout des besoins spécifiques à anticiper © Daleen Loest

Se renseigner sur ses besoins, l’observer pour voir si tout va bien. Le soigner chez un vétérinaire NAC qui peut être relativement onéreux, mais essentiel. Être imaginatif pour le stimuler et faire en sorte que son bien-être soit assuré et bien d’autres choses. Tout cela fera alors partie d’une nouvelle aventure avec un nouveau membre de la famille !

Illustration bannière. Le caméléon a la cote – demandez conseil à votre vétérinaire NAC pour les soins à lui apporter. © Sara Berdon
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis