Logo nutritionnel : les associations dénoncent une ‘tentative de brouillage’ des grandes marques

26 associations de défense des consommateurs et sociétés savantes de médecins ont lancé une pétition appelant les industriels à cesser le « brouillage » des messages de prévention véhiculés par le logo nutritionnel « Nutriscore ».

Rédigé par Anton Kunin, le 6 Dec 2017, à 10 h 55 min

Dans une pétition mise en ligne sur Change.org, les associations Consommation, Logement et Cadre de Vie (CLCV), UFC-Que Choisir, Foodwatch France et Fédération Addiction, entre autres, appellent les industriels à ne pas mettre sur leurs emballages le logo nutritionnel alternatif, moins explicite, et qu’ils ont eux-mêmes développé.

« Nutri-couleurs » : les ingrédients indésirables sont calculés à la portion

Les signataires de la pétition s’en prennent à Pepsico, Coca-Cola, Mars, Mondelèz, Unilever et Nestlé, réunis au sein de la fédération Alliance 7, qui ont dévoilé fin octobre 2017 leur propre logo nutritionnel, baptisé « Nutri-couleurs ». Selon les signataires de la pétition, ce logo alternatif est « beaucoup moins clair pour les consommateurs » et est même « source de confusion ». Les associations « condamnent avec force » ce qu’elles estiment être une « tentative de brouillage » des messages de prévention.

nutri-couleur

Lire aussi : Étiquetage nutritionnel : pas fiable, dénoncent des chercheurs

Si les associations sont en colère, c’est parce que le système d’étiquetage prôné par Alliance 7 se base sur une valeur nutritionnelle non pas aux 100 g, mais à la portion. Les industriels ont donc le champ libre pour calculer le nombre de grammes de sel, de sucres ou de matières grasses en se basant sur des portions de seulement 50 ou 30 g par exemple. Avec ce logo, il revient au consommateur de vérifier au cas par cas le poids de la portion et de faire les calculs nécessaires pour pouvoir comparer deux produits entre eux.

Lire aussi : Étiquetage nutritionnel : pas fiable, dénoncent des chercheurs

« Nutriscore », un logo qui ne plaît pas aux industriels allergiques à la transparence

« Nutri-couleurs » a été créé en réponse au « Nutriscore », le logo nutritionnel développé par les équipes du professeur Serge Hercberg, et qui a été officiellement autorisé en France fin octobre 2017. Son objectif : moderniser l’information nutritionnelle sur les produits alimentaires, de façon à ce qu’elle soit compréhensible par l’ensemble des consommateurs et pas seulement par des spécialistes. Chaque produit alimentaire reçoit une note de A (impact très positif sur la santé) à E (impact très négatif sur la santé), chaque note ayant sa couleur du vert au rouge. Plus un produit a de sucres, matières grasses ou de sel aux 100 g, plus sa note se rapproche du rouge.

nutriscore

À ce jour, six marques (Fleury Michon, Danone, Mc Cain, ainsi que les enseignes Auchan, Leclerc et Intermarché pour leurs produits en marque distributeur) se sont engagées à adopter le logo « Nutriscore ». Pour rappel, si le « Nutriscore » est recommandé par les pouvoirs publics, il n’est pas obligatoire. Un décret engage par ailleurs les ministres chargés de la santé, de la consommation et de l’agroalimentaire à réaliser une évaluation du dispositif dans un délai de trois ans maximum suivant sa mise en place.

C’est ici pour en savoir plus et signer la pétition

Illustration bannière : Femme au supermarché – © Stokkete
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Comme d’habitude tout est fait pour tromper le consommateur, avec en plus la complicité de nos politiques à la solde des ces mafias et temples du commerce.

Moi aussi je donne mon avis