Lessives classiques vs Noix de lavage

Rédigé par Consoglobe, le 14 Oct 2008, à 12 h 01 min

Les noix de lavage sont-elles aussi efficaces qu’une lessive classique ? Sont-elles réellement plus écologiques… et plus économiques ?

Lessives classiques

Les pour : leur efficacité, dégagent des odeurs agréables
Les contre : toxiques et polluantes, encore peu biodégradables, à l’origine de nombreuses allergies, problème du suremballage
Une famille française programme 5 machines à laver par semaine et consomme 10 kilos de lessive par an et par individu.
Il est vrai que la plupart des lessives que vous retrouvez dans les rayons des
hypermarchés s’avèrent particulièrement efficaces et pour cause : elles contiennent des détergents, agents blanchissants, éléments alcalins, “anticalcaires” ou autres composants “magiques” donnant à votre linge une apparence plus blanche.Mais beaucoup de ces composants, dont certains sont dérivés du pétrole, constituent une réelle menace pour l’environnement et notre santé,  se retrouvant dans les eaux usées traitées en
station d’épuration avant d’être libérées dans la nature… :

  • Les détergents, tensioactifs très appréciés pour leur pouvoir moussant et
    dégraissant, sont ainsi peu
    biodégradables, reviennent sous forme d’embruns marins et ravagent
    les
    forêts de pins des fronts de mer.  Certains sont aussi fortement suspectés d’interférer avec le
    métabolisme des animaux
    , en particulier les amphibiens et les poissons
    mais aussi celui de l’homme.
  • De même, les phtalates contenus dans les parfums contribuent à déclencher
    l’asthme, des réactions allergiques, ou encore des irritations au niveau de la
    respiration ou de la peau. Ainsi près de 16 % des personnes allergiques, soit 1 à 2 % de la population, le
    seraient aux parfums chimiques utilisés dans les lessives ou
    assouplisseurs
    .
  • Sans oublier les autres additifs annexes (colorants,
    conservateurs, etc.) qui peuvent également agir sur l’environnement.

Malgré
l’interdiction depuis juillet 2007 des lessives contenant des phosphates, les lessives actuellement sur le marché sont donc considérées comme toxiques de par la présence des composants énoncés ci-dessus.

Une
étude menée en novembre 2006 par l’Institut National de la Consommation
analysait 35 lessives différentes : l’écotoxicité de l’eau de lavage est avérée pour toutes les lessives,
quelle que soit leur forme : en poudre, en tablette et surtout les
lessives liquides, riches en tensio-acitfs.

Même les lessives affichées comme « vertes » (L’Arbre Vert, Ecover...)
ont une toxicité avérée pour la nature, y compris celles qui respectent
l’Ecolabel européen.

Noix de lavage

Les pour : biodégradables, sans composants chimiques, hypoallergéniques, réutilisables et multi-fonctionnelles
Les contre : la pollution provoquée par leur transport, pas encore de certification biologique et/ou équitable, moins performantes pour le linge très sale
Les noix de lavage, issues d’un “arbre à savon”, le Sapindus Mukorossi,
sont considérées comme une lessive naturelle grâce à leur forte teneur
en saponines extraites au fur et à mesure des lavages et qui agissent
en contact avec l’eau comme un détergent.Ces noix ne nécessitent
aucune transformation ou production industrielle avant leur
utilisation. Elles sont reconnues pour leurs propriétés
hypoallergéniques et le lavage des textiles les plus délicats.

Autre
grand avantage : leur rentabilité au niveau économique. Chères à
l’achat, elles sont réutilisables 2 à 3 fois selon la température de
lavage et
permettent de faire des économies au final sur le coût des détergents.
En effet il faut compter entre 10 et 15 euros  le kilo de noix qualité supérieure.

De
plus leurs usages s’avèrent divers et variés grâce notamment à leur
décoction, remplissant la fonction de liquide-vaisselle, de nettoyant
ménager, de produit phytosanitaire, etc… et même de shampoing pour
chiens !

Cependant il faut savoir que leurs saponines remplacent uniquement l’agent lavant et adoucissant. Elles ne
contiennent ni d’agents anti-calcaire ni d’agents blanchissants, ni de
parfums.
La noix ne peut donc pas remplacer toutes les fonctions d’une
lessive classique et nécessitera parfois des compléments (si possible
écologiques) pour un lavage efficace, notamment pour le linge très sale.

Par
ailleurs, une incertitude persiste sur les conditions de leur
production en Inde puisqu’il n’existe actuellement ni labellisation
“bio” ni labellisation du commerce équitable
pour ces noix. Le respect
des principes du commerce équitable en ce qui concerne les conditions
de travail des producteurs et de leurs employés, leurs revenus, etc.
n’est donc pas encore garanti par un système de certification.

De
même, le problème de leur importation en Europe subsiste, leur
transport
consommant de l’énergie et à l’origine d’émissions de gaz à
effet de serre que l’on ne peut négliger.

Le verdict consoGlobe

Lessives classiques : 4 / 10
Noix de lavage : 7 / 10

Réduire son impact environnemental avec les Noix de Lavage

Qu’elle soit en poudre, liquide, ou même “verte”, aucune lessive ne peut apporter l’assurance d’être
indolore pour l’environnement. Leur consommation s’avère d’ailleurs en baisse de 8 % selon le TNS Worldpanel, une baisse qui peut s’expliquer par la prise de conscience des Français de leur impact sur l’environnement mais aussi par la hausse de leur prix.

Il faut reconnaître que les fabricants font de réels efforts pour réduire la toxicité et la pollution de leurs produits à l’image des marques “vertes” comme Ecover, Atout Vert ou L’Arbre Vert dont les détergents et la plupart des composants organiques sont d’origine végétale (palme, coco, betterave, maïs, blé, colza…). Mais ces produits sont encore loin d’être totalement “éconeutres”.

Aujourd’hui, les noix de lavage indiennes, économiques et écologiques, peuvent ainsi être considérées comme une alternative aux lessives classiques. Cependant leur capacité nettoyante est inférieure à celle des lessives.

Mais il
existe des compléments écologiques à la noix de lavage pour remplacer
entièrement le « pouvoir » des lessives classiques qui sont simplement à ajouter dans le bac de la machine :

  • le percarbonate de Soude comme blanchissant
  • le Bicarbonate de Soude comme détachant et anti-calcaire
  • le vinaigre comme anti-calcaire
  • les huiles essentielles comme parfum

De même, il est nécessaire avant tout achat de s’assurer auprès des
fournisseurs que les conditions de leur production respectent les
principes du commerce équitable
.

Pour ce qui est du problème de leur transport, celui-ci ne peut malheureusement être résolu, les Noix de Lavage provenant essentiellement des sols indiens, mais ce problème n’est pas spécifique aux noix de lavage mais concerne la majorité des produits issus du commerce équitable venant des pays du Sud et à destination des pays industrialisés du Nord.

Arbre Vert

Quelques témoignages de nos internautes

J’utilise des noix de lavage depuis un an. Ça lave très très bien, et pas besoin de rajouter quoi que ce soit ! Notre eau n’est pas calcaire, mais je conseille de bien “vider” les noix avant de les changer (+ de 3 utilisations sans problème). Et de bien les mettre dans un sachet, pour les retrouver !Jenny

Enchantée par les noix de lavage. 15€ le kg qui couvre mes lessives pour quasiment 10 mois avec 3 à 4 machines de 6kg par semaine. Le linge est propre et doux. C’est vrai qu’il vaut mieux rajouter un agent blanchissant pour le blanc mais pour les autres textiles c’est parfait. Mes pulls n’ont jamais été aussi doux et à 30°Deudeuche

Je suis une adepte des noix de lavage depuis quelques mois et j’y suis vraiment “accro”…Elles lavent très bien, avec quelques gouttes d’huiles essentielles ça sent très bon aussi ! Un peu cher à l’achat (je suis étudiante), mais très bien rentabilisé ! Utile, économique, écologique…Pas mal, non ?Pauline

Adepte depuis quelques mois des noix de lavage… le linge ressort très doux. J’ai juste un problème pour les taches récalcitrantes de gras et autres taches d’enfants… ! ! !Claude

Effectivement, solution très efficace, économique et écologique. Lorsque le linge est très sale, je rajoute 1 cuillère à soupe de percarbonate de sodium et je lave à 40° minimum. Le linge sent bon et s’use moins. A adopter sans attendre ! !Joelle

Pour en savoir plus :

Vous avez testé l’un de ces produits ? Soyez les premiers à donner votre avis dessus ainsi que votre propre verdict sur ce duel.

Vous voulez tester ces produits écolo et donner votre propre verdict ? Rejoignez-nous et devenez Ambassadeur !

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




3 commentaires Donnez votre avis
  1. J’ai eu une boule de lavage mais ça ne lave pas aussi bien qu’une lessive classique.Il faut lever les taches avant de mettre en machine,je pense.

  2. Les avis divergent sur le bilan des noix de lavage.
    D’aprs certains, il n’existerait pas de filire quitable.
    Ensuite, outre le bilan du transport, ce produit aurait un impact assez ngatif sur l’conomie et l’environnement local. L’explosion de la demande pousserait les populations locales vers cette culture au dpens des cultures vivrires dont elles ont un besoin vital immdiat un cout accessible.

    Difficile de se faire une ide.

    Pourquoi alors ne pas utiliser les balles de lavage qui ne demandent aucun detergent et qui durent assez longtemps ?

    • Bonjour,
      il existe des filières équitables non médiatisé, donc non connu du grand public.
      Je vous laisse découvrir leurs valeurs et fonctionnement sur ce lien… Cela ne règle pas en effet le problème du coût environnemental du transport. Pour ma part, à défaut de changer le système, j’ai choisi de contribuer à le rendre + équitable via cette association sérieuse.
      artisanatsel.com/ColCMS/pages/WPage.jsp?alias=nosvaleurs

Moi aussi je donne mon avis