Je lave mon linge à l’eau froide

Rédigé par Annabelle, le 23 Jan 2013, à 16 h 44 min

Les habitudes sont souvent tenaces ! Et même si depuis quelques années, les lessiviers développent des produits « spécial lavage à froid », les ménages français continuent à laver leur linge en moyenne à 44°C (1). Pourtant, les lessives aujourd’hui sont efficaces dès 30°C, voire moins. C’est plutôt une bonne nouvelle lorsqu’on sait qu’à 60°C, 80 % de l’énergie de la machine à laver sert à chauffer l’eau…(2) Bonjour le gaspillage d’énergie !

Prenons donc une bonne résolution : baisser d’un cran la température de lavage. Grâce à ce simple geste, on peut réaliser des économies substantielles.

Lavage à froid, efficace et économique

Laver à froid était le conseil n°1 de nos 10 astuces pour laver le linge de manière économique. En effet, lorsqu’on lave son linge à 30°C plutôt qu’à 60, on peut réaliser jusqu’à 60 % d’économies. Il est donc nécessaire de laver son linge à basse température, surtout s’il est moyennement sale.

Toutefois, sachez que même si le linge sort propre de la machine après un cycle de 30°C, il est vrai que les bactéries risquent de mieux résister qu’avec un lavage à plus haute température.

Un conseil : séparez le linge à « haut risque microbien » comme les sous-vêtements ou les torchons des autres vêtements. Pensez aussi aux précieuses huiles essentielles – citron, tea tree, lavandin, pin, eucalyptus, menthe… – à ajouter dans votre lessive maison ou directement dans le tambour de la machine avec une lessive conventionnelle.

Enfin, n’oubliez pas d’entretenir votre lave-linge pour prolonger sa durée de vie bien sûr mais également pour éviter la prolifération des bactéries. Ainsi, nettoyez les joints de la porte à l’aide d’une brosse à dents. Nettoyez également les bacs à lessive dans lesquels la lessive à tendance à s’agglutiner et à sécher.

(1) (2) Chiffres Ademe

*

Je réagis

 

Sur la lessive :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

19 commentaires Donnez votre avis
  1. J’avoue que j’hallucine en lisant ces commentaires !
    J’ai trois enfants, qui ont tous porté des couches lavables, et j’ai toujours lavé à froid tout mon linge, sauf les couches que je lavais à 60° !
    QUand je dis froid, c’est FROID, pas 30° !
    Serviette de bain, torchon, linge de corps, je mélange tout, couleur et blanc (ça ne déteint pas à froid) et ça sort relativement (oui bon les bavoirs sont tachés, c’est sur) propre et ça sent bon (merci les huiles essentielles)!

    Je ne repasse pas non plus (au cas où vous imagineriez que le fer tuerait les microbes). Nous n’avons jamais de mycoses, nous sommes rarement malades !

    Quand c’est vraiment sale, je fais tremper une nuit avec un peu de lessive. Le fait de ne jamais laver à chaud permet de toujours pouvoir récupérer les taches puisqu’elles ne sont jamais cuites ! et je fais des économies du tonnerre (puisque ma machine ne chauffe pas du tout).

    Je met toujours un verre de vinaigre blanc dans le compartiment adoucissant, et du bicarbonate de soude avec la lessive.

    J’espère que mon commentaire fera pencher la balance de l’autre côté ! Laver à 90° tous les mois, être malade à cause de nos habits, comme si nos habits grouilaient de microbes qu’il fallait éradiquer !! Nous avons plus de bactéries dans le corps que de cellules ! Réfléchissez avant de vouloir les éradiquer car elles font partie intégrante de notre organisme ! Pourquoi pas boire un verre de javel tous les matins non plus ??

  2. Tout laver à 3O° est absolument dégoutant!!! Ne me dites pas que vous faites ça avec les gants et serviettes de toilette (ou de table) ou les sous vêtements!!!! Quel manque d’hygiène! Et je ne vois pas en quoi on peut se féliciter d’avoir à disposition des lessives soit disant « efficaces même à froid »(ça reste à prouver),donc agressives, et dont la composition est loin d’être écologique!!! Laver à 40° ou à haute température permet également de consommer moins de lessive, tellement mieux pour nos nappes phréatiques!

    • Les études ont démontré que les gens qui vivaient dans un environnement à l’hygiène irréprochable sont plus souvent malades que les gens qui ont une hygiène moins stricte

      c’est comme pour les échauffements: quelqu’un qui s’échauffe toujours avant un exercice subira autant de claquages et crampes que quelqu’un qui ne s’échauffe pas du tout

  3. suite à mon dernier mail. je n’avais pas vu que la dame peu soucieuse de garder des bactéries sur ses serviettes de table se nomme dégolarson… dég… comment ??? !!!!!!!!!! où l’humour involontaire va-t-il se cacher !!!!

  4. moi non plus je ne suis pas du tout d’accord pour laver les sous-vetements d’adultes avec le linge d’enfants par ex ou meme le linge de plusieurs adultes ensemble et le tout à température peu élevée. Je ne suis pas obsédée par les microbes mais pas adeptes non plus du « un peu de microbes ça te vaccine » !!! Comme ces baba-cool que j’aime bien par ailleurs pour d’autres raisons qui refusent les désodorants sur les aisselles, gardent les poils, n’aèrent ni ne parfument les WC, bref, la Nature, la Nature… merci pour les autres personnes de l’entourage de ces fous !!!Pour que mon linge soit vraiment sain je n’ai pas trouvé l’équivalent de l’eau de Javel (oh le gros mot que j’ai écrit là !) pour tuer les bactéries et autres saletés. Quand je lis une personne qui envisage de laisser un peu de matière fécale sur son linge… beurk ! donc, si quelqu’un peut me donner la solution, je suis preneuse : comment abandonner l’eau de Javel ? Merci d’avance

  5. Depuis longtemps je lave toutes mes lessives à 30°. je ne mets aucun adoucissant, simplement un verre de vinaigre blanc par lessive. Bien que l’eau soit très calcaire chez moi, ma machine n’est jamais entartrée.
    Pour les tâches, je passe avant lavage un peu de savon biodégradable, ou si la tache est très tenace, un petit peu de lessive non diluée, en principe cela suffit. Mon linge ressort blanc et impeccable de la machine et les couleurs sont toujours aussi vives après pas mal de lavage. Ma lessive n’est pas bio, car je trouve qu’elles ne lavent pas bien, j’achète donc une pas chère du tout vendue par Carrefour, marque Carrefour. J’ajoute que ma machine n’est jamais encrassée, ce n’est donc pas les 30° qui l’encrassent comme je viens de le lire ici.
    Je mets aussi quelques gouttes d’huile essentielle de citron ou de lavande selon mon humeur.
    si je n’ai plus de vinaigre, c’est rare mais peu arriver, je mets à la place du bicarbonate de soude. Très bons désinfectants l’un et l’autre.

  6. Bonjour,
    J’aimerais suivre vos conseils de lavages à 30°C, mais il faut être réaliste, avec deux enfants de 4 et 6 ans, ces températures associées à une lessive écologique ne suffisent pas à venir à bout des tâches !
    J’utilise vinaigre en adoucissant et cristaux de soude ajoutés à ma lessive + boule de lavage, et je lave à 40°C minimum.
    Malgré tout cela je dois souvent pré-détacher avec un savon écologique.

    Merci pour vos articles en tout cas 😉
    Soline

  7. bonjour
    je lave le coton et les synthétiques à 30°, la laine à froid avec une lessive biodégradable, en mettant un petit verre de vinaigre blanc dans le bac rinçage car l’eau ici est très calacaire. Je n’ai jamais eu de problème de microbes, il faudrait vraiment que le linge soit très très sale avec des salissures organiques comme du sang ou des matières fécales. Il faut aussi ne pas avoir trop peur des microbes, quand il en reste quelques uns ce n’est pas dangereux et même parfois bénéfique. Les acariens, qui prolifèrent dans la literie et les chaussettes en se nourrissant des pellicules de peau morte, sont tués par l’eau froide ou tiède. Il faut bien aérer la literie et changer de chaussettes tous les jours, en les lavant à l’eau froide. Plus ennuyeux sont les mycoses, sur les pieds ou les plis de peau, qui persistent dans le linge de corps rendent et résistent au lavage. A force de contact, la peau développe une immunité et tant qu’on n’a pas de gêne manifeste il faPersonnellement

    • suite :>)
      tant que les mycoses ne sont pas une gêne manifeste il ne faut rien faire, (je vais encore passer pour un Néandertal) mais si elles le deviennent il faut consulter son médecin pour appliquer un traitement, laver draps et linge de corps à 90° et passer aux chaussettes en coton ou en microfibre. Pour les pulls en laine, je les lave à froid dans un sac de toile légère, je les sors de la machine et fais un dernier rinçage manuel en mettant dans l’eau une cuill à café d’huile d’amande douce + qq gouttes d’une huile essentielle parfumée comme du Vétiver, puis je les essore dans le sac en machine. L’huile se dépose à la surface de la laine et joue un rôle déperlant, c’est une recette apprise à Guernesey chez Le Tricoteur, fabricant de pulls traditionnels pour les pêcheurs.

