Le saumon bio est toxique malgré son label (parfois même plus)

Le saumon est contaminé par des polluants, qu’il soit bio ou non bio.

Rédigé par Valérie Dewerte, le 25 Nov 2016, à 9 h 56 min

Le label « bio », très à la mode, est un gage de qualité du produit. Pour obtenir ce label, il faut suivre un cahier des charges bien précis, respectueux des animaux et de l’environnement. Malheureusement pour les consommateurs, il semblerait que parfois, cela ne suffise pas à rendre inoffensif ce que l’on mange. Pour le saumon, c’est même parfois l’inverse.

Une enquête sur le saumon normal et le saumon bio

Dans le numéro de décembre 2016 du magazine de l’association 60 Millions de consommateurs(2), cette dernière publie une enquête sur le saumon. Le saumon, en particulier fumé, est l’un des incontournables de la table de Noël, raison pour laquelle il vaut mieux prévenir les consommateurs des risques qu’ils encourent à en consommer. S’il est bon, le saumon est loin d’être le poisson le plus sain du marché.

L’association 60 Millions de consommateurs est allée plus loin, en comparant saumon fumé et frais et saumon bio et non-bio et a découvert que les premiers ne sont pas forcément moins contaminés que les seconds et ce, malgré le label « bio » qui est, encore une fois, censé être un gage de qualité. Au total, l’association a fait analyser 10 pavés de saumon frais et 15 variétés de saumon fumé.

Les polluants apportés par la nourriture du saumon

Il semblerait, selon les tests réalisés par l’association, que le saumon frais soit moins contaminé lorsqu’il n’est pas bio que lorsqu’il l’est. Des traces de mercure et d’arsenic ont été décelées dans les saumons analysés, mais elles restent inférieures, de beaucoup, aux seuils maximum. Selon les experts de l’association, le fait que la contamination soit supérieure dans les saumons frais bio que dans les autres serait lié à l’alimentation des poissons : les poissons d’élevage ne mangent pas de nourriture contaminée (contrairement aux poissons bio qui se servent dans la nature).

Pour le saumon fumé, il y aurait moins à craindre : les niveaux de contamination sont moins élevés, qu’il s’agisse de saumon bio ou non bio.

Illustration bannière : Du saumon- © Tanya Chudovska Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




10 commentaires Donnez votre avis
  1. Arrêtez de vous prendre le chou entre bio et non bio, l’humain n’est pas fait pour manger du poisson (ni viande, ni boire du lait), le poisson est un être vivant qui ne mérite pas de mourrir de plus il est hautement allergène et n’apporte rien de bon pour la santé

    Quand les gens comprendront que manger des produits animaux c’est comme avaler tous les jours de l’arsenic? C’est INADMISSIBLE d’un poitn de vue éthique et dangereux d’un poitn de vue nutritionnel

    • C’est tout à fait exact : pour vivre en très bonne santé, il est important de ne pas consommer de chair animale et de sous-produits animaux (lait, fromage, œufs…). Cela fait encore bondir dans les chaumières, les gens ayant la tête farcie de préjugés (on se demande bien comment !) mais c’est la vérité vraie. L’Homme n’est pas omnivore; il est frugivore et granivore. Que cela vous plaise ou non et tant qu’on n’aura pas massivement compris ça, on se débattra dans les pires maladies…

  2. Bonjour à toutes et à tous!

    J’aimerais bien savoir, quelles sont les marques de saumons bio, qui ont été testés.
    S’ils proviennent directement de boutiques bio, ou de ceux qu’on trouve aux super marchés.
    Car si c’est dans ces derniers, je ne m’étonne pas des résultats, parce que la grande distribution, est prête à tout, pour vendre du bio, en dépit de la qualité du produit.
    Et aussi, le fait, que les organismes certificateurs, n’accordent plus d’importance, aux ingrédients apportés pour que le produit soit bio.

  3. Avez_vous regardé le reportage de Thalassa sur le saumon qui est un complément à l’étude de 60 millions de consommateurs ? Saumon bio et saumon conventionnel mangent tous des granulés (les poissons bio ne se servent pas dans la nature comme il est indiqué dans l’article). La différence entre bio et non bio est dans la composition de ces granulés : les granulés des saumons bio sont plus riches en farine et huile de poisson (70%) alors que les granulés des saumons non bio n’en contiennent que 25% selon le reportage de Thalassa… La contamination plus importante des saumons bio tient à la proportion plus forte de farine et d’huile de poisson dans les granulés qui nourrissent les élevages certifiés bio ! Regardez le reportage de près d’une heure de Thalassa tout est expliqué !

    • Ce qu’on entend par bio ce sont tous les produits qui proviennet d’une conduite, élevage ou culture, naturelle sans ajouts de produits fabriqués. L’article est donc conforme à cette définition.

  4. J’aimais bien recevoir régulièrement de l’info de cette nature. Plus jamais je ne reviendrai sur conso globe, il y a trop de publicité intempestive et répétitive. Dommage! Bonne chance de votre côté, moi je vais ailleurs.

  5. évidenmment à l’approche des fêtes de fin d’année, les lobbies ont encore frappé. Il y a deux ans je crois, on avait eu le même genre d’annonce : le saumon bio est plus pollué que le saumon conventionnel, (c’est-à-dire l’élevage intensif !).
    Certes, le saumon bio est peut-être contaminé par la nourriture naturelle qui lui est donnée. Cependant, il y a un aspect complètement occulté par toutes ces annonces, même celle de consoglobe : les saumons d’élevage sont tout aussi contaminés en mercure et arsenic que les saumons bio, c’est acquis… mais ce qui n’est pas rappelé, c’est que les saumons d’élevages intensifs sont encore plus pollués par la nourriture qui leur est donnée, les antibiotiques, les molécules chimiques, etc. la nourriture des centres d’élevages intensifs est une véritable horreur de composés chimiques,t médicamenteux, de toxines et la base ce cette nourriture est déjà polluée elle-même !
    Pour répondre à ta question, degolarson, cela veut dire que le poisson d’élevage (intensif) ne mange pas de nourriture contaminée issue de la mer qui elle, est extrêmement polluée alors que les saumons bio sont nourris par des produits issus directement de la mer.
    en conclusion ont peut dire que les saumons bio ou d’élevage intensif sont pollués mais le saumon bio ne renferme qu’un type de pollution, celle venant de la mer contrairement au saumon d’élevage intensif qui renferme en plus toutes les pollutions issues de son alimentation industrielle.
    l’émission à venir sur le thème est encore un coup des industriels pour faire du chiffre sur le dos des consommateurs crédules qui gobent tout !

    • Tout à fait d’accord : le saumon bio est élevé en densité moins importante ce qui le protège un peu du pou de mer (Lepeophtheirus salmonis) lequel nécessite des doses de pesticide (diflubenzuron) de plus en plus importantes chez le saumon conventionnel Par ailleurs l’alimentation de ce dernier contient des céréales et soja OGM qui ont nécessité des pesticides (le soja OGM est tolérant au Roundup et donc en contient beaucoup).
      Je mange du saumon aux fêtes, et de préférence sauvage, mais en période ordinaire je préfère la sardine ou le maquereau, tout aussi riches en omega3 et moins chargés en métaux lourds car plus petits, moins haut dans la chaine alimentaire.
      Selon notrplanetinfo la consommation de farines de poisson (cachées le plus souvent sous le nom de protéines de poisson) ne serait pas très élevée : 1.5kg par kg de saumon produit, mais leur argument “à l’état sauvage il en consommerait 10kg” ne tient pas compte de son rôle dans l’écosystème marin.

  6. Bonjour
    Je ne comprends pas très bien ce que veut dire “les poissons d’élevage ne mangent pas de nourriture contaminée (contrairement aux poissons bio qui se servent dans la nature).
    En quoi l’alimentation des saumons conventionnels est-elle plus “pure” ?

    • je pense que les fetes approchant, il faut rassurer les consom
      mateurs, moi j ai arrete d en manger suite a l emission d Elise Lucet
      sur FRANCE2? MEME LE MINISTRE de l agriculture avait refusé de le
      gouter: lui ,il devait savoir!!

Moi aussi je donne mon avis