Les ampoules LED seraient dangereuses pour les yeux

Une étude réalisée par l’l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) relance le débat autour des LED.

Rédigé par Nathalie Jouet, le 17 Jan 2017, à 9 h 15 min

Les LED remplacent progressivement les ampoules incandescentes depuis plusieurs années. Alors que les pouvoirs publics incitent les consommateurs à les utiliser, une récente étude a révélé des résultats inquiétants concernant les effets de ces ampoules à basse consommation.

Un potentiel danger pour les yeux

Une étude réalisée par l’Inserm début janvier 2017 révèle, tout comme de nombreux ophtalmologues, que les LED représentent un danger potentiel pour les yeux. Pour parvenir à de tels résultats, les chercheurs français ont mené une expérience sur des rats qu’ils ont exposés à plusieurs types d’ampoules. Seule l’exposition aux LED a entraîné des réactions. « Ce qui se passe en deux heures, c’est que les rats ont les yeux gonflés, et même les joues », a précisé Alicia Torriglia, chercheuse à l’INSERM.

Pour le moment, ces conclusions ne concernent que les rats. Les premières données scientifiques sur l’homme pourraient ne pas être connues avant une vingtaine d’années. L’Agence nationale de sécurité sanitaire et de l’environnement (Anses) recommandait déjà en 2005 des études approfondies le plus rapidement possible(1). « Les enfants sont particulièrement sensibles à ce risque, dans la mesure où leur cristallin reste en développement et ne peut assurer son rôle efficace de filtre de la lumière », avertissait-elle encore en 2010, dans un rapport.

Découvrez les chiffres des ventes d’ampoules LED dans le monde

Un impact incertain sur l’environnement

De nombreux dispositifs d’incitation ont été instaurés par l’Union Européenne depuis 2005, pour encourager les consommateurs à opter pour les ampoules LED. Bruxelles envisage même de réduire de 20 % la consommation d’énergie liée à l’éclairage d’ici 2020. Toutefois, le bilan environnemental de ces ampoules à basse consommation reste encore à faire.

L’utilisation d’une LED abaisserait la consommation énergétique de 70 % selon l’Union Européenne. Cependant, aucune recherche n’a été menée pour connaître l’impact de la fabrication de ces LED sur la planète. En attendant que d’autres études soient réalisées pour révéler les réels dangers de ce type d’ampoule, les spécialistes conseillent d’opter pour des LED moins puissantes.

Illustration bannière : Évolution des ampoules – © Vladimir Gjorgiev Shutterstock