  8. Je lave à 60° les draps, torchons, serviettes éponge … en demi-charge. Le reste à 30° et à froid uniquement pour les lainages qu’ils soient en pure laine ou laine et autres fibres. Je ne suis pas convaincue du tout par le lavage à 30° pour le coton. J’ajoute aussi quelquefois quelques gouttes d’huile essentielle effectivement et du vinaigre blanc également pour le bien-être de la machine. Jusqu’à présent, ça me réussit pas mal (ma machine a 9 ans et pas une panne et la précédente avait 15 ans et j’ai dû la changer car elle se remplissait par le dessus et j’avais fait l’acquisition d’une cuisine intégrée, donc hublot !

  9. Je lave tout à 40°, mais pour le coton blanc, je le détache et le fait tremper avant , dans une bassine, dans une eau à 90° environ avec du percarbonate de sodium et une petite dose de lessive et je le mets dans la machine quand l’eau est devenue proche des 40°. Ainsi j’ai un linge bien blanc et assaini si besoin. Je ne mets pas de vinaigre, cela m’a été déconseillé par le vendeur de ma nouvelle machine à cause de certains composants qui risquent d,être détériorés au fil du temps. J’utilise la boule de billes de céramique pour utiliser moins de lessive et la boule aimantée pour remplacer l’adoucissant. Par contre, je ne fait pas assez souvent le lavage à 90° pour nettoyer la machine et les canalisations. Merci de me le rappeler par cet article.
    Ma nouvelle machine (fabriquée en France, une des dernières ) me permet de diminuer le temps de lavage préprogrammé.

    • J’utilise du vinaigre blanc à chaque lavage pour remplacer l’adoucissant et l’anticalcaire, je l’utilise aussi dans mon lave-vaisselle pour remplacer le liquide de rincage, et pour détartrer ma bouilloire électrique, je n’ai jamais eu de souci…
      Le vinaigre blanc est composé à 6% d’acide acétique, qui est, lui, relativement corrosif, mais le vinaigre est inoffensif si on l’utilise en quantité normale (1/2 verre par machine)dilué dans l’eau de lavage… On peut se demander si les vendeurs de machines ne sont pas incités à vendre des produits dédiés, et 10 fois plus cher…

  10. J’ai trouvé une solution pas mal économique. Lorsque je fais une lessive, je mets l’eau chaude dans la machine à laver, je choisis la température au jugé jusqu’à 60°. On a installé un vieille robinetterie bain douche avec flexible douche sur l’évier du garage et la machine est à proximité directe. Ainsi je fais tourner le lavage à 30°. Elle fait son cycle en 1 h. Je mets également un verre de vinaigre à la place de l’adoucissant. Le vinaigre désinfecte, adoucit et détartre la machine. De plus, je profite des heures creuses et de l’eau chaude du ballon.

    • Mais l’eau du ballon est chauffée… à l’électricité, non? Si c’est le cas, je ne vois pas où est l’économie. Par contre, s’il s’agit d’un chauffe eau solaire (avec panneaux solaires thermiques), là l’économie sera au rendez vous.
      Personnellement, je lave presque toujours mon linge à 40° (beaucoup de petites tâches, chaussettes grisées…). Je fais quelques exceptions pour les chiffons/torchons/serpillières/microfibres (à 60°), lainages (30°) et housses molletons de matelas souvent peu sales(30°).
      J’ai fait aussi de la lessive maison (savon de Marseille, cristaux de soude et eau) que j’utilise à 30 ou 40 sur du linge peu sale.

  11. Sur mon site « Comme Robinson dans la crise » je donne exactement le conseil contraire (robinson-dans-la-crise.franceserv.fr/faire-sa-lessive.html). Je me trompe peut être… J’utilise de la lessive maison au savon de Marseille, que j’améliore avec des oxygénants et de la soude de lavage. Mais même ainsi, ça ne lave pas bien à 30. Je lave donc presque tout le temps à 60. Je veux bien vous croire quand vous dites que la consommation électrique et beaucoup plus élevée quand on lave à 60. Mais mon lave linge allonge beaucoup le cycle de lavage et je pense que ça doit dépenser pal mal d’électricité, non ? Sans parler de l’usure supplémentaire de la machine.
    Bref, pas convaincu d’être obligé de changer de méthode…

    • Efficace à froid … Et peut-on connaître la composition d’une telle lessive ?

  12. Savoir aussi que le lavage à 30°c encrasse la machine car les lessives s’y déposent plus facilement… on conseille de faire 1 lessive à 90°c par mois pour « laver » tout ça! et 1L de vinaigre blanc lancé avec un cycle court evitera les soucis de calcaire également.

    • + 1 pour ce commentaire! on peut conserver cet entretien pour éviter de changer de machine trop souvent! ça aussi ça pollue!

  13. économies, oui, prise de risque : non
    même à 60° certains microbes demeurent vivants et actifs, ils ne seront détruits qu’à 90°
    Il faut choisir entre les économies et de possibles maladies dues aux bactéries et autres microbes
    les HE sont très efficaces pas forcément en haute dilution !

Moi aussi je donne mon avis