Le label Agir pour un Tourisme responsable s’élargit

Avec l’élargissement du label du même nom, l’association Agir pour un Tourisme Responsable entend impliquer les grands groupes, mais également les touristes.

Rédigé par MEWJ79, le 14 Oct 2017, à 14 h 45 min

Le tourisme durable souhaite s’étendre à l’ensemble de la profession et plus particulièrement aux grands tour-opérateurs, et s’installer dans le paysage touristique global.

2017, année du tourisme durable, se clôturera par la remise de  « Palmes »

Loin d’être encore la priorité des professionnels, le tourisme durable prend de l’ampleur. Ainsi, sous la houlette d’associations comme Agir pour un Tourisme Responsable (ATR), des actions se mettent en place.

La première édition du village du tourisme durable s’est déroulée à la fin du mois de septembre ; la présence d’Air France montre bien que la compagnie aérienne souhaite s’impliquer en matière d’environnement : elle vient même d’affirmer vouloir réduire de 20 % ses émissions de CO2 (par rapport à 2011). Air France a déjà démontré cette volonté avec l’arrivée des nouveaux Boeing 787 dans la flotte de la compagnie, avions consommant 20 % de carburant en moins par rapport à la génération précédente.

air france durable

L’association ATR ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Forte de ce soutien de poids, elle compte désormais ouvrir sa labellisation à l’ensemble de la profession. Julien Buot, directeur d’Agir pour un Tourisme Responsable, explique :  » Un des enjeux importants est celui du changement d’échelle avec l’arrivée au sein d’ATR d’opérateurs généralistes comme Salaün et de distributeurs comme les membres du CEDIV « . Pour 2018, on attend Pierre & Vacances, le groupe Barrière, le Club Med, le CRT Bretagne et d’autres encore.

Les « Palmes du Tourisme durable » remises en décembre à Paris

Le Cediv, réseau d’agences de voyages indépendantes, a décidé de faire adhérer l’ensemble de ses points de ventes à l’association Agir pour un Tourisme Responsable. Une preuve que le tourisme durable commence à être considéré comme important pour les grands groupes. Et c’est le meilleur moment pour s’y intéresser, puisque 2017 a été choisie comme l’année du tourisme durable par l’OMT (Organisation mondiale du tourisme).

Les chiffres du Planetoscope : nombre de touristes dans le monde

Nouvelle preuve de l’impact grandissant du tourisme responsable, le 12 décembre, les Palmes du Tourisme durable seront remises à l’Institut du monde Arabe à Paris. Ce lieu sera le symbole des efforts fournis par certaines destinations du Maghreb et du Moyen Orient en termes de préservation de l’environnement. Pour rappel, ces prix ont vocation à récompenser les initiatives innovantes en la matière. La cérémonie saluera les acteurs du tourisme français qui se seront le mieux impliqués dans « l’écologisation » du secteur.

Pour Julien Buot, directeur d’ATR :  » il faut responsabiliser le voyageur « 

Le site Voyages pour la Planète explique clairement le concept de tourisme durable :  » le tourisme responsable est un tourisme qui participe au développement des populations et des territoires d’accueils au Nord comme au Sud tout en contribuant aux enjeux du XXIe siècle« . En résumé, le tourisme applique les principes du développement durable pour lutter contre les changements climatiques, protéger la biodiversité et les milieux fragiles et lutter contre les atteintes aux droits humains. Et il s’applique à toutes les branches de cette industrie (balnéaire, montagne, rural, luxe, etc.).

© Grekov’s

Mais les professionnels seuls ne peuvent pas oeuvrer. Le client lui aussi est garant d’un tourisme durable. Selon Julien Buot, directeur d’Agir pour un Tourisme Responsable :  » C’est une question de cohérence. La relation client doit être transparente, nous devons expliquer. Sans culpabiliser, il faut responsabiliser le voyageur « .

Illustration bannière : – © bastetamon
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis