La SNCF indemnisera les retards supérieurs à 30 minutes

La SNCF devrait prochainement rembourser 25 à 75 % du prix du billet des voyageurs lésés. De nouvelles mesures entreront en vigueur dès jeudi prochain.

Rédigé par Nathalie Jouet, le 30 Nov 2016, à 9 h 55 min

Dès le 1er décembre, les voyageurs pourront être indemnisés si leur TGV ou Intercités a un retard de plus de 30 minutes. Il s’agit d’un réel changement pour les usagers, puisqu’auparavant, ils n’étaient dédommagés que si la SNCF était responsable.

La SNCF était exemptée de remboursement jusqu’en 2014

Si jusqu’alors la SNCF n’avait pas l’obligation de rembourser ses voyageurs en cas de retard des trains, elle devra pourtant s’adapter à la législation européenne en vigueur. Les pays européens avaient la possibilité de reporter l’application ce texte jusqu’à l’année 2024, en demandant une exemption de cinq ans renouvelable une fois. La France avait demandé cette dérogation mais ne l’a ensuite pas renouvelée.

Depuis 2014, la SNCF restait exemptée pour « des causes externes », a détaillé ce mardi Rachel Picard, directrice de Voyages SNCF. Des discussions ont eu lieu avec l’État et Bruxelles concernant les nouvelles mesures qui devraient être prochainement mises en place.

train-retard-sncf

Un remboursement effectué en 48 heures

Le voyageur sera remboursé dès lors que son train aura plus de 30 minutes de retard et quel que soit le motif. La compagnie prévoit également des garanties plus avantageuses que celles européennes puisqu’elle offre une compensation au-delà d’une heure. « On a décidé de faire de cette garantie la meilleure garantie d’Europe », a indiqué la responsable tout en refusant de dévoiler le coût de cette mesure.

Par ailleurs, les montants de dédommagement seront eux aussi plus avantageux que ceux prévus par le texte européen. La SNCF remboursera 25 % du prix du billet lorsque le train aura un retard de 30 minutes à 2 heures, de 50 % entre 2 et 3 heures et 75 % au-delà. L’usager peut se faire rembourser en allant sur le « lien garantie ponctualité » du site SNCF. Il pourra alors obtenir un bon d’achat à utiliser « sur tous les canaux » et « en plusieurs fois s’il le souhaite ».

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




3 commentaires Donnez votre avis
  1. Bruxelles a encore frappé, Bruxelles n’a pas autres choses à faire que de mêler des indemnisations de la SNCF, elle ferait mieux d’harmoniser le social, les salaires et la finance, ce serait mieux!!!!!!!!! avec toutes les grèves organisée pas ces nantis, la SNCF plongera un peu plus et ce sera nos impôts qui vont financer encore une fois de plus cette entreprise à la dérive.

  2. enfin une belle mesure, pour avoir subi souvent plus d’une heure de retard (ter paris clermond) et écrit a sncf aucun remboursement (ni meme un mot sympa d’excuse ) en réponse à mon courrier car “retard pas de leur fait…” car arbres sur les voix ou autres … lamentable enfin çà va changer

    • Non la SNCF n’a pas à indemniser les usagers dès l’instant que les retard ne sont pas de sa faute ou indépendant de sa volonté, tout aussi regrettable qu’une entreprise sanctionne un salarié pour un retard qui n’est pas de sa faute ou indépendant de sa volonté.

Moi aussi je donne mon avis