Déconfinement : les Français pas tous à la même enseigne

Comment va s’organiser concrètement le déconfinement ? Le gouvernement vient d’en dévoiler les contours, si les conditions épidémiques le permettent.

Rédigé par Paul Malo, le 29 Apr 2020, à 11 h 35 min

Edouard Philippe a présenté le plan de déconfinement appliqué à compter du 11 mai prochain. Autorisé, interdit, « adaptations » territoriales… Quelles en ont été les principales annonces ?

Une carte de France en rouge et vert

La France sera donc déconfinée le 11 mai prochain… Même si le 7 mai, « si les indicateurs ne sont pas au rendez-vous, nous ne déconfinerons pas ou nous le ferons plus strictement », a précisé le Premier ministre.
On se dirige donc vers une vision territoriale, une adaptation au niveau des départements des décisions de déconfinement, en fonction de la situation locale, au-delà de la stratégie nationale.

déconfinement 11 mai

Un déconfinement timide qui ouvre la question du port obligatoire du masque © Elizaveta Galitckaia

Ainsi, une carte des départements « rouges » et « verts », selon le taux de circulation du virus, sera établie. Avec à la clé pour ceux en « rouge » une date de déconfinement repoussée ou des mesures plus strictes.
Si « la circulation du virus reste active »,  « les capacités hospitalières en réanimation restent tendues » et si « le système local de tests et de détection des chaînes de contamination n’est pas suffisamment prêt », les départements seront alors classés « rouge ».

Au-delà, même s’il sera de nouveau possible de circuler librement sans attestation, pas question de se rendre à l’étranger, ni de se déplacer à plus de 100 km de son domicile, hors  « motif impérieux, familial ou professionnel ».
Les déplacements entre départements devront se limiter aux nécessités liées au travail, et la montée en puissance des transports ferroviaires sera organisée dans ce but.

En Île-de-France, où la densité de population pose problème, 70 % de l’offre de rames de la RATP devrait être assurée au 11 mai, mais un siège sur deux devra être condamné. Il en sera de même dans les trains et RER, le port du masque devenant obligatoire dans les transports en commun pour au moins trois semaines après le déconfinement.

Répondez à notre sondage : Êtes-vous pour le port du masque obligatoire dans l’espace public ?

Réouverture progressive des écoles et télétravail

C’est pourquoi « le télétravail doit être maintenu partout où cela est possible pendant au moins les trois prochaines semaines », a rappelé Édouard Philippe. Aux entreprises et aux administrations également de mettre en place des horaires décalés.
Quant aux commerces, ils pourront rouvrir à compter du 11 mai, à l’exception des cafés et des restaurants. Il faudra attendre le 2 juin pour que ces derniers soient fixés sur leur sort.

Sports collectifs et sports de contact demeurent interdits. Par ailleurs, si les plages restent interdites d’accès jusqu’au 2 juin, les parcs et jardins pourront ouvrir dans les départements classés « vert ».

Pas de baignade possible avant début juin minimum © shocky

Enfin, si l’on se dirige vers une réouverture progressive des écoles et des crèches sur la base du volontariat à partir du 11 mai, les lycées resteront finalement fermés. Une décision devrait être prise fin mai pour une éventuelle reprise des cours des lycéens en juin.
De façon générale, les classes ne pourront rouvrir qu’avec 15 élèves maximum par classe, les crèches avec un accueil de 10 enfants maximum.

Les rassemblements et manifestations sur la voie publique comme dans les lieux privés demeureront limités à dix personnes. Les activités collectives en plein air restent interdites.

Illustration bannière : Femme sautant de joie à l’idée du déconfinement prochain – © simona pilolla 2
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis