La Terre vue par Yann Arthus-Bertrand

Rédigé par Aurore, le 26 Apr 2012, à 18 h 47 min

GoodPlanet, publication, reportage et cinéma

Avec sa fondation GoodPlanet, Yann Arthus Bertrand combine sa passion pour l’image, la photo et le cinéma, et ses différents combats pour un monde plus propre et plus vert.

Home, le succès

En 2009, Yann Arthus Bertrand présente son premier long-métrage documentaire, produit par Luc Besson, qu’il a écrit et réalisé. Home est diffusé pour la première fois dans 181 pays et sur plusieurs médias le même jour, la Journée mondiale de l’environnement.

Home n’utilise que la photographie aérienne pour les images et a été tourné uniquement dans les airs, dans 120 endroits différents et 50 pays.

Home offre un portrait édifiant, stupéfiant de notre Terre et de la façon dont elle est malmenée par l’Homme. Plus qu’une prise de conscience, Home a pour but de provoquer un véritable déclic chez le spectateur, l’idée que c’est aujourd’hui et maintenant qu’il faut agir pour renverser le changement climatique.

En France, Home a été diffusé au pied de la Tour Eiffel devant 50.000 personnes. Il a été vu plus de 400.000 fois. Financé en grande majorité par le groupe PPR, Home a nécessité un budget de 12 millions d’euros et a bien-sûr était compensé en carbone.

 

Yann Arthus Bertrand, un écolo décrié

Yann Arthus Bertrand est souvent présenté comme un écologiste convaincu, un défenseur de la cause environnementale, et des populations oubliées à travers le monde.

Mais l’homme crée également la polémique. Parmi les reproches qui lui sont faits, l’idée que Yann Arthus Bertrand serait en fait un ami de la croissance et des grandes entreprises, ne militant alors que pour les petits gestes écolo qui ne vont finalement pas à l’encontre de la surconsommation.

Yann Arthus Bertrand, un écolo au service des grandes entreprises de ce monde ? L’homme refute mais la polémique continue. Des photos en hélicoptère, un mécénat avec le groupe PPR, dix ans de Paris-Dakar comme photographe… Que cela soit compensé en carbone (ou pas), ces activités coûtent à la planète.

Des polémiques qui entachent sans aucun doute l’image de Yann Arthus-Bertrand. Et si on ne peut pas nier la bonne mécanique des stratégies marketing et de communication autour de ses projets, on ne peut non plus lui retirer les bénéfices de ses différents projets, et d’avoir été l’un de ceux qui sont parvenus à sensibiliser les Français à l’écologie.

Des forêts et des hommes

L’année 2011 avait été désignée Année Internationale des Forêts, ces forêts qui selon GoodPlanet, fondation de Yann Arthus Bertrand, « abritent plus de la moitié des espèces terrestres et des centaines de millions d’êtres humains. Elles fournissent une partie au moins des revenus d’une personne sur quatre« .

Plusieurs personnalités se sont investies dans cette cause comme Gisèle Bündchen ou Don Cheadle. Yann Arthus-Bertrand, de son côté, a réalisé un court métrage sur le sujet, intitulé Des Forêts et des Hommes. Le but de ce film : nous faire comprendre à tous l’importance primordiale des forêts dans notre vie, pour notre survie.

Téléchargeable gratuitement, le film peut servir de support pédagogique aux enfants, tout comme les posters sur la forêt que la fondation GoodPlanet a offert aux établissements scolaires dans le monde. Un livre a également été publié par Yann Arthus-Bertrand et sa fondation, composé de 70 clichés des plus belles forêts du monde. Ces 70 photos ont également été exposées à travers le monde.

La Soif du monde

Dernier reportage en date de Yann Arthus-Bertrand, La Soif du Monde parle tout logiquement d’eau, cette ressource si vitale, si dangereuse parfois, tellement en danger aujourd’hui.

Dérèglement climatique, pollution, augmentation démographique, l’eau est aujourd’hui une ressource menacée. Avec le même regard que d’habitude, Yann Arthus Bertrand nous montre la beauté de cette eau et sa cruauté parfois, privant certaines populations jusqu’à les faire mourir, empoisonnant ceux qui ont trop soif ou qui sont trop pauvres pour la purifier. Une véritable claque, une prise de conscience, un reportage à regarder.

Conscient, engagé, solidaire et talentueux, Yann Arthus-Bertrand fait un sans faute et consoGlobe ne peut que le féliciter du travail accompli jusque là. Ce qui lui vaut la note exceptionnelle, mais méritée, de : 20/20.

© Image à la une : Philippe Petit

*

Je réagis

 

Votez pour le Baromètre écolo des stars ici

Pour voir les autres portraits de stars écolo :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. Oui, c’est un homme formidable, un respectueux de la nature, il nous montre des images d’une extrème beauté et que l’etre humain saccage, aucun respect de notre environnement, quelle tristesse malgré les avertissements justifiés par ces hommes de grandes valeurs de la l qui méritent d’être décorés de la légion d’honneur, oui ces gens là et non pas tous ces rigolos que l’on décorent pour un rien, vraiement tout est mal réparti. Merci Yann pour vos reportages – continuez.

  2. Je suis super fan de tout ce que fait Yann Arthus Bertrand : photos, films, reportage ainsi que toutes les actions qu’il entreprend avec sa fondation GoodPlanet. Si vous aussi vous êtes fan, rejoignez nous sur cette page :
    https://www.facebook.com/pages/YANN-ARTHUS-BERTRAND-JAIME/205498036164159?ref=tn_tnmn

  3. Super beau, à transmettre à un maximum de personnes pour les rendre conscientes et responsables de leurs comportements.

  4. La monnaie locale complémentaire attire les producteurs de viande, les thérapeutes, les artistes, les éleveurs, les maraîchers bio, les commerces bio, les restaurants qui s’approvisionnent dans le réseau MLC, au pressing sans perclo, au producteurs de vin bio, de bière au miel etc.
    Alors oui, utilisons cette monnaie que certains qualifient de « monopoly » mais qui nous fait vivre au pays, avec confiance.

Moi aussi je donne mon avis