8 astuces pour protéger vos données personnelles sur internet

À chaque connexion, vous laissez sur internet toute sorte de d’informations. Et si vous ne surfez pas de manière responsable, cela pourrait se retourner contre vous. ConsoGlobe vous donne quelques astuces pour protéger vos données personnelles.

Rédigé par Alan Van Brackel, le 2 Feb 2020, à 10 h 10 min

Sans forcément tomber dans la paranoïa, voici quelques conseils pratiques à mettre en oeuvre pour protéger votre vie privée tout en continuant d’utiliser Internet.

8 conseils pratiques pour naviguer de manière sûre

La première chose à savoir est que si un service est gratuit, cela signifie dans la plupart des cas que l’entreprise fait de l’argent avec vos données : il faut bien qu’il y ait une compensation de la gratuité, un paiement quelconque des frais de fonctionnement et une raison d’être de l’entreprise.

métadonnées vie privée internet sécurisé données personnelles

Les applications de votre smartphone peuvent aussi recueillir vos données © Rawpixel.com

1. Une connexion anonyme

Plusieurs solutions s’offrent à vous : tout d’abord vous pouvez configurer un Réseau Privé Virtuel (VPN) comme UltraSurf, un réseau privé virtuel, grâce à un tutoriel en ligne. Le VPN chiffre votre connexion. L’inconvénient majeur est que cela ralentit un peu votre connexion, à moins de payer pour une solution.

Vous pouvez acquérir un deuxième niveau de protection grâce à Tor pour un anonymat total. Tor, The Onion Router de son nom complet, est un réseau informatique mondial et décentralisé, grâce auquel les communications rebondissent au travers des noeuds de l’oignon, des routeurs organisés en couches. Si cela a l’air compliqué comme cela, sachez que Tor est très facile à configurer et à utiliser et il vous protège contre les solutions qui enregistrent votre navigation.

2. Adaptez votre navigateur web

Si vous utilisez Chrome ou Internet Explorer, vous envoyez des données sans le savoir.
Le mieux est encore d’utiliser un logiciel libre, dont le code est ouvert et vérifié, de préférence en version portable. Vos plugins de sécurité, comme Ghostery, doivent également être à jour. Sachez d’ailleurs que Tor s’accompagne de son propre navigateur, Tor Browser.

3. Métadonnées : sécurisez votre gestionnaire de messagerie

Vous pourrez difficilement sécuriser entièrement vos communications à partir du moment où vous utilisez un client de messagerie de type Gmail. L’une des solutions peut être de chiffrer vos e-mails avec une extension comme SecureGmail. D’autres iront jusqu’à utiliser des comptes temporaires, par exemple avec Guerilla Mail. Newmanity a également lancé son service Newmanitymail pour réduire l’empreinte environnementale du service e-mail et préserver la confidentialité des données.

métadonnées vie privée internet sécurisé données personnelles

Ne dévoilez pas vos informations via votre moteur de recherche © Gajus

4. Un bon moteur de recherche

Si vous utilisez Google, vous donnez à l’entreprise énormément d’informations sur vous, à moins d’utiliser une extension comme Googlesharing, qui fera d’abord passer vos recherches par un serveur anonyme.
Une autre solution consiste à utiliser un autre moteur de recherche comme DuckDuckGo, Ecosia, Lilo ou Qwant.

5. Et pour la messagerie ?

Vous pouvez vous en douter, mais WhatsApp ou Facebook Messenger ne sont pas les plus anonymes. Sur ordinateur, on utilisera l’extension Cryptocat, disponible sur Firefox ou Tor Browser, disponible dans plus de trente langues. Sur mobile, on se tournera vers des solutions comme ArmorText ou Telegram.

6. Nettoyez vos métadonnées

Tout document que vous produisez contient des métadonnées  : un e-mail, un document texte, ou encore une image – on parle alors de données EXIF. Des petits outils peuvent les nettoyer. On utilisera pour cela des logiciels comme MetaStripper ou Doc Scrubber.

7. Surveillez les réseaux sociaux

Cela ne signifie pas se passer totalement des réseaux sociaux, mais plutôt contrôler soigneusement ce qu’on met sur nos profils. On peut choisir d’utiliser une identité parallèle à un profil public à notre nom, même si Facebook n’apprécie pas cette pratique. D’une manière générale, on utilisera des outils comme Safe Sheperd pour contrôler notre identité numérique.

enfants données personnelles

Protéger vos enfants passe par ce qu’ils voient, bien sûr, mais également ce que vous dévoilez d’eux © ESB Professional

Le reste sera du bon sens, en partant du principe que : ce qui a été posté sur Internet reste sur Internet, et il est souvent bien délicat de faire disparaître complètement une information. Ne mettez pas non plus de photos de vos enfants en ligne.

Réseaux sociaux : les dangers pour vos ados

8. Testez votre e-réputation

Une grande partie des recruteurs sont influencés par ce qu’ils apprennent sur leurs candidats via les réseaux sociaux ou les premiers résultats de recherche dans Google. Nothing to Hide (rien à cacher) est une application française gratuite qui se charge d’analyser à votre place vos comptes Facebook, LinkedIn, Instagram et Twitter. Elle évaluera votre niveau d’expertise en e-réputation et vous donnera surtout de précieux conseils pour maîtriser les paramètres de confidentialité afin de cacher ou montrer uniquement ce que vous aurez décidé.

Lire page suivante : la protection des données sous le coup d’un nouveau règlement

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Chercheur dans l'âme, partagé entre l'Europe et les Etats-Unis. Parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Sur l’appli Google Maps, on peut aussi désactiver l’historique. Il y a un certain nombre de choses qu’on peut désactiver dans les paramètres.

Moi aussi je donne mon avis