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




6 commentaires Donnez votre avis
  1. Dans les grandes surfaces on remplace l’éclairage fluorescent par des éclairages led, y compris les tubes fluos par des tubes qui ont l’air de « néons » mais qui n’en sont pas: ce sont des tubo-leds, on les reconnait à leur culots en plastique blanc. La plupart de ces sources sont à lumière froide bleutée (la pire pour le dégagement d’u.v). Personnellement je suis gêné par ces sources d’éclairage, elles sont fatigantes pour les yeux, et les études de l’inserm et de l’anses sont pour moi surement vraies car les autres sources d’éclairage ne me provoquent pas cet inconfort visuel dont je ne suis pas le seul à me plaindre d’ailleurs.
    Quand à la durée de vie je ne suis pas sur que les leds soient si durables, sinon pourquoi est-ce que je vois des ampoules à filaments led dans les containers de recyclage? Sachant que ces ampoules sont censées durer au moins 30000h ou 15 ans, et qu’elles sont apparues sur le marché il y a 4 ans seulement.
    Il ne faut pas se leurrer, il arrivera aux leds d’éclairage ce qui s’est passé pour les ampoules incandescentes en 1927: les fabricants s’étaient entendus pour réduire les durée de vie des ampoules à 1000h, pour pouvoir en vendre plus, alors qu’à l’époque un fabricant avait réussi à augmenter la durée de vie des filaments à 2500h. Vous verrez que petit à petit les durées de vie vont baisser, c’est déjà en cours, sur les emballages les durées de vie promises pour 50000h ont quasiment disparues.
    Autres problèmes: les luminaires à leds intégrés, et c’est ce qu’a vécu un des mes proches, tenté en 2012 par un plafonnier à leds intégrées. Aujourd’hui, 5 ans après, la moitié des leds ont claquées, d’autres papillonnent, et un plafonnier à démonter un, et à jeter au container à petits électroménager. quel gaspillage!
    Ecologique, Je me pose la question, quand on sait qu’il faut utiliser du phosphore pour jaunir leur lumière bleue, que les matériaux rares qui les composent sont extraits surtout en Chine ou ces matériaux justement, qui servent pour toute l’industrie électronique, finiront par s’épuiser prochainement dans le siècle, c’était le sujet que j’écoutais sur France culture.
    Quand au transport, les porte-containeurs qui arrivent d’Asie pour livrer les lampes leds et autres appareils électroniques carburent au fioul lourd, un bateau pollue comme 100000 voitures (le top c’est les immenses paquebots de 5000 passagers: un seul pollue comme un million de voitures). Si favorable que ça le bilan écolo de ces lampes?
    Lisez aussi des sujets sur le recyclage de tous nos déchets électroniques, dont les leds usagées font partie, la plupart sont triés et récupérés dans des conditions épouvantables par des pauvres bougres en Afrique ou en Inde, avec les pieds qui trempent dans les jus issus de nos déchets électroniques et les narines innhalant les vapeurs toxiques. Les tv leds sont inrecyclables soit dit en passant.
    Je reste fidèle aux halogènes sur variateurs, je ne met la pleine puissance qu’au moment du repas ou pour lire, mes ampoules halogènes sont des Osram faites en France: donc circuit court, pas de transport polluant en cargo ou avion. Et la qualité de la lumière de ces lampes aujourd’hui honnies par l’intelligencia pseudo-écolos bobos demeure la meilleure pour le rendu des couleurs. La led? Non merci!

  2. « LED moins puissantes »
    Ridicule encore une fois
    Le problème n’est pas la puissance, mais la luminance.

  3. « Une étude réalisée par l’Inserm début janvier 2017 »
    Déjà publiée?
    Que de mensonges et d’affabulations!

  4. « aucune recherche n’a été menée pour connaître l’impact de la fabrication de ces LED sur la planète »
    Si et depuis longtemps.
    La très petite dimension du produit, la durée de vie et la recyclabilité en font une des sources de lumière les plus économiques en matière de CO2 comme de ressources minières après la lampe à arc.

  5. On peut toujours cracher dans la soupe.
    Regarder le soleil est dangereux pour les yeux.
    Regarder une ampoule éclairée l’est aussi, quel que soit le modèle.
    Les LED de première génération en particulier qui ont une très forte luminance (densité de lumière).
    Faire des expériences d’éblouissement démontre la bêtise des expérimentateurs qui sont assurés du résultat et des séquelles potentielles.
    Les nouvelles LED sous enveloppe opalescente sont assurément les plus sures car à basse luminance.
    Enfin, l’objet d’une source de lumière n’est pas d’être regardée, mais d’éclairer.

  6. Comme bien souvent, la population se laisse envahir par des produits insuffisamment testé, et sans aucune réaction des « autorités » censées nous protéger. Pour ma part je constate que si par mégarde il arrive d’approcher les yeux au dessus d’une lampe LED, on est aveugle quelques secondes !!? Que dire des nouvelles TV LED!? déjà certains articles qui apparaissent argumentés sur la toile,mettent en garde sur le fait que bon nombres ne seraient pas inoffensives. Si c’est le cas, les Ophtalmologistes ont de beaux jours devant eux, mais nous pas.

Moi aussi je donne mon avis