Lutte contre l’obésité : PepsiCo s’engage en réduisant sucres et gras

La lutte contre l’obésité est au centre des politiques de santé publique de la quasi-totalité des pays développés, où la sédentarité et la malbouffe ont pris le dessus sur la santé. L’obésité étant à l’origine de maladies cardiaques ou encore de diabètes, dont elle favorise l’apparition, il n’est pas étonnant que les autorités veuillent la réduire. Mais pour ce faire, il faut que les géants de l’agroalimentaire fassent eux aussi leur part.

Rédigé par Valérie Dewerte - De Bisschop, le 18 Oct 2016, à 12 h 00 min

Les géants de l’industrie agroalimentaire, en particulier ceux accusés de tous les maux à cause de leurs produits sucrés et gras, commencent à s’engager pour améliorer leurs recettes.

PepsiCo rejoint ses concurrents pour lutter contre l’obésité

Coca-Cola ou encore Mondelez ont déjà annoncé des programmes pour réduire les niveaux de sucres et de gras dans leurs produits. Ce type d’annonce est bien évidemment publicitaire, mais désormais, l’engagement est réel et c’est ce qui compte.

Vu que son principal concurrent, Coca-Cola, s’y est engagé, PepsiCo ne pouvait que faire la même chose. Lundi 17 octobre 2016, le groupe a donc annoncé que la quantité de sucres de ses boissons (il détient les marques Pepsi, 7up mais également Gatorade ou encore Tropicana) sera réduite partout dans le monde. Une manière de lutter contre l’obésité, mais également de prendre les devants sur les politiques visant à taxer les sodas et autres boissons sucrées en fonction de leur teneur en sucre.

Que va changer PepsiCo dans ses recettes pour lutter contre l’obésité ?

Chez les géants de l’industrie, la lutte contre l’obésité passe bien évidemment par un changement dans les recettes. PepsiCo a annoncé son intention de réduire le sucre dans ses boissons, pour le faire chuter à 100 calories par canette maximum. Parallèlement, PepsiCo entend développer sa gamme de boissons sans sucre, très à la mode et très appréciée par les consommateurs.

pepsico, snack, chips

PepsiCo, qui détient aussi des marques de snacks, s’est également engagé dans ce domaine en annonçant une réduction des acides gras dans 75 % de ses produits alimentaires à l’horizon de 2025 : 1,1 gramme d’acides gras pour 100 calories et uniquement 1,3 milligramme de sel par calorie (soit 0,1 gramme pour 100 calories).

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis