La gestion sans gaspillage s’installe à l’hôtel

Rédigé par Hugo Quinton, le 25 Apr 2015, à 11 h 11 min

Adapter les méthodes du lean management pour le domaine de l’hôtellerie, c’est le pari que s’est lancé Olivia Gautier, gérante d’un hôtel à Lussac-les-Châteaux dans la Vienne. Des méthodes qui ont fait leurs preuves dans le milieu industriel, mais est-ce le cas pour le secteur de l’hôtellerie ?

Le lean management, qu’est ce que c’est ?

Le lean management est une méthode d’organisation du travail qui se concentre sur la gestion sans gaspillage, une gestion allégée dans une entreprise. Cette méthode de gestion trouve ses sources au Japon avec, notamment, le système de production de Toyota.

Le système de production de Toyota, appelé également le Toyotisme est un composant important de ce qu’on appelle la fabrication “au plus juste”. Les pièces détachées sont approvisionnées au bon endroit, au bon moment et en quantité suffisante, sans gaspillage. Ce système est considéré comme l’un des plus performants au monde en ce qui concerne l’industrie.

Une méthode vraiment efficace

Le lean management a besoin de la contribution de l’ensemble des acteurs afin d’éliminer les gaspillages qui réduisent l’efficacité et la performance d’une entreprise. Pour cela, le lean se fixe un objectif : éradiquer trois “parasites” de l’organisation du travail :

  1. Muda : tout ce qui est sans valeur.
  2. Muri : l’excès, la surcharge de travail engendrée par des processus non adaptés.
  3. Mura : la variabilité ou l’irrégularité.

L’école de philosophie du lean est marquée par la recherche de la performance en matière de productivité, de qualité, de délais mais aussi de coûts. Cette méthode est censée être plus facile à atteindre par l’amélioration continue et l’élimination du gaspillage (Muda).

Les Mudas sont au nombre de 7 :

  • la surproduction,
  • l’attente,
  • le transport,
  • les étapes inutiles,
  • les stocks,
  • les mouvements inutiles,
  • les corrections ou retouches.

Auxquels ils faut ajouter un huitième gaspillage, qui est la non-utilisation des ressources intellectuelles du personnel.

Devenir une organisation apprenante fait partie des principes fondamentaux du lean management et ça dans tous les domaines de l’entreprise, productifs ou non.

Le lean management pour les prestataires de service ?

C’est la décision d’Olivia Gautier, la responsable de l’hôtel à Lussac-les-Châteaux, qui a décidé d’entreprendre une démarche “lean and green” afin de gagner en réactivité pour son hôtel, dans l’objectif de faire mieux avec moins. En effet, le monde de l’hôtellerie connaît de nombreux changements : la montée en puissance des outils en ligne, une exigence de plus en plus forte de la part des clients, notamment sur la qualité des prestations.

Or, sur le secteur de l’industrie, le discours sur l’amélioration de la performance d’une entreprise n’a pas encore gagné celui de la prestation de service. Une erreur selon la gérante de l’hôtel, puisque le lean management peut permettre de traquer les dysfonctionnements de son hôtel, comme le gaspillage de nourriture, la déperdition d’énergie ou les problèmes d’enregistrement.

hotel-mangement-lean

Intégrer le lean dans le secteur de l’hôtellerie est un challenge plutôt audacieux, puisque c’est l’ensemble des gestes du quotidien qu’il faut revoir. De nombreuses questions sont donc à mettre en avant : Un serveur peut-il faire un trajet sans valider de nouvelles commandes ou régler une addition ? Peut-on réutiliser le pain non consommé de la veille ? etc.

Pour le moment, l’hôtel d’Olivia Gautier s’est doté d’une plate-forme collaborative permettant de mieux gérer les réservations en ligne et de partager les informations sur les plannings des salariés. Une sorte de premier pas dans le moule du lean management.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je suis passionné par le web et tout ce qui entoure, de près ou de loin, les réseaux sociaux. A ce titre, j'ai contribué à plusieurs media en ligne, en...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Bonne idée, mais attention de ne pas tomber dans le travers de nombre d’entreprise qui se lancent dans le Lean Management en se focalisant uniquement sur la réduction des gaspillages. Ne pas oublier que le Lean Management, c’est aussi le servant leadership, l’intelligence collective, le management visuel, le Gemba… bref, c’est abattre un grand pan du taylorisme et son management destructeur.

    cdt,
    JeanPhiD : http://twitter.com/JeanPhiD

Moi aussi je donne mon avis