3 conseils pour éviter le bisphénol A

Rédigé par Annabelle, le 15 Jun 2012, à 16 h 53 min

Le Bisphénol A fait régulièrement la une des médias. Récemment, on avait la confirmation qu’il était vecteur de cancers du sein. Sa toxicité étant aujourd’hui avérée, d’ici 2014, il doit avoir disparu de tous les contenants alimentaires. En attendant, voici 3 conseils pour l’éviter.

Bisphénol A : évitez les conserves et les canettes

Les boîtes de conserve sont toujours très plébiscitées par le consommateur français. Forcément, elles sont pratiques ! D’ailleurs, les non-consommateurs d’aliments en conserve sont très minoritaires. En effet, seuls 3 % de foyers français n’achèteraient pas une seule boîte de conserve dans l’année(1).

Mais bien qu’elles facilitent le quotidien, les boîtes de conserve contiennent du bisphénol A qui peut migrer depuis le revêtement intérieur vers le contenu.

La solution : limiter la consommation de conserves et choisir d’autres formes de conservation comme les surgelés par exemple.

Et pourquoi ne pas se mettre aux conserves domestiques  ? Pratiques, économiques et écologiques, les bocaux maison conservent la qualité nutritive des aliments et leur saveur.

Côté boisson, mieux vaut privilégier les bouteilles en verre plutôt que les canettes.

Stockez vos aliments dans des conditionnements en verre

Pour éviter le bisphénol A, l’idéal est de se passer des boîtes de conservation en plastique, ou choisir des récipients en plastique sans BPA.

Pour savoir si les récipients que vous avez à la maison sont “à risque”, jetez un oeil au petit triangle de recyclage. Celui-ci contient un chiffre allant de 1 à 7. Les emballages et boîtes portant les numéros 3, 6 et 7 sont ceux qui sont le plus susceptibles de contenir du BPA et donc de faire migrer la substance vers le contenu.

La solution : préférer les récipients en verre.

Les récipients en verre ont en plus l’avantage d’être plus hygiéniques car faciles à nettoyer. Egalement, ils n’absorbent pas l’odeur des aliments que vous conservez à l’intérieur. Certaines boîtes en verre trempé permettent même de congeler les aliments puis de les réchauffer sans changer de récipient.

Micro-ondes et emballages plastique ne font pas bon ménage

Ne réchauffez pas les aliments dans leur barquette quand il s’agit de plats préparés ou dans la boîte plastique dans laquelle vous les conservez. La hausse de la température augmente le phénomène de migration.

La solution : réchauffer dans l’assiette ou dans des récipients en verre ou céramique

Attention, même les récipients “spécial micro-ondes” sont concernés : ils sont certes compatibles avec le mode de cuisson mais ils n’excluent pas le phénomène de migration.

(1) Source : legumes-infos.com

*

Sur le bisphénol A :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. j’utilise couramment des boites sous-vide en plastique (marque “bio” connue) avec le logo triangle de recyclage indiquant le chiffre 7 avec clairement indiqué au dessous : “free BPA” (ce qui m a été par ailleurs été bien confirmé par la marque).

  2. Il serait question de remplacer le bisphénol A par le bisphénol S, mais pas sûr que ce soit un progrès (remplacement du CH3-C-CH3 central par un SO2). Quand les boîtes étaient étamées, il n’y avait pas ce problème, mais en cas de défaut (attaque locale), ça faisait pile (étain, fer) et accélérait la corrosion.

Moi aussi je donne mon avis